Compte rendu DP ET PSE 09-2018

Extrait de la déclaration

Monsieur le directeur,
Vous avez participé à la destruction d’une entreprise publique, car oui faire des contres piquets, c’est participer à la casse. Les grévistes défendaient la SNCF, défendaient le service public. Aujourd’hui, aucune personne honnête ne peut dire que la qualité de service va s’améliorer, que les prix vont baisser. Le seul but est de faire du pognon, rien que du pognon. Ce n’est vraiment pas notre but et ce n’est sûrement pas du service public.
Nous nous sommes battus et nous avons eu raison. Baisser la tête, ce serait renier nos valeurs, mais le combat n’est pas fini, ce n’était qu’une première mi-temps.
Tout ce qui a été expliqué par le gouvernement, par la direction SNCF et relayé par vous-même, est un énorme mensonge, vous le savez tous. Pour le gouvernement et notre direction nationale, il s’agit de s’engraisser encore plus, de faire plaisir aux copains et de faire grandir le système capitaliste au détriment du plus grand nombre. Par contre pour vous ou les autres cadres « du terrain », il s’agit de se faire bien voir, de penser à sa petite carrière même si le matin on a du mal à se regarder dans la glace.
SUD-Rail appellera aussi les agents à se mettre en grève le 9 octobre, veille de l’annonce du monarque sur les retraites. Une nouvelle attaque sur ce qui faisait le modèle social français, mais on a bien compris que « Roi Macron » veut tout casser.
Nous n’allons pas vous faire un cours sur la suppression des régimes spéciaux ou sur la retraite par point mais cette réforme sera la pire attaque qu’il y ait eu sur les retraites et pourtant il y en a déjà eu de nombreuses.
Vous allez devoir encore nous supporter quelques années malgré les désirs de Pepy et Jeantet. Ce dernier d’ailleurs a déclaré à propos des futurs trains autonomes « nous garderons des conducteurs qui n’auront plus de rôle sauf en cas de problème. Et ensuite nous les supprimerons ». Nous serons donc supprimés, quelle belle phrase de la part du président de SNCF Réseau. C’est là qu’on voit que l’humain, il n’en a «rin à fout », mais surtout qu’il connaît très mal le chemin de fer.
Qui peut imaginer des trains sans conducteur, ce qui est applicable en milieu confiné ne peut pas l’être en extérieur, à moins de vouloir beaucoup de mort. Que se passerait-il si comme dans le métro les gens devaient se débrouiller seul comme lors des deniers incidents dans les métros  automatiques ? Pour exemple une de nos lignes, la ligne D, qui subi pratiquement des incidents tous les jours, que fera la machine seule ? Cet homme est dangereux, ou bien un menteur, il faut qu’il démissionne pour ces propos.
SA2019, le sujet qui démontre encore une fois que la région n’a aucun respect pour les agents. Les projets de roulement sont une véritable déclaration de guerre. Et si vous pensez qu’on ne fera pas la guerre car nous avons déjà fait plus de 30 jours de grève, vous vous mettez le doigt…où vous le souhaitez. Nous ne lâcherons rien. N’oubliez pas une chose, ce n’est pas nous qui avons vendu le SA2019. Si vous braquez les agents, vous  perdrez quoi qu’il arrive. Car tous les jours sur le terrain, ce sont eux qui font le boulot et qui récupèrent les conneries des technocrates qui ne connaissent rien au chemin de fer. Vous êtes prévenus, nous ne ferons pas votre boulot et il est hors de question de négocier des régressions sociales.
OUIGO arrive en gare de Lyon, avec son système d’exploitation des agents et son système de troisième classe. Tout le modèle OUIGO repose sur un dogme, un dogme complètement débile. L’exemple même est la non utilisation des TA. Vous préférez payer bien plus cher des TB pour des parcours hallucinant qu’utiliser un TA qui est sur place.
L’arrivée de OUIGO et le changement de nom en INOUI est un désastre malgré toute la « com » de nos dirigeants : 3eme classe, suppressions de dessertes et de trains et remise en cause de la sécurité. Surtout que nos dirigeants se moquent des conditions de vie et de travail et bien évidement de l’avenir des agents. On ne dira même pas que c’est le dernier de leurs soucis, car en fait, nos dirigeants se foutent royalement des agents.
Plus particulièrement, est ce quelqu’un s’est inquiété de l’avenir des TA sur le site de Bercy. OUIGO ne veut pas de TA (même si c’est la solution rentable), de nombreux TGV sont supprimés et enfin sans parler de la nouvelle gestion du matériel. Dans un avenir très proche, seul deux choix vont s’offrir aux TA : partir ou travailler quasiment en permanence de nuit. Que feriez-vous Monsieur le DET si vous étiez dans leur situation? Vous seriez partant ? Vous pensez que votre vie de famille et votre santé s’en porteraient mieux ? Voilà pourquoi SUD-Rail sera présent jeudi 20 septembre afin d’interpeler Rachel PICARD sur toutes ces réorganisations.
Un dernier sujet, le bureau de commande de la banlieue, un point de crispation qui ne cesse d’augmenter. Il va falloir agir avant qu’il ne soit trop tard. Les agents de conduite et les GM opérationnels sont au bord de la rupture. Il faut très clairement arrêter les conneries, cela fait des années que nous n’avions plus vu ça, aucun respect pour la réglementation et les agents. Sûrement que ces personnes se croient au-dessus de tout le monde, et surtout au dessus des lois. Mais à force de faire n’importe quoi, cela va exploser et la situation ne sera plus rattrapable. Malgré 4 DCI en 2 mois, vous continuez à fermer les yeux. Vous ne vous rendez pas compte du ras le bol grandissant. Manque de respect pour les ADC,
pour les GM et pour les représentants du personnel. Il ne faudra pas venir pleurer quand ce sera un bordel monstre et que la ligne vous demandera pourquoi une partie des trains ne roulent pas. Vous êtes le seul responsable de cette situation. A bon entendeur.


