ET PSE : La gazette du CHSCT – Décembre 2017

ACCOMPAGNEMENT DES DERNIERS TRAINS

Sous couvert du manque d’effectif, la direction ne respecte plus ses engagements afin d’assurer une présence SUGE sur les derniers trains. Même si nous pouvons comprendre que la SUGE puisse être en intervention sur un autre lieu, ces derniers trimestres les chiffres d’accompagnement sont alarmants (aux alentours de 50%). La direction de la SUGE souhaite également modifier les horaires de ses roulements, ce qui rendrait impossible l’accompagnement. Nous sommes donc intervenus pour que la direction tienne ses engagements et nous vous demandons d’annoter vos BS pour que nous puissions suivre la
situation.


FORMATION REGIO2N

Nous avons redemandé d’effectuer une ou plusieurs formation(s) REGIO 2N comprenant le samedi et le dimanche, notamment pour les weekennistes ou les agents qui ont des problèmes de garde d’enfants. Cela n’a pas l’air de poser problème mais bizarrement nous ne voyons rien venir.

13 : c’est le temps en secondes qu’il faut attendre pour fermer les portes d’une UM de REGIO 2N. Heureusement que nous avons du nouveau matériel


FOYER MELUN

SUD-Rail ne lâchera pas le sujet, ce foyer est d’un autre âge et ne permet pas de se reposer dans de bonne condition. De même, nous avons peur qu’un jour un ADC se fasse agresser sur le trajet car certains jours cela n’est pas très rassurant. En plus des multiples interventions que nous avons faites au niveau national, nous avons reposé un CHSCT extra sur le seul foyer de Melun. Ce CHSCT extra est le deuxième en moins d’un an, nous  continuerons d’ailleurs tant qu’une solution ne sera pas trouvée. Pour SUD-Rail, il faut simplement construire un nouveau foyer proche de la gare, il y a de la place, et quand la direction cherche, elle trouve les budgets. Nous savons qu’il va falloir du temps, mais nous voulons des engagements. Si la direction ne veut pas s’engager rapidement à proposer un projet, nous risquons de la surprendre afin de nous faire entendre.


LOCAUX DU NORD

Vous êtes nombreux à nous signaler l’état lamentable des locaux du Nord. Il faut savoir que l’ensemble du personnel de nettoyage de ces locaux sont en grève depuis 1mois pour 4€ de panier repas et ne pas être baladé de gare en gare sans accord de l’agent. Nous sommes intervenus pour que la direction agisse, nous pensons que les revendications de ces agents est tout à fait légitime et que la SNCF doit agir.


PARKING CE et MELUN

Bon cela fait des années que cela dure, c’est le bordel au CE et à MELUN, mais les seuls que l’on fait chier c’est nous. La police qui se gare à Paris, il faut surtout rien leur dire, et l’armée de cadre en horaire de bureau qui bosse à Paris mais qui se gare à Melun, c’est pareil, ce sont des intouchables. Alors on nous fait chier nous, on nous explique qu’on ne peut pas donner la carte à tout le monde, qu’il faut venir en avance pour trouver une place, etc…
Comme la direction de l’ET joue à qui est le plus con, nous allons jouer et poser une DCI sur le sujet des parkings.


NAVETTE

Nous avons posé une DCI régionale sur le sujet de la modification des horaires des navettes. En effet, ceux-ci vont changer en Janvier sans aucune concertation avec les agents ou les OS. Il a fallu revenir sur l’historique, car les cadres changent, nous, nous restons. Nous avons donc rappelé que nous ne voulions pas de la suppression de l’arrêt à Villeneuve Prairie il y a environ 4 ans, que la boite l’avait imposé, qu’elle avait refusé un accès par Pompadour et qu’elle s’était engagée à une navette du premier au dernier train. Mais comme d’habitude, les trous de mémoire sont fréquents, l’aspect économique prime sur l’humain. La direction a donc décidé de supprimer :

  • En semaine la dernière navette de 00h03-00h18.
  • Le weekend, les navettes entre 9h00 et 11h30, celle de 14h33 et celles de nuit après 22h30.

