TSEE : Incongru n°153

Charge et effectifs 2020

Le DET nous a présenté les grandes lignes de la charge du TSEE en 2020, d’après lui elle se maintient. Après avoir entendu le détail de celle-ci, nous pouvons affirmer qu’elle augmente.
En effet si nous travaillons l’an prochain à parc constant, le nombre de rames 2 niveaux sera plus important, et le parc des TGV 2 niveaux sera plus vieux (on peut donc penser qu’il sera un peu moins fiable).

Notons qu’entre autres nous accueillerons environ 92 rames au TSEE avec un retour au parc dédié ( chaque technicentre a ses rames que lui seul traite).
Notre directeur et ses adjoints n’ont qu’un but, que les indicateurs de performance soient bons (nous n’irons pas jusqu’à dire que c’est parce qu’ils conditionnent leurs primes), et ils sont bons au TSEE.

Nous sommes des professionnels, quels que soient les aléas, dans les pires conditions, nous assurons notre boulot, certains en viennent même à accepter de se mettre en danger (journée double, travail sans agrès, retrait des protections) pour sortir la production.

Quelles nouvelles charges pour le TSEE ? De nouveaux types de travaux sont en cours de réflexion sur VSG:

  • la maintenance des voitures expo ( pour 2020)
  • une chaîne chaudronnerie sur les PLT ( pour 2020)
  • maintenance de voiture Orient Express (pour 2021)

En avril 2020, le centre de Montpellier est intégré au TSEE, super nous aurons des collègues de travail à 1000 KMS, bonjour les notations et la représentation de proximité.

En 2021, les 80 voitures Corail du TMV qui devaient être traitées dans les locaux de BM seront traitées dans le 7 voies ( 1 voie leur serait dédiée). Les coûts de transformation de l’atelier étaient trop importants selon la direction.

En 2023, les 28 rames intercités seront traitées dans le 2 voies ( 38/40) voire dans le 2 voies 25/26 si besoin. La priorité ne sera plus pour la maintenance des TGV !

Pour que les cheminots soient entendus au TSEE, faut-il que les indicateurs soient mauvais ? Devons-nous aller jusqu’à appliquer les consignes et les règles de maintenance à la lettre pour prouver à notre direction que le manque de personnel est criant ( voir tableaux à côté) ?

Chacun est libre de répondre à ces deux questionnements, une chose en revanche que nous, représentants SUD-Rail vous demandons : ne transiger pas avec la sécurité, refuser de mettre en danger les circulations, vos collègues et vous-même. Si la pression devient trop forte, rapprochez vous d’un militant SUD-Rail.


Le TSEE en quelques chiffres en 2019:

Mutations:
Demandes de mutations: 239
Nombre d’agents mutés depuis le 1er janvier: 31

Cessations de fonctions:

Congés de disponibilité:

Embauches ( à fin août) : 10 recrutements

Depuis le début d’année, le TSEE a donc eu 81 départs d’agents pour 10 arrivées soit – 71 agents. Le DET reconnait que la situation dans certains secteurs devient critique et qu’il est obligé de demander beaucoup plus d’autorisations d’embauches que prévu pour l’année 2020 sinon le TSEE ne pourra pas sortir le boulot.
SUD-Rail le disait depuis des mois, la direction ferait mieux d’écouter les agents plutôt que de faire des camemberts !


Modification organisation circuit long PC

Une nouvelle fois, la direction fait machine arrière sur l’organisation du travail au TSEE.
En effet, à partir du 1er janvier 2020 , c’est la fin des “chefs de ligne” pour le circuit long et le retour des dpx par spécialité ( BM et CF auront le même DPX).

Chaque VAC du circuit long aura donc 2DPX et 3ADPX ( 1 BM, 1PE et 1CF). Les DPX seront donc les responsables de l’administratif et les ADPX les techniciens en charge de gérer la production.

La direction veut également imposer le déménagement de BM dans les locaux de PE/CF et l’attribution du local BM à PE. Sans aucune concertation des agents juste parce que des gens y ont mûrement réfléchi mais tout seuls dans leur coin !