Victoire au prud’homme sur le droit de retrait.

SUD-Rail et la CGT ont lancé une procédure aux prud’hommes de Bobigny contre le refus de la boite de reconnaître le droit de retrait de janvier 2016. En effet suite à l’agression d’un collègue en gare de Corbeil, l’ensemble des agents avaient exercé leur droit de retrait. Revancharde l’entreprise avait mis les agents en absence irrégulière. Face au refus de l’entreprise de reconnaître le droit de retrait, 87 agents de l’ET PSE, soutenus par SUD-Rail et la CGT, avaient porté leur dossier aux prud’hommes.

Nous avons gagné le 9 avril 2018 en première instance et l’entreprise a été obligée de rembourser les agents sur leur fiche de paie de juin 2018. Au lieu d’en rester là et de rembourser l’ensemble des agents dont 120 n’avaient pas fait de dossier, la SNCF a préféré faire appel. L’affaire suit donc son court. Cependant c’est une première victoire importante, car de plus en plus, la SNCF refuse de reconnaître la légitimité d’un droit de retrait après l’agression d’un collègue.


RECONVERTION ET BONIF TRACTION

Nous nous sommes aperçus qu’il y avait un énorme problème pour les agents qui ne sont pas soumis au bonif traction.
Pour rappel en 2007, Sarkozy a attaqué les retraites des cheminots, nous avons réussi à garder certains de nos acquis par la lutte, malheureusement la FGAAC (devenue CFDT et une partie devenue UNSA sur l’ET PSE) nous avait abandonnés dans cette grève et avait sacrifié les jeunes embauchés qui malheureusement ne bénéficient plus des bonifications traction depuis les recrutements de 2009.
Le souci est que les DRH ont oublié un petit détail dans l’histoire, on parle bien de recrutement au Statut et non de recrutement à la conduite. Donc tous les agents qui ont fait une reconversion et qui avaient été embauchés au Statut avant le 1 er janvier 2009, bénéficient des bonifs traction, peu importe leur date d’arrivée à la conduite.
Nous avions donc posé une audience en mars sur ce sujet afin de  comprendre les erreurs qui s’étaient produites. Pour eux il n’y avait pas de problèmes mais malheureusement nous n’avons pas réussi à obtenir un listing correct et une explication sur pourquoi donné des dossiers de retraite complémentaire à ces agents alors qu’ils doivent bénéficier des bonifs. La grève et les vacances sont passées, nous allons donc nous replonger sur ce dossier pour vérifier que tout est bien réglé.
Pour rappel, en septembre 2018, 297 agents ne bénéficient pas des bonifications traction, soit 1/3 des conducteurs qui doivent travailler 5 ans de plus suite à un accord signé par une OS dès le 1 er jour d’une grève. Vous pouvez leur dire merci, ils se sont sauvés eux, mais vous ont sacrifié.


GRATIFICATION GREVE

Pendant que certains se battaient pour défendre le service public et nos conditions de travail, d’autres sacrifiaient les futurs cheminots et tout le reste.

Nous félicitons ces agents qui ont touché des gratifications et ont été payés en heures supplémentaires pour « service rendu » pendant la grève.
Vous n’êtes vraiment pas beaucoup à avoir gratté de la thune. Vous pouvez être fiers de vous !


