Guichets fermés, démantèlement

La semaine dernière des patrons, dirigeants des chemins de fer, se réjouissaient de faire circuler sous peu des trains de fret sans conducteur.

La semaine dernière, des patrons, dirigeants de Voyages fêtaient les 5 ans de OuiGO, trains pour la troisième classe.

Pendant que les patrons riaient gras et envisageaient un avenir radieux pour eux seuls, nous, vendeurs, agents d’accueil, agents des gares avions la peur au ventre car nous les connaissons bien : les agents qu’ils soient conducteurs ou agents commerciaux n’ont pas de place dans le futur qu’ils mettent en place.

Depuis ce sont plusieurs centaines de postes de vendeurs des gares et des boutiques dont la direction a annoncé la suppression. En Normandie, en Bretagne, en PACA, en Pays de Loire, à Paris les chiffres sont tombés. Ils dépassent l’entendement.

Des bureaux d’accueil ferment aussi dans les grandes gares pour laisser la place à de nouvelles boutiques. L’aménagement des gares doit évidemment maintenir dans les gares les locaux des cheminot-es !

Maintien des postes de travail et emplois !

Le secteur ferroviaire est en danger mortel. Les emplois des agents SNCF sont massivement détruits.
Le Pacte Ferroviaire doit être abrogé. Au printemps, la grève contre le Pacte Ferroviaire voté par les parlementaires Macroniste&co a été autant d’alertes contre la politique d’abandon Macron-Borne-Pepy qui gangrène les chemins de fer.

SUD-Rail revendique un chemin de fer par les travailleuses et travailleurs du rail pour les usagères et usagers. Les chemins de fer participent de manière fondamentale à un aménagement du territoire en faveur des travailleurs. Le secteur ferroviaire subit une attaque à la hauteur de ce qui a été vécu dans les secteurs textile, sidérurgique, automobile et plus généralement dans les délocalisations industrielles. La lutte commence.

Maintien de tous les guichets et de tous les bureaux d’accueil !