Si à SUD-Rail , nous considérons qu’un retour à plus de proximité est une meilleure chose, ce n’est pas en rajoutant uniquement 2 DPX que la direction répondra aux véritables problèmes d’effectifs au J/N/N.


Pôle informatique

Le pôle informatique subit depuis des années des coupes drastiques dans ses effectifs, la trouvaille de la direction pour pallier au manque d’effectif et de prendre des alternants.

Dans ce service pas moins de 5 alternants pour 3 agents.

La direction n’y voit pas de problèmes et ne compte pas arrêter cette méthode qui ne satisfait qu’elle.


Les Musclor du TSEE

Pour préparer l’arrivée des VG et GVG à PC un pont de 12 T a été monté au 2 voies. Lorsqu’il tombe en pane, le DUO du circuit long trouve la bonne idée de lever la toiture, à la main celle –ci avoisine les 100 kg.

En réunion RPX interpellé par les délégués SUD-Rail il nous explique l’avoir levé à la main “mais en toute sécurité avec 6 agents dont lui “. Rajoutant que ” de toute façon il fallait bien faire sortir la rame. »et le DET d’ajouter que les agents « avaient eu la formation gestes et postures donc qu’il y avait pas de soucis ” puis de finir le tout en disant “qu’il n’était ecrit dans aucun ITM que c’était interdit donc on rien n’interdit de la faire “.

Comment le DET garant de la sécurité de la santé physique et mentale de ses salaries peut tenir un tel discours ? La direction nous montre une nouvelle fois qu’à ses yeux qu’il n’y a que la production qui compte. Comment la direction aurait réagit si l’un d’eux c’était fait mal en déplaçant la toiture ?

La délégation SUD Rail ne compte pas en rester là et saisira l’inspection du travail et le CSSCT afin de faire la lumière sur cette évènement grave. Il est intolérable que pour produire avant tout on fasse faire n’importe quoi et n’importe comment aux agents.


Départ du PELT

Présenté en information lors du CSE, le rattachement des Pôles Ingénierie du Matériel (PIMs, PELT, PEVAT) à la direction du matériel sera effectif au premier décembre. Pour SUD-Rail, se passer de l’avis des représentants du personnel pour une telle restructuration est inadmissible. Ce « projet » vise à entériner la structuration en grandes entités géographiques (clusters) des pôles concernés, mutation débutée depuis une paire d’années. Sous la houlette de la Direction du matériel, elles seraient rattachées au CSE Matériel Industriel. Alors que l’objectif affiché de la direction du matériel est le retour de l’ingénierie de proximité, elle organise l’éloignement de celle-ci d’un point de vue organisationnel.

Personne n’est dupe sous couvert d’efficience, on cherche surtout à isoler les fonctions transverses et connexes des établissements pour en faire des produits attractifs pour le juteux marché de la sous-traitance.Nous ne disons pas que l’ingénierie du matériel sera filialisée ou externalisée demain, mais que si cette envie venait à chatouiller nos dirigeants, la nouvelle organisation rend la chose aisée.

Pour le PELT/GNDM cela concerne 41 cheminots, toutes les fonctions RH seront transférées à la direction du matériel : PGU, GPE, GEF, Formation, Communication, et en partie QSE.
Pour les cheminots du PELT qui souhaitent retourner à la production, ils peuvent être reçus afin de présenter leur demande à la direction qui l’étudiera.

Pour SUD-Rail, la politique globale de casse de notre entreprise est constante et omnipotente, aucune restructuration, réorganisation, ou fusion ne s’écarte de l’objectif de nos dirigeants aux ordres de Bruxelles; détruire le service public ferroviaire.