ACCORD LOGEMENT

Depuis 2010, 73 jeunes embauchés ont bénéficié de l’accord aide aux logements (RH00934), accord signé par SUD-Rail :
04 en 2009, 01 en 2010, 01 en 2011, 03 en 2012, 10 en 2013, 05 en 2014, 04 en 2015, 07 en 2016, 16 en 2017, 22 en 2018.
Comme on peut le voir, c’est un accord qui est de mieux en mieux connu et donc de plus en plus utilisé. Il permet d’obtenir une aide financière pour un logement les 4 premières années d’embauche.


AUDIENCE PARKING

Bon le sujet n’est pas une première, mais nous essayons toujours d’améliorer les choses. On a déjà réussi que cela tienne environ 3 mois pour les parkings de Melun et celui du CE (Paris). Sauf qu’entre temps de nouveaux problèmes commencent à être agaçants. Nous avons donc posé une audience qui regroupe toutes les sujets parking : Augmentation du nombre de place à Traversière et 41 rue du Charolais.
Régler les problèmes de SQUAT du parking de Melun et du CE.
Et trouver une solution pour le parking de Corbeil quand il y a des travaux.


GM CORBEIL

La direction compte mettre en place un GM à Corbeil en 2×8/semaine sur le site de Corbeil. Nous pensons que la présence d’un GM à COE n’est pas du luxe. Mais le sujet commence quand même à nous agacer fortement, nous sommes fin septembre et aucune fiche de poste ne nous a été présentée.

Officiellement, nous ne savons rien, ni sur les missions, ni sur les horaires. Nous rappelons que le CHSCT existe encore et que celui-ci a son rôle à jouer. Nous savons, très clairement, que la direction joue la montre pour mieux passer en force. Bon en même temps, quand on écoute les bruits de couloir sur les missions et les horaires de ce poste, cela ne fait pas rêver. Nous risquons fortement de nous opposer à une partie des idées de la direction. SUD-Rail portera la voie des collègues qui sont susceptibles d’occuper ce poste ou d’y effectuer des remplacements car la santé et la vie de famille n’est pas une option.


SUPRESSION CHEF DE SERVICE

Le poste de chef de service est en voie de disparition. Notre région et nos lignes sont particulièrement touchées. La modification des W sur l’ensemble ferroviaire de PLY et surtout l’arrivée des Régios avec l’équipement embarqué sont les causes principales de ces suppressions envisagées. La direction nous jure la main sur le cœur que les collègues de MTU et MS n’ont pas trop de soucis à se faire. Par contre pour Morêt, ça va devenir très compliqué très rapidement. SUD-Rail est contre la suppression de ces postes car comme souvent, la direction se fout royalement de la partie sécurité des personnes et des circulations.
Nous rappelons également que les chefs de services font maintenant partis de notre établissement. C’est sympa la vie de chef de service, ils ont changé d’établissement 3 fois en 4 ans et dans pas longtemps, c’est « dégage ».


CONCOURS TGM

La formule a changé pour que la direction puisse faire le tri et complique encore plus l’évolution de carrière des cheminots, les places vont être chères et va laisser sur le carreau des agents qui se sont investis pour réussir. SUD-Rail à toujours privilégié l’évolution de carrière interne, la compétence du terrain est un atout majeur pour un bon fonctionnement, la direction préfère faire des recrutements extérieurs pour certains métiers afin d’avoir une main mise plus facile. Si vous avez des questions sur la nouvelle formule du TGV, n’hésitez pas à nous contacter.


DISPARITION du COordinateur de FOrmation.

Depuis le 1er septembre 2018, il n’y a plus de COFO au sein des établissements. Un responsable supervisera, 6 COFO et 8 assistants géreront la partie administrative. Ils seront affectés au site de St Denis.
La réduction des effectifs entraîne donc la présence de 6 COFO pour 5 régions, soit environ 1 COFO pour 5000 agents….

On imagine facilement les conséquences :

  • surcharge de travail pour les COFO.
  • Accompagnement dans la montée en compétences des agents réduite.

Résultat : PERDANT / PERDANT !! Avec ces suppressions de postes, pour la direction, l’humain n’a pas de place.


CONSEIL DE BUREAU ET JF SEDENTAIRES

Un petit rappel à cette période, les GM et agents du jardin sont censés avoir 2 JF dans l’année, pour les autres sédentaires il doit y avoir des conseils de bureau où vous pouvez vous exprimer et un compte rendu écrit doit être réalisé. Si vous avez des questions, n’hésitez pas à contacter un délégué SUD-Rail.


