En avril, la bataille du rail commence

Le mardi 2 avril 20h, commence le bras de fer entre les cheminots et le gouvernement, sur l’avenir de la SNCF en tant qu’entreprise publique à Statut. Ce combat est la mère de toutes les batailles, nous n’avons donc pas le droit de le perdre. Non seulement le gouvernent propose une loi de casse de la SNCF, mais la direction de la SNCF a proposé depuis le 15 mars, un plan stratégique dont les attaques sont toutes aussi importantes.

Derrière il se joue:

  • Le passage de SNCF Mobilités et Réseau en société anonyme, premier pas vers notre privatisation.
  • La fin des recrutements au statut, qui accentuera le déficit démographique de la caisse de prévoyance tout en généralisant un double statut à la SNCF.
  • Par ailleurs pour les agents actuellement au statut, nous savons que le gouvernement prévoit de fusionner la caisse de prévoyance avec la sécurité sociale ce qui entrainera un alignement de nos retraites sur celles de la sécurité sociale. (Age d’ouverture des droits à 62 ans et calcul sur les 25 meilleures années)
  • Enfin pour les agents actuellement au Statut, fin du système de notation au profit d’un système « de rémunération qui valorise l’engagement » (plan stratégique SNCF)
  • Perte du statut pour les agents transférés aux entreprises privées. Maintien de la rémunération pendant 12 mois et des accords d’entreprise pendant 15 mois.
  • Aucun chiffrage sur une éventuelle reprise de la dette de SNCF Réseau. De e qui explique en grande partie les difficultés du système ferroviaire en France.
  • Transfert aux régions des 9.000 km de voies secondaires, dans le contexte actuel de réduction budgétaire des régions cela entraînera forcément la fermeture d’une bonne partie de ces voies.
  • Externalisation du CMGA , de l’agence Famille et de Gares et Connexions.
  • Filialisation de Fret SNCF et baisse de charge avec transfert aux camions de Géodis (Plan stratégique SNCF)
  • Fin de tous les accords locaux. « les accords locaux pénalisant l’efficacité du travail devront quant à eux être supprimés » (plan stratégique SNCF)
  • Réduction « sensible » des coûts d’exploitation et de maintenance du Réseau. (Plan stratégique SNCF)
  • Poly-compétence dans tous les métiers. (Plan stratégique SNCF).
  • Mise en place de l’article 49 de l’accord d’entreprise qui permet de s’aligner sur l’accord de branche. (Plan stratégique SNCF)
  • Fusion des CPS et GM. (plan stratégique SNCF)

Dès le mercredi 3 avril venez nombreux aux AG et aux actions organisées après les AG.

La grève appartient aux grévistes.

AG organisées sur les sites de Paris/ Villeneuve/Melun/Corbeil/Laroche à 11h.