Désorganisation STF

Avec la modification de l’attribution des parcs TGV aux Technicentres et la séparation des activités OuiGO en cours, la direction décide à nouveau de revoir l’organisation de la STF. Voilà ce qui est prévu pour la STF de Conflans :

  • La Gestion Opérationnelle de Flotte (GOF), pour le parc dédié retourne aux établissements (TSEE et TLG).
  • La Surveillance État Parc (SET) ), pour le parc dédié retourne aux établissements (TSEE et TLG).
  • La programmation est transférée vers la Direction Opérationnelle Industrielle (le lieu reste à être défini).
  • Les répartiteurs sont centralisés au sein de la DOI.
  • Le Rex flotte part aussi à a DOI.

Tout ce qui concerne Ouigo est regroupé dans une entité au sein de la DOI. Une partie de la STF va donc quitter le TSEE, les dossiers s’enchainent et la considération par notre direction des cheminots concernés reste à quai. Les possibles transferts, changements de poste doivent être évoqué avec chaque cheminot, cette partie du dossier n’avance pas assez vite pour SUD-Rail.


Travaux vestiaires nord VSG

Des travaux ont été effectués sans que personne ne soit même informé de la finalité. Pour le moment, 2/3 des lavabos ont été retirés et la rangée centrale des douches est en travaux. Au final , sur les 3 rangées de douche seule celle du milieu sera laissée. Elle sera composée de 7 douches et 4 WC.
Seuls les lavabos se trouvant sur le mur des entrées seront conservés. Ca éviterait les bras morts d’eau où se développe la légionnelle et ça suffirait pour les effectifs prévus sur le site selon la direction.

Coupures d’eau
Depuis plusieurs mois, des coupures d’eau sont faites sans même une affiche pour prévenir les agents bossant. Lors de la dernière coupure, une partie des agents de VSG ont interpellé le DET en lui disant qu’ils ne feraient aucun travail salissant s’ils n’avaient pas de douches en état de marche…. 1/2 heure plus tard l’eau était de retour sur le site. Moralité: rien ne sert de palabrer mieux vaut agir !


Découverte d’amiante au TSEE : Alerte !

Depuis la découverte, cet été, d’une nouvelle pièce amiantée sur une rame réseau tricourant, la direction n’a de cesse de minimiser l’évènement et s’évertue à expliquer que le sujet est derrière nous, et qu’il n’y a dorénavant plus rien à craindre :

Exactement le même discours qu’avant la découverte de la pièce incriminée.

Face à cette situation SUD-Rail a déposé un droit d’alerte pour mettre la direction face à ses responsabilités . Au cours de l’enquête, et de la CSSCT extraordinaire, SUD-Rail a posé de nombreuses questions :

Après quelques corrections suite à remarques des représentants, le CSE a validé le test du 11/10 mais a émis des réserves concernant la réalité de la protection des agents, sur leur suivi médical et sur leur reconnaissance d’exposition.
Malgré les bougés de la direction suite au droit d’alerte SUD Rail, ce dernier n’est pas levé et l’enquête est toujours en cours.
La SNCF doit encore s’expliquer sur de nombreux points, surtout vis-à-vis des agents qu’elle a exposé ou qu’elle risque encore de contaminer.


Résa de service : Pas de CB, démerdez-vous !

Pour prendre des réservations de service il faut maintenant se rendre sur une Borne Libre Service en gare de LYON : seule gare sur la ligne D qui vend encore des billets grandes lignes. Sinon se rendre sur le site SNCF en ligne sur le portail KIS rentrer son numéro de CP , de carte bleue et prendre la réservation.
Alors qu’avant la hiérarchie de proximité s’occupait d’établir les billets à présent il faut se débrouiller seul. On voit par cette démarche que la direction ne se préoccupe pas des agents qu’elle envoie en formation, se contentant de leurs rappeler régulièrement qu’elle est obligataire.
Pour SUD Rail il est intolérable de laisser des agents prendre leurs réservations de service seul sans aucune informations et en plus de rentrer ses codes de carte bleue.


J/N/N : La direction recherche du personnel…au 3×8 !