79 agents de l’EST rejoignent l’ET PSE

Après être passé de l’EGT à la DT PSE, les 79 agents de l’UO Production sont maintenant passés à l’ET PSE au 1 septembre.
Cela fait 3 réorganisations en 3 ans. D’abord la création de l’UO Production, puis son transfert à la DT PSE et enfin maintenant à l’ET PSE. Une réorganisation de plus pour la direction, de nouveaux chamboulements pour les agents en terme de notation, de cursus professionnel, de changement administratif, d’avenir professionnel ou tout simplement de sens dans l’entreprise, car qui peut donner un sens à toutes ces réorganisations.
Au passage, nous en profitons pour saluer la victoire du CER PSE contre Mireille Dollard pour délit d’entrave au bon fonctionnement du CE, en refusant de présenter la création de cette UO production en 2016 au CER PSE. On peut donc légitimement se poser la question du sens de ces multiples réorganisations successives, surtout dans un contexte d’ouverture à la concurrence en 2023 sur la ligne R.
Les agents d’accueil de la ligne D partie Nord ont également rejoint la région de PSE au 1 septembre. les ADC de Montargis devraient rejoindre l’UP Banlieue en janvier 2019. Puis ce sera au tour des ADC de Creil, et celui des agents du Technicentre de JS. Tous ces rattachements permettront au final transférer aux privés les agents de la ligne R puis de la ligne D. On appelle ça, un produit « clé en mains ».
Dans ce contexte, SUD-Rail réaffirme son attachement aux valeurs inter catégoriel. ADC, GM, sédentaires, nous sommes tous cheminots de l’ET PSE, nous devons tous œuvrer dans le même sens. Toute division catégorielle les uns contre les autres ne pourra que nous affaiblir face au patron. SUD-Rail défendra donc tous les agents quel que soit leur statut et leur métier.


Congés acceptés depuis le début de l’année pour les sédentaires


FUTUR TRAVAIL TA TGV

OUIGO ne veut en aucun cas utiliser des TA pour les garages/dégarages.
OUIGO préfèrent que les TA regardent les TB assurer cette charge de travail.

Notre avenir reste donc incertain en tant que TA puisque l’arrivée du OUIGO mi-décembre et la baisse de charge TGV « classique » va indéniablement entraîner la réduction de la charge TGV. Estimé aujourd’hui à environ 15% de perte de charge. Parallèlement, il y aura une monté en puissance du travail de nuit pour les TA, vue que la maintenance des TGV sera réalisé uniquement de nuit !
Concernant l’effectifs TA de l’UP Bercy nous avions obtenu qu’il soit maintenu jusqu’en 2020.
Malheureusement 2020, c’est déjà demain. Et après, quel sera l’avenir des TA ?
Sud Rail restera très attentif à la situation et très vigilant aux respects des accords locaux.


TA TÂCHE NON PRÉVUE À LA PS

Ces derniers mois, nous avons rencontré beaucoup de problèmes sur la sortie et rentrée au dépôt d’engin moteur non prévu au roulement.
Nos supérieurs essayent de nous expliquer que nous sommes dans l’obligation de le faire !?
CLARIFICATION : Si à la PS, il n’y a pas de modification de votre JS, il n’y a aucune obligation de réaliser cette tâche supplémentaire. Le gestionnaire doit faire intervenir un Remiseur/Dégareur ou une réserve pour effectuer cette mission afin que l’EM soit à l’endroit prévu.


ÉCOLE TA/TB PRÉ REQUIS

Le CUP de l’UP Bercy nous informe que pour l’année 2019 il y aura au minimum une école TA/TB. Une formation de 12 candidats qui sera réalisée par l’UO Form de PSE.


G040, SUJET DE DISCORDE

Le sujet de l’été et de la rentrée à la banlieue, c’est la G040, réserve de nuit à Melun dont la plupart des agents ne connaissait pas l’existence.
Cette réserve qui existe depuis plus de 10 ans a toujours été une journée particulière.

