Agression d’un conducteur sur les quais en gare de Nantes, plus jamais ça !

Le samedi 6 octobre, le conducteur du train 857550 à destination d’Angers St Laud, s’est fait agresser violemment par des individus dans son train puis sur le quai. Le syndicat SUD Rail apporte le soutien à l’agent et à sa famille.

Après avoir contrôlé le fonctionnement d’une porte avant le départ de son train, notre collègue a été frappé par derrière puis roué de coups sur le quai sans aucune raison.

La direction SNCF supprime les contrôleurs dans les TER, mais  heureusement cette fois-ci il y en avait un. Celui-ci a immédiatement réagit très professionnellement pour aider son collègue conducteur et a appelé de l’aide. Des agents de sécurité et les forces de l’ordre ont pu interpeller les  agresseurs. L’agent de conduite a une incapacité totale de travail d’au moins 5 jours.

Que ce serait-il passé sans contrôleurs ?
Un droit d’alerte a été déposé par un représentant SUD Rail.
Pour SUD Rail, cet évènement scandaleux et gratuit ne doit pas rester un simple fait divers et dû à une mauvaise rencontre.

La Direction SNCF porte une grande responsabilité sur ce qui s’est passé. En effet, depuis plusieurs mois, des agressions physiques ou verbales du personnel SNCF ont déjà eu lieu dans les enceintes de la gare de Nantes.

SUD Rail dénonce la diminution des effectifs SNCF dans les gares et dans les trains ainsi que la dégradation du service qui exacerbent les tensions. Le personnel se retrouve en première ligne et sert de défouloir à des usagers de plus en plus mécontents.

Le personnel de la surveillance générale SNCF est insuffisant devant couvrir des périmètres de plus en plus importants avec des effectifs de plus en plus réduits.
La Direction fait appel à des prestataires privés, mais est-ce aussi efficace ?
Pour SUD Rail, la réponse est non, en raison d’un manque de formation et de conditions de travail souvent difficiles.
Résultat, la sécurité et la sûreté du personnel, mais aussi des voyageurs sont fragilisées.

La Direction SNCF doit revoir son organisation avant qu’il y ait un drame notamment avec la transformation de la gare de Nantes en véritable centre commercial.

La recherche d’économie à tout prix, dans le cadre de la nouvelle réforme ferroviaire et de la future ouverture à la concurrence, rend les dirigeants SNCF aveugles et sourds. Ce n’est pas avec une communication de façade ou en proposant des applications et des numéros de téléphone d’urgence que l’on fait du service de transport ferroviaire de qualité et qui garantit la sécurité et la sûreté.

Retour à une entreprise unique et renforcement des effectifs dans les gares, voilà les solutions préconisées par SUD Rail.