EIC PSE : En grève n°6

Nous sommes toujours entre 80 et 100 grévistes sur les dernières séquences du calendrier 2 jours sur 5, soit un quart des agents de l’établissement. Contrairement à ce qui est asséné dans les médias de masse, nous constatons que ce taux est stable et particulièrement élevé.

La victoire est possible si nous amplifions la mobilisation collective. Aujourd’hui, on se rend compte que nous sommes prêts du but : En amplifiant le mouvement, cela provoquera la fermeture de certains postes stratégiques.

Hier et avant-hier, on avait une grève très importante. On souhaite la renforcer, pour les cheminots qui ne seraient pas encore dans la grève ou qui se poseraient des questions, c’est maintenant qu’il faut mettre le coup de collier, tout le monde doit être en grève car nous sommes tous concernés !

Bien que les taux de grève restent importants, les cheminots viennent moins nombreux en Assemblée Générale. Il est indispensable que les grévistes, syndiqués ou non-syndiqués assistent aux assemblées générales. C’est collectivement que nous nous donnerons de l’énergie et de la force pour gagner.

Le mois de mai sera décisif.

C’est une première inflexion dans le bras de fer qui nous oppose au gouvernement. Édouard Philippe rencontrera les syndicats de cheminots le 7 mai. Après deux mois de parodie de concertation conduite par la ministre chargée des Transports, Elisabeth Borne, celle-ci est mise sur la touche.

Nous devrons faire une action le jour de la rencontre avec le 1er ministre et il faudra être nombreux.

La partie se joue désormais à Matignon. Le 3 mai, des rassemblements « anti-Pacte » à Paris et en région sont organisés (Rassemblement IDF, 13h Place Joffre).

Si les rencontres avec Édouard Philippe devaient ne déboucher sur rien et si la SNCF continue à nous balader, il faudra changer de stratégie et durcir le mouvement. Dans les Assemblées Générales, nous devrons discuter sérieusement les modalités de grèves et évoquer le passage d’une grève perlée à une grève reconductible au jour le jour.

Face à un gouvernement qui maintient une position inflexible, notre détermination à gagner doit s’accroître.

TOUS EN GREVE les jeudi 3 et vendredi 4 mai 2018 !!!
Vous pouvez alterner les préavis pour éviter que vos repos soient décomptés en jours de grève.
– Préavis SUD-Rail reconductible à compter du 02 avril 2018 à 20h.
– 2ème Préavis SUD-Rail reconductible à compter du 03 Avril 2018, à 7h00, au 2 juin 2018, à 20h00.
– Préavis CGT /UNSA / CFDT du mercredi 2 mai à 20h jusqu’au samedi 5 mai 2018 à 7h55

Déposez vos D2I par fax ou téléphone à la CPS ou astreinte même depuis chez vous

TOUS Aux AG ! Paris Lyon centre de tri 11h / Melun 10h / Laroche 10h30 / Montargis 11h / VSG : 9h TSEE / 10h TMV