EIC : Compte rendu CHSCT – Janvier 2018

La valse des Qualifs : Merci patron !!

Au début des années 2000, de nombreux postes d’agent d’exploitation de la filière 27 sur les établissements Voyageurs / Fret avaient été requalifiés à la Q.D sur PSE comme au niveau national, en reconnaissance des responsabilités des Opérateurs sécurité de l’exploitation.

Revenant sur ces engagements nationaux passés, le CHSCT a reçu une simple information (et n’est pas consulté) sur la disparition de deux postes à la Q.D : le poste 3 de Bercy (DEQUALIFICATION à la Q.C) et le poste d’aide AC au PCD de Vigneux (requalifié à la Q.E). Le déroulement de carrière des agents d’exécution de l’UO PVV s’en trouvera fortement affecté : 8 agents pouvant potentiellement accéder à la Q.D verront leur notation retardée.

Certains agents qui s’étaient vu promettre la Q.D ont déjà fait les frais et resteront finalement Q.C !

Par ailleurs, dans un futur proche, l’EIC PSE a l’intention de supprimer un maximum de postes à la Qualif. D :
– sur le triage de VSG, le PIVOS Valenton est en sursis pour un déclassement à la Q.C;
– le PRS Corbeil, avec le report de charge suite à la probable fermeture du poste de la Ferté-Alais, devrait passer à la Q.E;
– sur la ligne D, l’arrivée prochaine d’une CCU sur Paris (équivalant à 1 CCR sur la zone ultra dense parisienne) provoquera la fusion des postes SNCF (gare du nord / gare de Lyon) et RAPT (Châtelet) : cela entraînera la suppression du poste Q.D (AC) + Q.C (Aiguilleur) au PRS de la gare souterraine de Paris-Lyon (idem au châtelet/RATP et gare du Nord/SNCF).

Toutes les créations de poste liées à la régularité, plateau commun travaux, équipe projet GOC, dans les différents pôles…sont à minima à la Q.E jamais à la Q.D.
L’EIC PSE ne prend même pas la peine de déclasser le poste de DPX (Qualif. F) au Poste 3 BCY, pourtant il fera tenir ce poste par des agents à la qualification inférieure (Q.C).
Quelles que soient les promesses faites par l’encadrement actuel, les agents titulaires de ces postes déclassés pourront être éjectés à tout moment selon le bon vouloir de la direction.


Suppression de la moitié de l’équipe graissage de Villeneuve

Il s’agit d’un sympathique projet de suppression de 3 postes sur 6 pour janvier 2018. Comme s’ il n’ y en avait pas eu assez avec la CCR! Le RDUO de PVV, sans aucun document à présenter lors du CH de septembre nous dit : « C’est pour eux, pour leur bien-être. Avec ce poste, ils ont trop de Risques Psycho-Sociaux » ! Merci de votre inquiétude pour eux. C’est vrai qu’en supprimant leur poste, vous les aidez à se sentir bien !

Pour appuyer un peu plus le mépris, la direction veut laisser le soin aux graisseurs de fabriquer eux-mêmes leurs tournées en leur demandant de désigner les partants.
Avec comme impératif, le doublement des secteurs géographiques de graissage, en imposant le graissage la nuit et le week-end et cela avec moitié moins de personnel !
De même que pour le déclassement des postes à la Q.D, vouloir supprimer du jour au lendemain 3 postes montre bien le peu de considération qu’a la direction vis-à-vis d’agents d’exécution effectuant des tâches ingrates, en extérieur, par tous les temps, dans le ballast.
Ces agents ont toujours mis du cœur à l’ouvrage, et pour preuve : tout le monde sur VSG/ Valenton est satisfait de leur travail et de leur disponibilité. Il n’y a pas eu de décontrôles d’aiguille par défaut de graissage sur leur secteur.