Historiquement, celle-ci a toujours été couverte par les mêmes agents qui avaient des situations « particulières ». Cela arrangeait tout le monde, les agents qui voulaient la faire, ceux qui ne voulaient surtout pas la faire, le bureau de commande, les agents du matériel, PRS et chef de service de Melun ainsi que le COT. Sauf que depuis la grève et le « départ » de l’agent qui faisait cette réserve ces derniers mois, c’est le bordel et la direction ne fait aucun effort, voir même de la provoc. Nous avons fait 3 DCI sur ce sujet et pour l’instant la direction n’a toujours pas réglé le problème.
Elle s’amuse à mettre la G040 en priorité aux TB1 suivi d’un découcher de jour, cela s’appelle de la productivité dégueulasse.
Nous rappelons qu’il y a un accord local, la nuit pour repos, à ce qu’on sache, il n’a toujours pas été dénoncé. De plus, après un accident sur la G040, il y avait eu une enquête CHSCT, avec pour conclusion que la G040 est une réserve particulière, que les habitudes sont à la limite de la réglementation et qu’il fallait faire attention et mettre des agents plutôt habitués à cette façon de travailler. Donc la direction ne respecte rien et avec un mépris et une dangerosité comme on l’a rarement vu. Qui peut penser qu’un TB1 qui manque obligatoirement d’expérience va gérer facilement les situations particulières qui arrivent souvent pendant la G040 puis enchaîner sur une JS de 7H à 17H après un découché de jour, c’est de la folie. Pourtant il y a plusieurs solutions qui sont plus ou moins bancales. Remettre la G040 à des volontaires, la remettre dans le roulement de Melun … ou la mettre à des agents qui ont des situations difficiles en accord avec le CHSCT, ce qui pour SUD-Rail est la meilleure solution.
Nous savons qu’il y a des volontaires, il faut attribuer cette JS aux  volontaires par GPT en faisant tourner les volontaires si aucun cas « particuliers » n’est détecté pour l’instant. Si cela n’est pas fait d’ici une semaine, nous allons employer d’autres méthodes plus radicales que nous permettent le CHSCT tant qu’il existe.


Grille FAC pour tous les agents en FAC

Il existe depuis plusieurs années une grille Fac pour les agents en service facultatif, c’est loin d’être le cas dans tous les établissements traction de France car c’est un accord local. Celle-ci avait même été retravaillée et améliorée en 2014. Jusqu’à présent cela n’avait jamais posé de problèmes pour que les agents en Fac est au minimum leur repos a l’année, enfin jusqu’à présent. En effet certains nouveaux TB1 n’ont pas été intégrés sur la grille FAC sous prétexte que cela les aurait fait dérouler sur plus de 116 RP. Au seul prétexte que les stagiaires ont été mis en RP pendant les périodes de grève et que cela a automatiquement fait exploser leur compteur de RP. Pour SUD-Rail, il était hors de question de faire payer aux jeunes nommés la mauvaise gestion de leur RP pendant le conflit, et comme il était tout à fait possible de gérer leur RP autrement, nous avons donc déposé une DCI locale. Voilà ce qui est écrit dans le relevé de conclusion : « il a été confirmé en séance qu’une grille de repos est déroulée dès la nomination TB de l’agent de conduite sur l’UPTN ». Comme cela les choses sont claires. Les agents en Fac doivent bien dérouler sur la grille Fac dès leur nomination, point barre.


TRANSMISSION CONTINUE

Depuis la mise en service de la transmission continue sur la ligne D, de nombreux problèmes et BIPPPP n’ont jamais cessé. On nous disait que c’était en train de se régler, ben oui, des travaux ont été fait dans le Nord, ça c’est tellement bien amélioré que ça BIPPPP bien plus.


AU REVOIR CUP MELUN

Il a disparu, sans même dire au revoir, comme quoi une carrière de cadre à l’ET PSE peut-être très rapide.

On ne fera pas plus de sarcasme mais le problème de fond est que dans l’histoire, le DET en a profité pour faire passer sa magouille que nous ne voulions pas.
C’est a dire ne plus avoir de CUP mais des Chefs de Site et un DETA adjoint qui chapeaute l’ensemble.
Nous allons très certainement attaquer la direction sur ce sujet car ce n’est pas le projet qui a été retenu en CHSCT. Nous avions refusé la suppression du CUP.
Nous souhaitons le même interlocuteur pour tous les ADC de la banlieue et non avoir des discutions par site. Diviser pour mieux régner ?


MATERIEL TRANSILIEN POURRI

Vous avez tous remarqué ces derniers temps, la recrudescence des pannes sur les rames de la Ligne D. Comme par hasard, la direction ne nous a pas donnés de statistiques sur ces problèmes alors qu’habituellement elle le fait. Nous avons quand même obtenu une réponse à une question où nous avions ciblé une rame pour laquelle un BM était isolé depuis deux mois.
La réponse du TMV fait rêver. Pour faire court : « pas de pièces, il faut organiser la rentrée de la rame et trouver de la place dans l’atelier ». Non ce n’est pas une blague, c’est sur que d’avoir des pièces d’avances pour un bloc moteur, ça doit être trop demandé. Les BM ne sont jamais cassés, c’est très rare !!! Nous avons donc proposé de commander une dizaine de BM d’avance et parié qu’il n’en resterait pas un seul dans 2 mois. La direction ne veut pas jouer. Mais par contre, elle n’hésite pas à sortir une note de service pour que l’on fasse attention aux freinages électriques…
Nous approfondirons ce sujet dans le prochain compte rendu CHSCT…


BUREAU DE COMMANDE BANLIEUE

Nous pouvons tous faire le même constat, il y a un gros souci, les autres articles le prouvent bien.