Le seul prétexte pour supprimer ces navettes est qu’elle circule pratiquement à vide. Il a donc fallu expliquer qu’il n’y avait pas que les agents du TMV qui empruntent cette navette, des agents du FRET, de l’ET et beaucoup d’autres. Notre syndicat est donc contre la suppression de rotations des navettes et nous avons fait des propositions. Il est vrai qu’un gros bus en dehors des heures « de pointes » peut paraître surdimensionnée.
SUD-Rail a donc proposé de revenir à ce qui se faisait il y a plusieurs années : utiliser des agents inaptes ou descendus de machine pour faire des rotations à la demande avec un véhicule de service. La direction va étudier notre proposition mais commence déjà à expliquer que c’est difficile à mettre en place. C’est sûr, il est plus facile de payer des sommes astronomiques en sous-traitance et laisser pour compte des agents en souffrance.
SUD-Rail a également vérifié l’ensemble des roulements de l’ET afin de contrôler qu’il n’y ait pas d’impact sur les JS. Surprise nous avons trouvé 2 tournées (477V, 160) qui étaient prévues en navette alors que celle-ci est supprimée. Normalement, sur ces journées, il est prévu de mettre un EV taxi. Enfin, nous avons demandé ce que la direction compte faire pour les agents en PS et FS. Réponse: RIEN. C’est un comble pour une entreprise de transport public, obliger les agents à prendre la voiture alors que ceux-ci pourraient venir en transport collectif. Nous allons donc posé une DCI locale car pour la direction, il s’agit d’un sujet interne à l’établissement.


ZONE GDS > CLX

De Juillet à Octobre, vous avez été nombreux à être pris en charge entre GDS et CLX (zone 38). La RATP a dans un premier temps cru à des infiltrations d’eau qui shuntait la zone et ils ont installé un enregistreur de défaut. Début Octobre , la RATP décide d’intervenir en modifiant le circuit de voie et en triplant les retours de courant. Cela est resté sans effet sur la zone, les battements de feu et les prises en charge KVB ont continué. Fin Octobre, la maintenance a enfin résolu le problème en changeant un simple filtre THALES qui sert à tamiser les harmoniques entre le 1,5kV et le 25kV. Il aura fallu trois mois d’enregistrement des défauts pour que la lumière jaillisse auprès des ingénieurs . En attendant pour les ADC c’était bulletin CBA, sémaphore inopiné, répétition vu ouvert, merci patron pour les révisions.


GALE

Deux cas de gale ont eu lieu chez les jockeys au TSEE. La direction du TSEE n’a pas dénié avertir l’établissement alors que nos agents empruntent également les cabines TGV. Nous avons alerté le Président du CHSCT qui est intervenu auprès du TSEE pour mettre les mesures nécessaires en place. Les cabines utilisées par les deux agents ayant la gale ont été désinfectées conformément à la législation. Nous avons également demandé que les ADC autorisés TGV soient informés par le biais d’une communication.


PCAT

Depuis plusieurs années, la PCAT élabore les roulements et les notes travaux. Ensuite chaque UP gère de son côté. La commission roulement a toujours dénoncé ce fonctionnement car cela ne permet pas de travailler avec une vue d’ensemble pour les services annuels et il est difficile d’obtenir un travail de qualité sur les notes travaux. Les agents de la PCAT n’ont pas le ressenti traction lors de l’élaboration des projets.
Une nouvelle organisation va être mise en place. Elle consiste à mettre l’adjoint programmeur comme responsable concepteur roulement pour l’ensemble de l’établissement et le concepteur travaux de l’UP TN devient concepteur des adaptations travaux pour l’ensemble de l’établissement.
Le but est de chapeauter l’ensemble des roulements TRANSILIEN afin d’améliorer la qualité des projets et des notes travaux mais également d’apporter un regard traction qui manque à la PCAT. Une fois les projets validés ils seront toujours envoyés aux UPs pour continuer le travail en commission roulement.Le poste de responsable concepteur sera à la qualif F. Pour le concepteur travaux de l’ensemble de l’ET, nous avons demandé en CHSCT que quelque chose soit donné, cependant la direction n’a pas prévu pour l’instant de le faire. Nous resterons vigilants pour que la charge de travail de cet agent ne soit pas augmentée sans compensation.


