ET TGV SE, journal d’infos de mars 2019

Mise en place des RPX

La première réunion des RPX (Représentant de proximité) de l’ET TGV SE s’est tenue le 13 mars à la tour Incity (Lyon) où est situé le siège de l’établissement.

Le DET et son adjoint ont présenté les missions confiés aux 8 RPX . Et oui seulement 8 RPX pour un établissement qui couvre tout le quart Sud-Est de la France et qui a comme effectif 715 agents. Cet effectif va d’ailleurs rapidement grossir avec les rattachements de Mulhouse , Grenoble, Chambéry , Nice, Paris Charolais et Bercy. Autant vous dire que les tâches des RPX vont être difficile à assurer. Néanmoins, SUD-Rail qui a 2 RPX et 2 élus CSE sur l’ET TGV fera son maximum pour représenter les tractionnaires.

A minima, 4 réunions se tiendront par an. Entre temps les RIC (réclamations individuelles et collectives) en résumé les ex-questions CHSCT, DP, CE seront remontées par les RPX et élus CSE via des tablettes dotées d’un outil « IRP ». C’est magnifique pour la direction plus besoin de débattre dans des réunions face aux représentants du personnel ! Notre OS a mis en garde la direction quand à la qualité des réponses via cet outil , des DCI pourraient être déclenchées…


Que devient la case COPIE CHSCT sur SIRIUS ?

Depuis début janvier, il n’y a plus de CHSCT et donc plus de remontées systématiques quand la case était coché. Notre OS est intervenue sur le sujet. La direction nous a informé que la direction de la traction travaillait sur une modification de Sirius. En attendant nous avons demandé que les BS annotés (coché copie CHSCT) soient transférés aux élus CSE et RPX.
Vous pouvez aussi nous envoyer vos remontées ou questions sur nos adresses mails. Avec l’éloignement des différentes UP, il est important de continuer à faire circuler les informations afin que nous intervenions le plus efficacement possible.


Produits Psychoactifs

C‘est le cheval de bataille du DET. Il souhaite adresser une lettre aux ADC et faire exécuter des contrôles sur les UP, sont qualifiés de psychoactifs l‘alcool, les produits stupéfiants et certains médicaments. Cette démarche qui est nationale mais appliquée différemment en fonction des DET est issue de l‘évolution du règlement RA00644 décliné au niveau de l‘ET dans une consigne ET TGV SE RA00644.
SUD-Rail déplore que la direction soit plus sur de la répression que de la prévention. Voici les 5 dispositifs que souhaite mettre en place la direction :

  • L‘auto-dépistage (des tests seront mis à disposition selon des modalités à préciser).
  • Le dépistage collectif anonyme.
  • Le dépistage aléatoire nominatif sur les postes sensibles.
  • Le dépistage vis à vis d‘un agent ayant un comportement inadapté.
  • Le dépistage post-évènement de sécurité.

Nous avons mis en garde la direction sur les tensions que pourraient créer des opérations de contrôle aux PS ou FS.
De plus la fiabilité des tests salivaires est une nouvelle fois remise en cause. Très récemment un ADC TGV qui a eu un accident de personne a été positif à deux tests salivaires. Une prise de sang a été faite et notre collègue a été mis en garde à vue !! Le lendemain les résultats de la prise de sang ont montré la présence d’aucun produit stupéfiant. SUD-Rail est intervenu au niveau de la direction de la traction pour que ces tests soient suspendus .

Encore une fois SUD-Rail pense que la prévention est plus adaptée pour sensibiliser ou aider les agents qui en ont besoin.


Chaussures le retour !!

On pensait le dossier mis aux oubliettes mais non, nos dirigeants veulent à nouveau doter les ADC de chaussures de sécurité. Il est vrai qu’il est plus simple pour eux de fournir des chaussures plutôt que d’entretenir convenablement les pistes et itinéraires.
11 ADC et DPX « testeurs » ont soit disant des chaussures en essais … Nous disons soit disant car dans la liste fournie, des agents nous ont informé qu’ils n’avaient reçu aucune dotation de chaussures…
Affaire à suivre.


Modification roulement GM de Scaronne.

Suite à l’intervention de SUD-Rail au dernier CSE où la direction souhaitait passer le dossier d’information de la modification du roulement des GM de Scaronne , la direction locale a été contrainte d’organiser une réunion spécifique. La direction locale très « contrariée » n’a laissé aucune place à la négociation et a prouvé aux GM le peu de reconnaissance et respect qu’elle a pour eux. Si la direction ne change pas d’attitude la situation risque de rapidement devenir conflictuelle. SUD-Rail soutient et accompagne les GM dans leurs démarches.