Pour protester contre ce traitement indigne, ces agents ont décidé dans un premier temps de cesser d’être arrangeants, et devant le peu de considération témoignée, ont choisi de se  mettre en grève. On a ainsi pu voir le DPX effectuer leurs tâches en remplacement…
Les représentants SUD-Rail au CH s’opposent à ces suppressions de postes. Si la direction estime que les graisseurs ne sont pas assez « productifs », nous avons fait des propositions de missions complémentaires (nettoyage du matériel, missions administratives, assistant DPX, …)

Nous avons obtenu deux groupes de travail entre la direction, 2 membres du CHSCT et les graisseurs avant le premier trimestre 2018.
Pour rappel, ces postes de graisseur sont parmi les seuls postes en journée pour des agents d’exécution. Parmi les graisseurs, certains agents ont des inaptitudes sécurité, d’horaire ou viennent de précédents reclassements.
C’est toujours plus facile de faire de la productivité sur les plus faibles.


CHSCT ou la mort sur ordonnance

Une des conséquences des ordonnances Macron est la mort des CHSCT qui sont malgré les attaques dont ils font l’objet depuis des années, un outil de prévention au service de la santé au travail, des conditions de travail et de la sécurité. La loi El Khomri avait déjà affaibli la médecine du travail (plus de visite d’embauche, diminution des missions des médecins). Le gouvernement Macron règle son compte au CHSCT, il a vocation à disparaître et à se transformer en une vague commission aux contours plus que flous…

La fusion des instances CE, DP et CHSCT donne naissance au Comité Social d’Entreprise. C’est lui qui « pourra » décider de mettre en place une « commission » HSCT dans les entreprises de plus de 300 salariés ; c’est encore pire qu’avant 1982 où le CHSCT était une commission du CE mais dans toutes les entreprises de + de 50 salariés. Alors que la France est championne d’Europe de la souffrance au travail : 565 morts et 100 000 burn-out chaque année au travail (Statistiques EUROS-TAT, novembre 2016), le CHSCT disparaît, au mépris des textes européens. Cette fusion des instances va conduire à une professionnalisa on des délégués qui seront de fait éloignés du terrain. Il va falloir trouver les candidats… ceux qui accepteront de se taper tout le boulot, de se retrouver nez à nez, en permanence, sur tous les sujets, face à leur patron.

SUD Rail a toujours revendiqué la proximité des élus et des salariés afin de garantir une réelle représentation et non un dialogue social de façade mené par des professionnels déconnectés du terrain.


Dégradation de l’état des accès routiers, pistes et itinéraires

Votre délégation SUD-Rail a alerté le DETA, photos à l’appui, sur une dangereuse dégradation des accès routiers, des pistes et itinéraires.
Ces moyens de cheminement sont utilisés tous les jours par les agents pour aller en sécurité sur leur secteur d’intervention et lieux de travail. Depuis quelques temps, nous constatons une dégradation des accès sur l’ensemble de notre UO, ce qui met en péril la sécurité des agents de la production. C’est un miracle qu’il n’y ait pas eu plus d’accidents de trajet dans nos enceintes ferroviaires laissées à l’abandon par nos patrons qui daignent se déplacer une fois par an sur nos chantiers !
Pour info, le DETA nous a confirmé qu’en cas de dommage sur vos véhicules personnels, aucune prise en charge des réparations par l’entreprise n’aura lieu. Soyez donc vigilant lors de vos déplacements et n’hésitez pas à contacter vos délégués SUD Rail pour faire valoir votre droit de retrait en cas de situation particulièrement dangereuse.


Travail sur écrans, attention aux yeux !!

Notre médecin du travail, rappelle que les agents travaillant principalement sur écrans (régul , Vigneux) ont droit à une visite chez l’ophtalmologiste une fois par an sur leur temps de travail (dégagée par la CPS) , payée par l’entreprise. Pour cela, n’hésitez pas à contacter son infirmière au cabinet médical du charolais pour obtenir un rendez vous.