Ateliers maintenance : Ca va craquer de partout !

Cela fait plus de dix jours que l’organisation syndicale SUD-Rail alerte la direction SNCF sur l’embrasement social qui s’amplifie dans les ateliers de maintenances TGV et plus particulièrement ceux d’Ile de France.

Cela fait plus dix jours que les patrons jouent au ping-pong en se renvoyant les négociations et ne prennent pas en compte l’ensemble des revendications exigées par les cheminots et soutenues par la fédération SUD-Rail.

Au Landy, le blocage total des rames TGV, Eurostar, Ouigo et Thalys est très proche ! !!

Depuis hier, une grande majorité des collègues du site de maintenance rattaché à la Gare du Nord ont cessé le travail ; ce sont tous les services de ce Technicentre qui sont impactés. Lundi après-midi, la direction régionale a préféré arrêter la réunion de négociations car il y avait deux personnes de trop dans la délégation représentant les salarié-es. Voilà encore un nouvel exemple du dialogue social dans l’entreprise publique SNCF.

Ce matin, à 9 heures, les cheminotes et cheminots du Landy vont se réunir de nouveau en Assemblée Générale pour faire le point démocratiquement sur la situation et décider collectivement des suites à donner. Il en est de même sur le site du TSEE rattaché à la Gare de Lyon.

La direction SNCF doit arrêter la grève du zèle immédiatement !

Sans attendre, elle doit répondre aux revendications locales et nationales des agents Matériel et de SUD-Rail

Suite à la demande de la Fédération SUD-Rail, une table ronde nationale est prévue mercredi après-midi ; nous n’accepterons pas que cette rencontre ne réponde pas concrètement aux attentes qui ont explosé depuis le conflit de Chatillon. Aujourd’hui, ce sont des négociations locales qui doivent se tenir sur la base des cahiers revendicatifs issus du terrain.

Saint-Denis, le Mardi 05 novembre 2019