Brétigny, emploi, salaires, masse salariale : Dépose d’une DCI

infoLes fédérations syndicales de cheminots CGT, UNSA, SUD-Rail ont déposé une Demande de Concertation Immédiate pour les motifs suivants :

CATASTROPHE DE BRETIGNY :

Le rapport du cabinet APTEIS, présenté le 12 novembre 2014, pointe une baisse des effectifs très importante sur la zone concernée par le drame de Brétigny.
Cette baisse des effectifs a entraîné, toujours selon le rapport précité, une dégradation des conditions d’organisation de la maintenance et des conséquences sur la pénibilité et la sécurité des agents.
Les fédérations syndicales souhaitent donc entendre la Direction sur ce sujet à l’aune des nouveaux éléments apportés par ce rapport.

EMPLOI / SALAIRES / PENSIONS :

La situation de l’emploi, comme en atteste le point précédent, s’est fortement dégradée ces dernières années. Les orientations en la matière privilégient la productivité, le dumping social dans les établissements. Les moyens humains manquent tous les jours sur l’ensemble du territoire, dans tous les métiers, en particulier en IDF dans tous les collèges, afin d’assurer une production de qualité et en toute sécurité.
Outre les conséquences sur les conditions de vie et de travail des cheminots, cette politique d’entreprise, axée essentiellement sur la productivité (pouvoir d’achat et emploi), met à mal le financement et la pérennité de notre régime spécial de prévoyance et de retraite.
Aussi, les fédérations demandent la convocation d’une nouvelle négociation salariale, exigent une autre politique de l’emploi et l’arrêt des contrats précaires.

MASSE SALARIALE :

Les récentes annonces de la Direction, par voie de presse, concernant l’évolution de la masse salariale à la SNCF, interviennent dans un contexte décrit dans les points précédents. Au-delà des « propositions » qui devraient être présentées au CA de décembre, les fédérations souhaitent vivement vous entendre sur le respect des dispositions statutaires liées au déroulement de carrière dans l’entreprise.