Nous voulons juste rappeler une chose, il y a qu’un seul coupable; La direction de l’établissement. Elle passe son temps à opposer GM et ADC, ADC entre eux, GM entre eux, donner des consignes débiles, dit tout et son contraire et enfin réduit les moyens. Ne vous trompez pas d’ennemis, il faut se faire respecter, nous sommes tous d’accord, il peut y avoir des problèmes de comportement que ce soit des ADC ou des GM (mais cela se règle). Le seul vrai coupable, c’est le patron qui donne les ordres et qui profite de la situation. L’exemple de la G040 traité dans un autre article de ce compte rendu DP prouve bien que c’est la direction qui pourrit la situation. Nous continuerons à poser des DCI tant que les problèmes de commande ne seront pas terminés pour permettre d’apaiser la situation le plus rapidement possible.


Infos diverses


RESERVE TERRITORIALE

Le moins que l’on puisse dire sur le sujet c’est que la direction n’est pas très loquasse. Celle-ci nous diffuse, au compte goutte, que certaines informations. On a vraiment l’impression que tous se fait en catimini et qu’il ne faut surtout pas donner d’informations aux OS. Nous ne sommes absolument pas surpris, car comme beaucoup de sujet (POOL, PAC, essais, détachements..) la direction préfère choisir ses candidats.

Comme à chaque fois elle dément en bloc, mais dans ce cas comment peut-elle nous expliquer que certains agents se voient entretenir sur le sujet lors de leur accompagnement alors que d’autres n’en entendent jamais parler. Aurait-elle des scrupules à diffuser clairement les profils des agents recherchés pour cette « RESERVE » ? Pour nous il ne doit pas y avoir de distinguo pour telle ou telle raison. Pour nous quelque soit l’opportunité proposée, cela doit non seulement être fait dans la transparence mais également auprès de tous les agents. Comme la direction ne souhaite pas s’étaler sur le sujet nous le ferons donc à sa place.
C’est clair, sous l’appellation un peu tronquée de réserve, se cache en fait un nouveau POOL FAC estampillé « voyage » qui en fait sera amené à intervenir non seulement sur tout le territoire mais sur nombre de trains, TGV, TEOZ, INTERCITES, TER et même FRET… en claire un « SUPER » POOL FAC…. Quand on voit ce que sont capables de réaliser ces « WARRIOR » des temps moderne au POOL FAC TN, on vous laisse imaginer ce que sera  capable de faire cette nouvelle entité…


RHR BIEN INFERIEUR A 8H00

Pendant la période protocolaire, des agents, suite à incident en ligne, ont bénéficié seulement d’environ 5h00 de RHR. Nous avons donc posé quelques questions sur ces cas. L’unique réponse apportée par la direction est : « Questions à préciser ».

Vous comprendrez aisément que nous ne pouvons pas rester sans réponse. Car au regard de la programmation de ces cas, on peut comprendre que la direction s’est jouée de ces agents. Ils auraient dû bénéficier d’un RHR d’au minimum de 8h00. Leur décompte dans « amétiste » a certainement été usurpé. Puisque les 5h00 de RHR n’étant pas réglementaire, ils doivent être décompté sur une unique journée commençant la veille à la PS et ce terminant le lendemain à la FS. Ce qui doit engendrer du temps de dérogation, du temps de RG et pour certains cas une journée blanche. La direction ne nous ayant pas pris au sérieux lors des DP, SUD-Rail utilisera tous les moyens pour éclaircir ces affaires très rapidement ?


COMMANDE EN FAC, SEMAINE COMMANDEE ET BEQUET

Il n’y avait plus de problèmes depuis quelques années ou ceux-ci étaient mineur, mais la grève a du passer par là et a donné de mauvaise habitude. Les agents en FAC Banlieue ou 160 doivent avoir une semaine commandée tous les mois et celle-ci doit apparaître sur le béquet qui est distribué le 20 du mois précédent. Si vous n’avez pas votre semaine commandée, rapprochez vous d’un militant SUD-Rail.
Nous vous rappelons également que vous devez être commandés à la dernière PS à résidence et non à la FS ou pendant vos repos. Si vous acceptez, c’est un service que vous rendez, il faut le rappeler, car ce service n’est pas une habitude…


Redressement Repos périodique

Nombre d’agents ont été régularisés cet été en terme de repos périodique. D’après La direction tous les redressements ont été réalisés dans le plus grand respect de la réglementation. Au vue des alertes de certains agents, nous souhaitions vous rappeler les règles et les pratiques, afin de faire respecter vos droits.

