La Manoeuvre Moteur du TMV gagne son bras de fer

Après 5 jours de grève, les agents de la manœuvre moteur ont obtenu de réelles avancées sur leurs revendications.

Après un vendredi de négociation avec la DET, les agents ont décidé ensemble en AG la levée de leur grève reconductible au vu des propositions de la direction locale.

Les avancées sont :

  • Requalification de 3 postes de réserve de B sur C.
  • Couverture des 8 postes vacants par des embauches avec des sessions de recrutement dédiées.
  • Majoration prime de travail de 20% sur 11 mois de 2019 pour la Manoeuvre moteur/Bercy.
  • Prime exceptionnelle de 700 euros pour tous les agents Manoeuvre moteur/Bercy.
  • Attribution de la prime faisant fonction pour les agents C remplaçant le chef d’équipe.
  • Création d’un Groupe de travail (agent/hiérarchie) pour le pesage de la charge de travail induisant si nécessaire avec des ressources supplémentaires (embauches) sur 2020/2021.

Les Organisations syndicales CGT, SUD-Rail et UNSA ferroviaire ont soutenu et aiguillé l’ensemble des agents en lutte sur ce conflit. Cela démontre bien, que la lutte paye toujours quand l’ensemble des agents sont majoritairement en grève.

Le combat était juste, réfléchi et compris de tous, il a payé dans tous les sens du terme.

L’unité d’action et le sérieux de la gestion de la grève a permis ce résultat.

Il reste toujours des revendications qui n’ont pas abouti.

-La reconnaissance mensuelle sur la paye de la polyvalence au vu des habilitations nécessaires pour effectuer leur travail au quotidien.

-La prise en compte de Licence européenne avec le module RD3VP pour tous les agents du site par l’attribution du taux C du RH 0124 ou équivalent (environ 12 euros /journée)