VTC

Depuis Septembre, la direction nationale a imposé à l’établissement d’utiliser la société de VTC « SNAPCAR ». Et à peine trois mois plus tard, nos alertes sur l’utilisation de ces sociétés « low-cost » se voient confirmé s . Beaucoup d’entre vous ont annoté leur BS (VTC absents, conduite dangereuse…). Nous avions déjà prévenu la direction lors de la DCI de Février pour « ADIATE » et c’est pourquoi nous ne lâcherons pas jusqu’à ce que l’établissement décide de ne plus passer par des VTC. Entre temps, nous vous conseillons fortement pour votre sécurité de ne pas monter dans le véhicule si ce n’est pas un chauffeur de taxi professionnel.
N’hésitez pas à continuer d’annoter vos BS, cela nous aide à faire céder la direction.


ISSUE DE SECOURS

Nous sommes encore intervenus sur la sécurité de l’UP Bercy. Il n’y a pas d’issue de secours convenable et la porte ne dispose pas de sortie « anti-panique » : en cas d’incendie, cela risque d’être dramatique. La direction de l’ET et le COSEC confirment nos dires et vont essayer de remédier au problème. Nous espérons que cela va être fait rapidement , il serait dommage de devoir employer les grands moyens.


FOYER MTU

SUD-Rail a posé une demande de CHSCT extra sur les problèmes du foyer de Montereau.
Nous avons dû intervenir à de nombreuses reprises pour le chauffage et l’eau chaude. Nous remercions d’ailleurs les collègues qui nous ont signalé les anomalies et les problèmes de gestion qui s’en sont suivi. On ne peut pas en dire autant de la plus des cadres d’astreintes, quand eux-mêmes sont déjà au courant (ce qui n’est pas toujours le cas), ne préviennent jamais les membres CH. Bref, ce problème de chauffage / eau chaude qui ressemble au feuilleton Dallas, nous a franchement énervé et nous a fait perdre un temps considérable.
Si ce n’était que ça, cela ne serait pas dérangeant, mais pour les collègues qui ont eu ce plaisir de la douche froide , c ’est encore moins marrant. En un mois et demi, la panne s’est reproduite au moins 4 fois avec comme point culminant fin Octobre début Novembre.
ORFEA a caché le problème à l’ET, a voulu faire des économies sur les réparations. Résultat : le chauffagiste venait, réparait, et le lendemain rebelote, sauf que les agents se retrouvaient encore dans la même situation inadmissible. La gestion de la situation par ORFEA, le COT et l’ET à été inadmissible. Il a fallu s’énerver pour que le manège cesse, le DETA et le CUP banlieue admettant que ce n’était pas normal, un relogement a donc été décidé le temps qu’une vraie réparation se fasse.
Il faut dire que caler des trains nous aide aussi grandement, tant que ça roule, la direction réagi moins vite.Nous n’avons pas d’écho de nouveaux problèmes depuis quelques semaines, n’hésitez pas à nous appeler si vous rencontrez une difficulté.


DERAILLEMENT VP

Il y a eu 2 déraillements à VP en peu de temps. Nous ne sommes ni les experts Miami, ni des agents de l’INFRA. Nous suivrons donc les enquêtes en cours avec vigilance. Il faut aussi faire attention à ce qui est dit, rapidement radio ballast a lancé de fausses rumeurs sur d’autres incidents. Il faut se rendre compte que ce type d’informations non fondées peut mettre en difficulté des agents , voir les membres CHSCT. C’est quand même vos remontées qui nous permettent une meilleure réaction car souvent la direction essaye de nous mettre de côté, alors merci de continuer à nous avertir.