Cette année vous devez bénéficier d’un minimum de 116 RP. Ce qui sous-entend que vous pouvez dérouler à plus de 116 RP. Cependant notre direction fera le maximum pour éviter que des agents déroulent à plus de 116 RP.
Réglementairement la direction peut effectuer des redressements par trimestre, soit en remplaçant un RP par un RM soit en remplaçant un RP double par un RP simple le dimanche. La deuxième possibilité devant rester exceptionnelle.
Le service de commande a l’obligation de suivre la situation des repos de chaque agent. Et c’est pourquoi, autant elle pourra effectuer plusieurs redressements dans les trois premiers trimestres, autant elle ne pourra se permettre d’effectuer plus d’un redressement dans le dernier trimestre. Si vous subissez plusieurs redressements dans le même trimestre, vous devez conserver 3 interruptions pour RP double sur un même mois. Et bien  évidement la direction ne peut s’affranchir des autres règles encadrant les RP comme par exemple les 12 weekends, les 14 Di/Lu, les 52 RP doubles et les accords locaux…


DETACHEMENT MONTARGIS

Vivons heureux, vivons caché,s un adage qui semble bien souvent arranger la direction. En effet, nous avons demandé combien d’agents avaient bénéficié d’un détachement sur le site de Montargis. La direction, sans complexe, nous a répondu qu’il n’y en avait pas eu. Au-delà de ce gros mensonge, ce qui interpelle, c’est la manière dont l’appel à volontaire est réalisé. Et bien, apparemment, c’est à la tête du client. C’est pourquoi nous avons demandé que la direction s’engage sur une procédure afin que les agents, dans un premier temps, soient tous avisés des différents détachements. Que les agents voulant profiter d’un détachement puissent en bénéficier et qu’un partage soit réalisé entre tous les volontaires. Affaire à suivre…


Nos amis les bêtes.

Nous demandons en DP le nombre de journées couvertes par le Pool Fac à la banlieue.
DP du 31 mai. 258 JS de janvier au 18 avril. DP du 28 juin. Pas de réponse. DP du 18 septembre. 52 JS en juillet et 56 JS en aout.

Donc du 18 avril au 30 juin, en gros en pleine période de grève, là, où certains jours, plus de 50 agents du pool Fac roulaient sur nos lignes, aucune information. Pour cause si la boite nous donne les chiffres nous devrions nous rapprocher du millier de JS faites par nos amis du pool Fac pendant la grève.
Mais qu’ils se rassurent nous serons leur donner du boulot en temps voulu.
Par contre pour nous filer des congés, le pool fac doit être en RP pendant l’été. Nous avons eu seulement 3 agents sur 95, nous rappelons que l’ET PSE fourni 17 agents au Pool Fac, Merci Patron.


DESCENTE DE MACHINE

De plus en plus d’agents sont descendus de machine, c’est un fait. Il faut dire que les reformes de l’entreprise, l’allongement de la carrière et les roulements difficiles peuvent être en partie les causes de cette augmentation de descentes de machine.

Quand on discute entre nous, rares sont ceux qui ne se posent pas de questions sur l’avenir de leur carrière, voire même, réfléchissent à quitter la SNCF, car le ratio contraintes/avantages est devenu insignifiant. Il va donc falloir clairement avancer sur la question des reconversions et des postes reversés aux agents rendus inaptes.
Le travail est dur pour la santé et la vie de famille. Malheureusement l’entreprise le reconnaît de moins en moins, sur l’établissement quand on regarde les projets SA2019 ou OUIGO, on se dit que la situation ne va pas s’améliorer. Nous pensons qu’il y a d’autres solutions pour réduire le nombre de descendus de machine et permettre un reclassement décent aux agents. Nous rappelons qu’une descente de machine est déjà humainement très dure à vivre pour un ADC. Il faut traiter ce sujet de toute urgence, voir se mobiliser très rapidement, car la direction nationale vient de jeter un pavé dans la mare. Elle connaît la problématique et ne veut pas faire dans la dentelle pour gérer ces cas. Le projet qu’elle vient de présenter est très clair : une proposition de reclassement, en cas de refus, c’est la porte…


TRANSFERT MONTARGIS ET AUGMENTATION DU NOMBRE D’AGENTS

La direction vient de nous annoncer que Montargis serait rattaché à l’UP Transilien dès janvier 2019. Nous savons depuis des années que cela devait arriver, qu’au fond, ce n’est pas illogique et que les collègues de Montargis ni sont pas forcément opposés. Sauf qu’un rattachement, même si celui- ci peut paraitre simple, cela se prépare. Pour l’instant, la direction n’a rien préparé, n’a même pas convoqué de CHSCT. Il y a pourtant plusieurs sujets à traiter, le rattachement hiérarchique, les accords locaux, les usages de Montargis, les remplacements des agents de Montar, le protocole congés … Tout ces sujets devraient normalement être réglés rapidement, mais il faut clairement se mettre autour de la table et surtout écouter les collègues de Montargis avant le rattachement.
La direction a décidé d’augmenter le nombre d’agent en FAC à Montargis, sûrement en partie en prévision du rattachement. Ce qui est marrant, c’est qu’elle a voulu muter des agents sans leurs demander leurs avis, c’est là que l’on voit qu’on bascule dans l’amateurisme sur cet établissement.


