La loi à peine votée, les ADC en subissent déjà les conséquences

La direction s’attaque à nos accords locaux !!

La réforme vient d’être voté mais tout n’est pas fini, la bataille du rail ne fait que commencer, en plus du pacte ferroviaire néfaste, Pepy et ses sbires ont décidé de vouloir briser les cheminots et leurs retirer leurs acquis locaux.

Pour eux c’est la suite logique de la reforme où la recherche de l’équilibre financier est nécessaire pour le passage de la SNCF en SA . Cela impose donc des gains de productivité et donc la fins de nos accords locaux.

Les revendications des grévistes n’ont pas été entendues et le pacte ferroviaire n’a pas été retiré donc il n’y a pas de raison que la lutte cesse.

Dans de nombreux sites traction en France, les dénonciations des accords locaux vont bon train, la direction ne recule devant aucune provocation après avoir servi de bras armé au gouvernement.

Les attaques sont fourbes et la direction essaye de faire passer tous ses mauvais coups après 3 mois de conflit .

Voici quelques établissements traction où les accords locaux ont été dénoncés ou sont en cours de dénonciation : Paris Nord, Paris SUD EST , Pays de Loire ,Paris Rive Gauche , Direction Fret Sol&Rail (Plateforme Normandie) .

Protocoles de commandes , parcours pro , accord sur les RHR , GPT de 6 j , N+1 , rémunération , tout y passe !!!

La lutte doit être globale, il faut donc se battre ensemble et non chacun dans son coin car la direction tirera les profits des divisions.

Les TA ne sont bien sur pas épargnés !
A Sotteville ,la direction a décidé d’attaquer très durement cette petite UP Fret. Les CRML de Sotteville qui ont déjà perdu 60% de l’effectif en 6 ans sont encore attaqués durement. Comme si ce n’était pas assez, la direction supprime 8 accords locaux et sacrifie encore des emplois, la suppression de certains de ces accords locaux leur fait perdre environ 200 euros par mois..
Les TA de Sotteville ont donc décidé de se battre, ils sont en grève à 100% depuis le 11 juin, ils sont déterminés à ne pas se laisser marcher dessus. Au lieu d’écouter les grévistes, les dirigeants en charge de la Plateforme Normandie ont fait une demande de détachement de conducteurs et CTT mercenaires à la direction de la traction !

Nous appelons à la solidarité pour ces collègues en les soutenant, en ne tirant pas leurs trains. Leur combat doit nous faire réfléchir car demain se sera nous, nous devons nous battre à leur coté. La fédération SUD-Rail apporte tout son soutien aux collègues de Sotteville. Pour les soutenir financièrement: www.lepotcommun.fr/pot/slsjcmka

Après trois mois de conflit, il s’agit d’une véritable attaque qu’exercent les DET aux ordres de la direction de la traction qui exige la dénonciation des accords locaux/usages .En agissant comme cela , la direction décide de entrer en guerre avec les ADC. Nous ne pouvons tolérer ce genre d’agissement et nous devons apporter une réponse à la hauteur des attaques.

Si la direction rêve de réussir à faire passer la carotte car elle pense que nous n’avons plus de force et sommes affaiblis par les 3 derniers mois, elle se met un doigt dans l’œil. Aucun établissement , aucune UP , aucun ADC n’est à l’abri de ces attaques .

Cette première attaque est bien la preuve que la loi sur le pacte ferroviaire commence à nuire au ADC et ce n’est que le début si on ne les arrête pas.
Le gouvernement ainsi que la direction n’ont pas l’intention d’arrêter la casse de la SNCF pendant l’été. Alors pourquoi les cheminots stopperaient la grève ?

ADC plutôt que d’y passer dépôt par dépôt : Soyons Solidaires !!!!