GOUSSAINVILLE

On nous a annoncé des travaux, pourtant toujours rien à l’horizon. Il faut dire que nous avons du mal à nous faire entendre sur les locaux du nord de la ligne car ceux-ci ne dépendent pas de notre périmètre CHSCT. Nous espérons des avancées pour début 2018, sans vraiment trop y croire, car nous avons été plusieurs fois déçus. C’est quand même très agaçant d ’avoir l’ impression de mendier ou de demander la lune pour avoir un local avec toilettes et machine à café.


RELOGEMENT

C’est le bordel, avec les détachés et le nombre de stagiaire jamais vu, on se retrouve même avec des problèmes à Melun. Nous avons demandé à trouver des solutions car nous savons qu’il y a aussi du squat, nous n’avons aucun problème avec qui que ce soit du moment que cela ne péjore pas les collègues. Nous avons rappelé qu’il ne faut pas séparer stagiaires et moniteurs car le COT ne réagit pas de la même manière quand le train risque de ne pas rouler le lendemain. Nous avons demandé l’édition de fiches relogement à fournir au COT et GM surtout pour le foyer de Melun qui n’est pas géré par ORFEA. Cela permettrait aux GM de moins galérer et aux ADC d’avoir une réponse plus rapide. Enfin, nous avons rappelé que laisser un stagiaire se démerder seul dans la nature est scandaleux, qu’il fallait aussi être moins rigide, les ADC ont des solutions parfois plus avantageuses pour lui-même et pour l’entreprise qu’un relogement mais malheureusement non retenues, par dogmatisme.


ADJOINT DPX

Les postes d’adjoint DPX vont se multiplier sur le même modèle que celui de Corbeil.
Nous n’allons pas refaire l’histoire, nous avons déjà écrit sur le sujet dans différents tracts, nous allons juste rappeler l’essentiel, les adjoints DPX qui sont des conducteurs ne sont pas là pour accompagner les ADC en ligne ni pour faire du management. Nous avons aussi rappelé que ces postes devaient pour nous être réservés à des ADC en fin de carrière ou inapte. Il y aura donc environ 10 postes repartis sur les différents sites (COE,MEL, PAA et BCY). Un appel à candidature a été réalisé pour éviter à certaines personnes de choisir sans que personne ne soit au courant.


FORMATION « GESTION DES CONFLITS »

La formation qui s’appelle depuis JPI arrive en fin de cycle vu que tous les ADC sont presque tous formés (ce qui devait être fait en 3 ans normalement). Une nouvelle formation va donc être mise en place, celle-ci sera sensiblement la même mais le CHSCT a émis des idées pour la faire évoluer et les situations traitées sur le terrain devraient être différentes.
Nous avons aussi demandé à ce que cette formation soit faite en priorité par les TB1, voir incluse à la fin de la formation conduite initiale. En effet, ce sont « les jeunes » dans le métier qui ont le plus besoin de savoir gérer une situation conflictuelle.


PISTE POSTE 1 BERCY

Nous demandons depuis des mois la réhabilitation de la piste, entre le jardin et le P1 de Bercy. En effet, suite aux travaux de création du jardin, la piste était défoncée. L’ET a fait réaliser les travaux et a payé une lourde facture. On vous laisse apprécier le résultat…

« un foutage de gueule » qui a couté cher, qui ne ressemble à rien et dans moins de 6 mois, la piste sera impraticable.


ORRY

Des travaux ont lieu dans le local d’Orry du 6 au 22 décembre, des problèmes, notamment au niveau WC, étant très souvent constaté dans ce local. Nous aurions aimé être avisés plus en amont pour pouvoir communiquer sur la solution de remplacement pendant ces travaux. Malheureusement Orry étant une petite gare, le désagrément de la fermeture du local pendant 15 jours est grand : pas de café, utilisation des toilettes à côté de la caisse qui empêche de se détendre dans un local. Nous espérons que les travaux vont être efficaces au moins.