Lors des rpia, les dpx du 3*8 n’hésitent pas à demander aux agents de BM s’ils ne veulent pas aller en J/N/N afin de pallier au manque d’effectif.
Depuis la réorganisation le manque d’organisation est criant, personne ne sait vraiment ce qu’il doit faire. Avec les démissions et mises à dispo au J/N/N à BM, les 3 changements prévus initialement se sont transformés en 6 changements. Pourquoi la direction n’ en fait qu’à sa tête et n’écoute pas les agents.
SUD-Rail constate au quotidien que cette nouvelle organisation est mal gérée et que les agents souffrent… la direction, elle s’en fout !


Nuit debout à VSG !

Lors de la mise en place des nuits à VSG, un équilibre entre le maintien des travaux pénibles de jour et les autres la nui t avait été trouvé. Avec la multiplication des roulements de nuits, cet équilibre ne tient plus et de plus en plus de charges passent dans la période nocturne.
C’est sur cette situation, et le ras le bol qu’elle suscite, que les agents de nuit de VSG ont débrayés le 25 septembre. Après que le DUO (d’astreinte) n’ai pas daigné se déplacer, les conditions de travail semblant être le cadet de ses soucis, le DET a promis aux agents une rencontre pour le mardi suivant.

Cette rencontre aura démontré que la patience n’est pas toujours récompensée. Si les agents ont effectivement pus rencontrer le directeur et lui exprimer leurs difficultés, on ne peut pas dire que la qualité des réponses ait été à la hauteur.
Sur une reconnaissance pécuniaire des contraintes du travail de nuit ou de la pénibilité, le DET a tout de suite fermé la porte. Sur les moyens de réduire ces contraintes, notamment la coactivité qui est un problème depuis des années, les agents ont eu droit à de vastes promesses sur des études, projets à travailler et/ou à étudier. La direction fait comme si les personnes qui nous dirigeaient aujourd’hui n’étaient pas les mêmes que ceux qui ont mis en place cette organisation.

Pour SUD Rail, les problèmes des agents sont bien de la responsabilité de la direction qui a mis en place les roulements et décidé de l’organisation du travail.
Une chose est sûre : si les agents ne veulent pas que leurs revendications tombent dans les oubliettes, il va falloir qu’ils ré-interpellent régulièrement ces mêmes dirigeants.


CET

Pour rappel, 1 jour posé sur le Compte Epargne Temps avant le 31 octobre et c’est 1 jour d’abondement donné par la boîte au 1er avril de l’année suivante et vous pouvez récupérer votre jour au 1er avril. Alors pensez à mettre 1 jour sur votre CET !


Osez l’ostéo !

La délégation SUD-Rail est intervenue sur le fait que les agents effectuant les travaux les plus pénibles physiquement (BM) n’avaient que très rarement accès aux séances d’ostéopathie dans l’établissement par manque d’information… Nous avons souligné qu’il arrivait également que certains DPX annulent des RDV pour conserver un effectif minimum!
La Direction va intervenir auprès des DPX pour permettre à tout le monde de profiter d’une des rares petites avancées obtenues dernièrement.


BM VSG : Travaux réfléchis ?

Depuis les travaux effectués dans les locaux de l’équipe Pantos/essieux, la clim est installée mais… la sonde de température se retrouve dans une salle différente que la salle qu’elle est censée réguler. Il peut donc faire super chaud dans le petit bureau où est installée cette sonde pendant que les agents se les caillent dans leur local de vie, merveilleux!
Malgré de nombreuses relances des agents, rien n’a été fait , le DET un peu dépité nous dit qu’il va s’occuper de cette affaire .


RRH : Allo les infos !

Au PGU (ex BA), un départ un retraite d’un agent à la qualif D est prévu pour la fin d”année, suite à notre interpellation la RRH nous précise que les effectifs ne seront pas modifiés. Un peu surpris nous lui demandons quand et qui sera nommé, réponse de la RRH : Euh personne !!
L’agent en sureffectif actuellement va voir son poste pérennisé… Et le poste à la qualif D supprimé alors oui on a les même effectifs mais on transforme une qualif D en qualif C. Arnaque!

Quand la malhonnêteté rencontre la mauvaise foi.