Fin de l’ET PSE, l’heure est à la mobilisation

Créer un ET d’axe TGV cela veut dire quoi à terme pour les agents

  • Des suppressions de postes d’agents sédentaires ( bureau de commande, bureau administratif, primes). A terme tout sera basé à Lyon donc perte de proximité.
  • Fin des notations a l’ancienneté. Qui peut croire que dans un établissement pur TGV on respectera l’ancienneté comme c’est actuellement le cas à l’ET PSE et ce depuis toujours.
  • Fin des parcours professionnels, de TA jusqu’au TGV. Aussi bien dans le sens banlieue vers TGV que TGV vers Banlieue. Nous avons le recul aujourd’hui pour voir qu’au Fret les promesses de maintien des parcours professionnels n’engageaient que ceux qui les avaient crus.
  • Fin des roulements mixtes à l’ET PSE: 160/427/477V.
  • Baisse du nombre d’agents autorisés TGV, en effet si plus de charge mixte, on aura besoin de moins d’agents autorisés TGV.
  • Remise à plat des protocoles congés et donc difficultés à attribuer des congés volants. Si moins d’agents autorisés TGV, moins de souplesse pour attribuer les congés pendant les vacances scolaires.
  • Perte des accords locaux ( EV Loc/ RM disponible aux agents/clef café)
  • Fin des délégués de proximité, en effet ceux-ci devront intervenir de Paris à … Nice.
  • Une réorganisation qui en appelle une autre. En effet la création d’un établissement Ouigo, basé à Lyon, entraînera le redécoupage dans un second temps des agents autorisés TGV entre ceux Ouigo et les autres.
  • Filialisation de TGV. La concurrence arrive en 2020 pour les TGV. En créant une entité homogène comme le Fret aujourd’hui c’est faciliter sa filiation demain.

Non l’ET PSE n’est pas le seul dépôt prêt à se mobiliser contre la création d’un axe TGV Sud Est

S’il est vrai que sur l’ET PSE les syndicats ont rapidement communiqué sur le sujet, dire que les autres agents de l’axe se foutent de ce projet et ne se mobiliseront pas est tout simplement faux.

Tout d’abord, le seul établissement ayant fait grève , entre autre sur le sujet, ce n’est pas l’ET PSE, mais l’UP Scaronne à Lyon.
Ensuite, certes avec du retard , l’information tourne, les tracts sont distribués et la mobilisation se construit partout sur l’axe, notre défection serait un vrai coup de poignard dans le dos. La vérité des prix se verra très rapidement à partir du moment où les préavis seront posés et les DII posées.

Aujourd’hui la direction tourne comme un avion afin de casser le mouvement en expliquant qu’à part PSE, tout le monde est d’accord, cela porte un nom, cela s’appelle de la manipula tion.

Le deal proposé par la direction est un mauvais compromis

Le DET a proposé depuis 15 jours à l’ensemble des syndicats de PSE le même deal en trois points.

  • Que l’ET PSE ne face pas partie de la première vague de rattachement. Cette proposition était déjà faite en décembre.
  • Que l’ET PSE se doterait d’un DETA (directeur d’établissement adjoint) voyages afin de maintenir le lien avec l’axe TGV.
  • De l’arrivée de la charge Ouigo d’ici la fin de l’année.

Nous n’acceptons pas ces propositions pour 3 raisons:

Nous ne voulons pas faire partie ni de la première phase ni de la deuxième, le but n’est pas de gagner 1 ou 2 ans.
Si l’ET d’axe est créé, ce n’est sûrement pas la création d’un poste de DETA supplémentaire qui empêchera l’axe de nous faire du chantage à la charge, histoire de nous attendrir lorsque la deuxième phase arrivera. Soit l’établissement d’axe se crée et nous devons en être soit nous réussissons à faire reculer la direction. Une « proposition transitoire » entre les deux serait la pire des solutions. En plus sur tous les points aucune garantie dans le temps

Enfin et surtout nous pouvons gagner sur ce projet. Donc l’enjeu n’est pas d’être « gagne
petit » et de négocier ce que la boite avait déjà prévu de nous donner. Mais de gagner.

Nous ne comprenons pas la position de l’UNSA

En décembre, l’Unsa menace dans un tract commun d’appeler les agents à la grève sur les pointes neige en cas de maintien du projet, pour finalement l’accepter sans combattre un mois plus tard. Ce n’est pas très sérieux. Rien de ce qu’a proposé le DET de PSE n’est véritablement nouveau. Tout était déjà plus ou moins sur la table dés le mois de décembre. Alors pourquoi ce changement de stratégie ?
On parle de l’avenir des agents de l’ET PSE. C’est donc un dossier vital pour nous.
Nous espérons qu’elle va se ressaisir et qu’elle appellera avec nous les agents à poser leur DII pour les pointes neige.

Oui nous pouvons faire reculer la direction et gagner sur ce dossier

Si la direction ne recule pas SUD-Rail et la CGT appelleront l’ensemble des agents (tous les ADC et les sédentaires) sur l’axe à se mettre en grève sur les pointes neige.
Les DCI sur l’axe Sud Est ont été déposées. Les préavis suivront à partir de la fin de la semaine prochaine pour un dépôt de DII à partir du jeudi 22 février 2018. (Vous pouvez dés à présent mettre la pression en déposant votre DII sur un des préavis en cours sur notre établissement.)
Nous avons l’intime conviction que nous pouvons gagner sur ce sujet. Si les agents posent leur DII partout sur l’axe nous pouvons faire reculer la direction. Jamais la direction n’assumera un conflit sur les pointes de neiges, pas après l’épisode médiatique catastrophique que nous avons connu en fin d’année.

C’est à vous de choisir, soit vous faite confiance à la direction, soit vous posez vos DII et ensemble nous stopperons ce projet mortifère pour nos métiers.