LES GESTES QUI SAUVENT OU PAS

La chasse est ouverte, sous prétexte d’une campagne bidon sur la sécurité, on va nous distribuer des petites cartes pour pouvoir mieux sanctionner les agents. C’est le nouveau management, on fait une campagne nationale bateau, histoire de dire que la direction fait quelque chose, puis elle sanctionne. Dans certaines régions les cartes sont distribuées contre émargement, nous sommes intervenus auprès du DET pour que la distribution s’effectue sans émargement. Si on vous demande d’émarger, nous vous demandons de refuser et de nous prévenir rapidement. Nous serons également très vigilant pour qu’il n’y ait pas d’excès de zèle dans la distribution de sanction sous prétexte qu’une campagne a été effectuée. La prévention ce n’est pas donné des coups de bâton.


TÉLÉPHONE PRO/PERSO VERS PRO UNIQUEMENT

L’entreprise a décidé de changer d’opérateur concernant les abonnements téléphoniques. Elle a choisi de passer chez Bouygues Telecom soit disant par souci d’économies. Ça c’est « l’argument de vente », la réalité c’est surtout que la direction transforme nos forfaits Pro/Perso en Pro uniquement. Concrètement, la SNCF prend la main sur votre téléphone et pourra contrôler tout ce qu’elle souhaite, jusqu’à écouter vos conversations ou lire vos SMS par exemple. Face à notre mécontentement, la direction a quand même accepté de laisser la possibilité aux agents de conserver le numéro de leur ligne Pro/Perso, si ils souhaitent prendre une ligne personnelle, vous devez vous rapprocher des gestionnaires de flotte de téléphones dans les différentes UP afin de pouvoir réaliser la démarche.


PROCEDURE TA TGV OC

Nous avons déjà écrit sur le sujet. Certains aspects de la nouvelle procédure mise en place ne nous conviennent pas . Il s’agit juste d’un parapluie du TSEE pour faire sortir les TGV à l’heure. Déjà plusieurs incidents ont eu lieu, nous vous demandons donc d’annoter vos BS pour pouvoir faire annuler cette note de service qui n’apporte rien au CRML de l’UP de Bercy à part plus de risque.


PROCEDURE TA TGV PLY

Dorénavant un agent au pied de la cabine sera présent pour vous dire que tout est bon et que vous pouvez vous annoncer. En cas d’absence du visiteur, il faudra passer par le ROPT (la nuit par exemple). Nous vous demandons de ne pas bouger tant que le service n’est pas clairement rendu, cela pourrait vous retomber dessus. Nous vous demandons d ’annoter vos BS en cas d’anomalie, nous avons besoin de billes pour nous faire entendre.


ALCOOL ET STUPEFIANT

La direction nationale a décidé de taper fort, le côté humain, la maladie, elle s’en fout. La direction nationale veut des contrôles massifs sur l’alcool et bientôt les stupéfiants. Le message est tolérance 0, elle fera des exemples. Même si nous sommes d’accord sur le fait qu’on ne peut pas conduire un train sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, nous pensons aussi que la préven1tion et l’aide médicale portera plus ses fruits que la répression. Nous pensons aussi que les contrôles massifs sont une atteinte au professionnalisme de tous les ADC, une impression de flicage très désagréable pour un métier comme le nôtre où nous sommes conscients de notre grande responsabilité. Pour SUD-Rail, il faudrait une vraie campagne sur les addictions, avec des médecins et un programme d’aide sans sanction pour que les agents en difficulté se sentent à l’aise pour se soigner. La peur fait que des agents n’osent pas parler de leurs problèmes et nous conduit aux situations dangereuses. Nous rappelons que les membres CHSCT sont là pour donner une aide à ceux qui voudraient parler avant qu’il ne soit trop tard.


