CSE, RPX …. Pour SUD-Rail, c’est toujours NON !

La direction a rencontré hier l’UNSA et la CFDT, nous faisant craindre une volonté de rechercher un accord à 30 % sur le nombre et le périmètre des CSE. Elle a finalement reçu également la CGT et SUD-Rail, nous indiquant ce jour qu’elle souhaitait voir avec chacune des fédérations les correctifs qu’elle pouvait annoncer, et bien évidemment, sans l’avouer, mesurer jusqu’où la démarche unitaire pouvait tenir.

CE JOUR :
Elle affirme que son intention au-delà des effets mécaniques n’est pas de diminuer la partie des moyens relevant du droit statutaire. Mais ceux-ci étant lié également à la partie IRP, ils seront abaissés de 10 %.

Elle annonce qu’elle mettrait en avant, dans la négociation sur le nombre des CSE et leurs périmètres, sa nouvelle analyse sur MOBILITÉS qui pourrait l’amener à modifier sa proposition sur le CSE Voyages et le CSE Transilien. Elle refuse par contre toute discussion sur RÉSEAU dont le découpage des CSE est pourtant inopérant.

Sur les 3 niveaux de représentation, elle présente à nouveau un scénario où la proximité serait au niveau des établissements et non des UO / UP avec des RPX en nombre limité, dont le champ et les prérogatives rendraient sa capacité d’intervention impossible et inefficace. C’est totalement inacceptable.

Nous sommes encore et toujours loin du compte. Les échanges nourris nous confirment par ailleurs que l’étape suivante en matière d’organisation sera d’avoir sur les CSE TER, des établissements uniques regroupant l’ensemble des métiers.

Plus que jamais, la prochaine interfédérale doit conduire les fédérations à connecter l’ensemble de ces sujets, pour contrer ces attaques avec une réflexion qui va au-delà de la seule représentation des cheminot-e-s.

POUR RAPPEL :
Lors de la dernière interfédérale, nous avions convenu que sans bouger substantiel de la direction sur ses propositions, les O.S. ne se rendrait pas à la Table Ronde du 14 Février et refuseraient d’engager toutes discussions autour des notations et des conseils de discipline qui sont prévus le 15 Février.

PAR AILLEURS :
• Une demande de rencontre auprès du ministère a été envoyée.
• Une lettre ouverte a été envoyé au GPF fixant le cadre pour reprendre les négociations. Elle est à décliner dans chaque IRP.
• Un tract unitaire a été envoyé et est à diffuser à partir du 9 février.
• Une intervention au CS et dans les CA sur la base de la lettre ouverte est prévue.