SECOURISTE

Les demandes des ADC ont disparu des réponses DP, bon, il y en avait tellement que cela devait prendre trop de pages, nous espérons qu’il s’agit d’une erreur sinon nous réglerons cela autrement.
Il n’y a quasi plus de secouristes sur l’ET PSE, il n’y a quasi pas de formations, pire ceux qui le sont, n’ont pas réalisé leur formation de recyclage, par conséquent ils perdent leur compétence. Cela ne risque pas de s’améliorer avec la disparition de la COFO de l’établissement. Nous essayerons de gratter un accord écrit pour avoir un minimum de formation secouriste par an afin d’avancer sur ce sujet qui empire d’année en année.


HORAIRES LIGNE R MODIFIÉS

Beaucoup d’entre vous ont remarqué que les horaires de trains de la ligne R ont été modifiés pour cause de travaux, sauf que les travaux ont dû être réalisés en une nuit. Blague à part, les travaux ont été annulés depuis longtemps, car cela ne s’annule pas du jour au lendemain. On se retrouve donc avec des horaires et des marches farfelues, pour rien. Le plus simple pour tout le monde aurait été de tout annuler, mais non, on garde les horaires pas les travaux. Le deuxième effet « KISS COOL » qui pose question, c’est que si des travaux étaient prévus, c’est qu’ils étaient  nécessaires, nous espérons que cela ne remettra pas en cause la sécurité des circulations.
C’est un bon exemple de la mauvaise image qu’on donne aux usagers, nous ne comprenons déjà pas nous mêmes cette idiotie, alors les usagers… La direction nous fait passer pour des cons, mais elle n’est pas sur le terrain contrairement à nous.


13 ECOLES EN COURS


PREVISIONS ECOLES


FORMATION REGIO2N

Il risque d’y avoir un problème sur le nombre d’agents formés Régio 2N très rapidement. En effet, nous sommes à 86 agents formés tandis qu’on devrait être à environ 150.

Nous espérons juste que ce n’est pas une magouille de l’entreprise pour faire du transfert de charge. Nous allons retenir l’excuse de la grève mais nous allons suivre de très près le nombre de formation qui vont avoir lieu d’ici la fin de l’année.
Nous essayons également de traiter tous les problèmes qui sont rencontrés fréquemment sur les rames mis à disposition. SUD-Rail réalisera très rapidement un tract sur les difficultés techniques qui ne cessent de se multiplier.
Enfin nous soutenons les collègues du TMV qui souhaitent avoir un atelier neuf pour réparer efficacement et dans de bonnes conditions les rames Régios et les futur RER NG plutôt que dans un vieil atelier inadapté. Il était prévu de construire un atelier neuf, mais comme d’habitude, par soucis d’économie et comme les conditions de travail et l’efficacité ne sont pas des priorités, IDF Mobilité et Transilien souhaiterait récupérer les ateliers TGV de Villeneuve qui vont fermer pour essayer de les adapter aux nouveaux matériels Transilien.


Congés enfants malades / Ecographie

Extrait du chapitre 10, article 7 du statut:

« En outre, il peut être accordé un congé supplémentaire avec solde dans la limite de 5 jours plus 1 jour par enfant à charge a partir du deuxième, par exercice, aux agents pour soigner leur conjoint ou la personne liée a l’agent par un pacte civil de solidarité, un enfant à charge ou un ascendant habitant habituellement avec eux, dans des cas sérieusement motivés justifiant la présentation d’un certificat médical émanant du médecin traitant attestant que les soins à donner exigent une présence continue auprès du malade. »

Pour l’année 2018 :

  • 65 congés supplémentaires pour événements de famille pour une personne malade accordée, 0 congé refusé. L’agent n’est pas obligé d’avoir épuisé ses congés personnels afin d’en faire la demande. Ils sont traités par le DET et le CUP.
  • 19 congés supplémentaires pour échographie,
  • 0 refusé.

SUD-Rail vous rappelle que vous disposez de ces mesures et qu’en cas de difficultés pour en bénéficier, n’hésitez pas à nous contacter.



Pensez à votre AH