Accident passage à niveau, la SNCF condamnée

Le 21 novembre 2006, un train TER de la SNCF a percuté la voiture d’Alla CAROFF, mère de famille de 42 ans, à un passage à niveau, à la Roche-Maurice.

En condamnant la SNCF, le tribunal a reconnu que la mort d’Alla CAROFF, survenue en 2006 au passage à niveau de La Roche-Maurice, résulte bien d’une non fermeture des barrières du passage à niveau, à cause d’une anomalie connue et non traitée.

Les différentes réquisitions au tribunal ont démontré que le dispositif alertant de l’arrivée imminente d’un train – abaissement des barrières, signal sonore et feux lumineux – n’avait pas fonctionné. Ce phénomène connu de longue date a pour cause une anomalie appelée « DESHUNTAGE ». Le déshuntage est un problème électrique qui a pour conséquence de rendre indétectable un train par les installations de voie. Cela rend inopérant le système qui commande la fermeture des barrières et l’allumage les feux.

La Fédération SUD-Rail dénonce depuis longtemps l’inertie de la SNCF sur ce dossier et demande des mesures immédiates :

  • la fiabilisation du matériel roulant, ce qui ne peut passer que par des modifications importantes
  • la mise en place d’une pédale mécanique sur la voie, garantissant la fermeture des barrières du passage à niveau.
PN Roche-Maurice SNCF Condamnee 10-2016
PN Roche-Maurice SNCF Condamnee 10-2016
PN-Roche-Maurice-SNCF-condamnee-10-2016.pdf
282.8 KiB
218 Downloads
Détails