PANNE REGIO 2N

Du matériel neuf, plus fiable : voilà les annonces faites sur les quais de la ligne R.
Dommage, une des premières REGIO 2N qui devait rouler pour le changement de service en commercial est tombée en panne. Le dépanneur de Bombardier a réparé sauf qu’il fallait faire les freins, mais le ramiste de Montereau n’était pas formé pour. Comment passer encore pour des cons à la suite d’une organisation ridicule. SUD-Rail a posé une DCI régionale sur la mise en service des REGIO 2N, les problèmes s’accumulant et les établissements ne sachant pas répondre ou se renvoyant la balle. Nous espérons que des solutions vont être trouvées, car les usagers râlent, ils ont bien raison, mais malheureusement nous sommes en première ligne à contrario de nos intellectuels qui pensent loin du terrain.


MAÎTRES-CHIENS

Tout comme les accompagnements SUGE, cet engagement n’est pas respecté. Pourtant, nous avons obtenu ces maîtres-chiens suite à des agressions. Nous avons rappelé à la direction qu’il est de son devoir de mettre en place les mesures nécessaires pour assurer la sécurité de ces agents et qu’elle sera tenue comme responsable encas d’agression. Si sur Corbeil une amélioration est notable, sur Paris c’est tout l’inverse soit il n’y a personne soit un agent de sécurité sans chien. La direction affirme pourtant payer la prestation et avoir mis en place un système de contrôle de présence (rondier). La multitude de BS sur le sujet démontre bien que l’organisation ne fonctionne pas et que les agents ne s’amusent pas à annoter un BS pour rien. Nous avons donc fait un rappel à la direction concernant le respect de ses engagements. Elle n’a pas hésité à faire des retenues de salaire lors des droits de retrait, elle doit maintenant assumer ses écrits, à défaut nous utiliserons tous les moyens à notre disposition.


DEFIT

Actuellement une douzaine d’ADC de l’ET teste la fonctionnalité DEFIT dans l’application SIRIUS. Comme vous le savez déjà, vu la communication dans la revue Traction et autres supports, DEFIT c’est l’intégration du FLASH et FLH directement dans SIRIUS.
La question qui va poser problème est : Le cadre AVIS URGENT sera t’il intégré ou non à ce module ? Car nous vous laissons imaginer lesconséquences au moment où nous parlons d’ET TRANSILIEN et d’ET TGV Axe Sud-Est et les possibilités offertes à l’activité sur les modalités de Prise de Service… En l’état, le flux de données qui arrive dans les tablette n’est pas fiable. Bugs, données manquantes, redondances d’informations inutiles. Même si des progrès commencent à se faire sentir, nous sommes encore loin de pouvoir dire que le projet est fiable et opérationnel. Nous avons cru comprendre, que le sytème actuel FLASH et FLH, reposait sur un système de données fournies par l’INFRA qui était susceptible de s’arrêter à tout moment vu son obsolescence, c’est dire l’urgence que la direction nationale met dans ce module de SIRIUS. Pendant ce temps la, nous craignons la suppression de poste au cadre organisationnel, les engagements de la direction nationale sur la non suppression de poste avec le déploiement de Sirius n’a pas été respectée. La mise en place de DEFIT nous alerte fortement sur les effectifs de la cellule MS.
Actuellement, un travail de réorganisation est effectué dans les cellules MS dont la principale charge est la réalisation du FLASH / FLH qui sur l’ET est un très gros travail vu l’étendue des parcours de tous les ADC de l’ET, sans parler du fait que notre cellule MS réalise celui de LAR et la partie Sud-Est de l’EAST. Mais dans le cadre de l’anticipation de cette disparition de travail programmée, les collègues de la cellule MS se sont retrouvés avec de nouvelles missions supplémentaires, sans la mise en adéquation d’effectif afin d’absorber sereinement tout ce travail. Résultat nous avons frôlé la catastrophe. Un assistant DPX assure temporairement le FLASH / FLH afin de soulager les collègues de la cellule MS et un renfort est également arrivé. Mais ceci n’est que temporaire. Nous insistons sur le fait que l’ET doit conserver tous les postes de la cellule MS et se garder la possibilité d’utiliser des agents inaptes à divers postes au sein de l’établissement (GM, Cellule MS, …).