Organisation de la direction de l’Ingénierie du Matériel. La privatisation rampante !

Comme toujours, pour nous faire avaler les « réformes », on nous explique que c’est enfin la vision (re)fondatrice, ambitieuse, complète, qui s’inscrira dans la durée, et bla-bla-bla. Après la phase 1 en 2014, avec le rattachement des pôles ingénierie à la Direction de l’Ingénierie, puis la phase 2 en juillet 2017, avec la mise en place des Clusters Ingénierie, la direction s’attaque à la phase 3… qui consiste à rattacher l’ensemble des cheminotes et des cheminots des entités de l’ingénierie à une Direction de l’Ingénierie au sein de la Direction du Matériel basé à Campra.

Cette réorganisation de l’Ingénierie du Matériel est dans la droite ligne de « SNCF 2020 ». La direction cherche une nouvelle fois à accélérer sa politique de casse de l’entreprise et l’ingénierie du matériel n’échappera pas à la règle : elle ne sera qu’une carte de plus dans le Monopoly du ferroviaire… qui s’appliquera au 01/12/2019 pour le PELT et PAVAT et au 01/02/2020 pour les P.I.M.

A écouter le Directeur de l’Ingénierie, l’évolution envisagée « n’est pas énorme »… c’est une drôle de façon de voir les choses lorsque l’on sait que ces changements vont impacter directement :

  • le Cluster CENTRE avec le Pôle d’Ingénierie du Matériel (P.I.M.) de Nevers
  • le C.I.M. avec les P.I.M. de 4 Mares et de Rennes
  • le Cluster EST avec les P.I.M. de Bischheim et Romilly
  • le Cluster NORD avec le Pole Etude Locomotive TGV
  • (P.E.L.T.) et les P.I.M. d’Hellemmes et de Picardie
  • le Cluster OUEST avec le Pole Etudes Voitures Automoteurs et Tram-train (PEVAT) et les P.I.M. de Charente Périgord et de Saint Pierre des Corps
  • le Cluster SUD avec le P.I.M. d’Oullins et l’ingénierie du nettoyage

Ces changements vont impacter dans une moindre mesure le Centre d’Ingénierie du Matériel (C.I.M.) basé au Mans et de l’Agence d’Essai Ferroviaire (A.E.F.) basée à Vitry sur Seine car faisant déjà partie de la Direction de l’Ingénierie.

Ce nouvel ensemble regroupera environ 1735 cheminotes et cheminots, dont une centaine proviendront du PELT et du PEVAT.

Les cheminotes et les cheminots issues des pôles d’ingénierie des différents Technicentres dépendront dorénavant de l’Agence Paie et Famille (A.P.F.) de la Direction du Matériel, qui interviendra sur la saisie d’éléments impactant votre rémunération et surtout vos droits aux facilités de circulation, pour vous et tous vos ayant droits, vos déclarations de naissance, vos arrêts maladie, etc… Cela va accroitre encore plus la charge de travail des collègues de l’A.P.F. qui sont déjà aujourd’hui en souffrance… Sans compter la difficulté, suite à l’éloignement géographique, de pouvoir rentrer directement en contact avec vos correspondants (RH, QSE, Cosec, et GEF) de chaque Cluster. Merci pour le service de proximité rendu aux cheminots.

Les Commissions Locales (C.L.E.) resteront aux seins des établissements hébergeurs sauf pour le PELT qui sera rattaché à la C.L.E. du Technicentre Industriel (T.I.) d’Hellemmes et du PEVAT à la C.L.E. du T.I. de Saint Pierre des Corps. Voilà comment empêcher de faire remonter les problèmes locaux du PELT et du PEVAT. La direction met ainsi tout en œuvre pour vous éloigner de vos élus CSE et de vos correspondants « locaux » qui ne porteront plus que le nom.

Le suivi médical des cheminotes et cheminots restera assuré par le médecin du travail dont ils dépendent actuellement sur leur périmètre.

Les cheminotes et cheminots du PEVAT et du PELT vont quitter leur CSE d’appartenance actuel afin de rejoindre ce grand CSE qui est le CSE-Matériel Industriel (CSE-MI). A SUD Rail, nous pensons qu’ils seront heureux de rejoindre un CSE dont la direction, au top de l’écoute vu la taille importante du périmètre, considère qu’il suffit de recevoir les Organisations Syndicales en bilatérale pour présenter leur projet, puis de vouloir bâcler un CSE-Extraordinaire en fin de journée, et de se résigner enfin à le replanifier sur « une vraie journée »…

Mais toujours sans répondre à vos questions ! Encore une belle preuve du soi-disant dialogue social au sein du CSE-MI, et du mépris de la direction envers les cheminotes et cheminots du matériel.

Après l’énumération de ce qui du point de vue de la direction ne change quasiment pas (SIC), arrive la grande question des notations… En conséquence de la réforme SNCF 2020, la direction se retrouve contrainte de conserver, pour l’exercice de notation 2020-2021 concernant le collège Exécution et Maitrise (hors PELT et PEVAT) le périmètre des entités actuelles. Les cadres (hors PEVAT et PELT) sont déjà depuis le 1 er janvier 2019 sur le périmètre de notation du CSE-Matériel Industriel.

Pour les cheminotes et les cheminots du PELT et du PEVAT, l’exercice de notation du collège exécution et maitrise se fera sur le périmètre siège de la Direction du Matériel, et celui du collège cadre sur le périmètre du CSE-MI.

Cette évolution d’organisation contrairement à ce qu’ils veulent bien nous dire n’est pas anodine. Dans le document qui nous a été transmis est indiqué : « Par délégation du siège de la Direction du Matériel, le Directeur de l’Ingénierie prend la responsabilité d’employeur, et l’autonomie complète vis-à-vis des technicentres hébergeurs, sans impact sur la localisation géographique des agents ».

A SUD Rail, on se pose déjà la question : A quand la phase 4 ? Avec une telle organisation mise en place, plus rien n’empêchera d’externaliser l’Ingénierie du Matériel… Lors de la bilatérale du 09 septembre 2019, SUD Rail avait déjà exprimé cette crainte-là. La direction nous a alors juré, la main sur le cœur, que SNCF a besoin d’une ingénierie intégrée avec des compétences aux services de SNCF, qu’il n’y a pas de « schéma caché », d’avoir un développement à l’international via MASTERIS et EURAILTEST…bla-bla-bla Bref de bien belles paroles… avec des promesses qui n’engagent que ceux qui veulent bien y croire .

A SUD Rail, nous ne sommes pas dupes, nous voyons bien vers quoi la direction cherche à emmener les cheminotes et cheminots de l’ingénierie. Toutes les méthodes sont bonnes pour privatiser et vendre à la découpe la SNCF. Dès le 5 décembre, SUD Rail appelle par la grève à lutter contre le morcellement de la SNCF qui va entrainer la fin de l’unité sociale des cheminots.

Laisser un commentaire