La SNCF ce n’est pas le monde de Oui-Oui

La patronne de SNCF Voyages vient inaugurer les trains InOui en gare de Lyon.

Après Ouigo la semaine dernière, la rentrée médiatique de la SNCF bat son plein. Mais derrière le lancement de ces trains Oui-Oui, ce cache une réalité pour les voyageurs comme pour les cheminots peut reluisante.

Pour les voyageurs:

  • Les portiques sur les quais laissent des dizaines de voyageurs tous les jours sur le quai. Le goulot d’étranglement crée par le passage des portiques combiné à la fermeture de l’accès au quai 2 minutes avant le départ du train, ont fortement augmenté le nombre de voyageurs loupant leur train.
  • La SNCF va supprimer de nombreux trains TGV au changement de service de décembre. Nous savons déjà que nous passerons de 7 A/R sur les Annecy à 5. 1 A/R en moins entre Paris et St Exupéry. La direction se prépare a l’ouverture à la concurrence et donc supprime progressivement tous les TGV pas suffisamment « rentable ».
  • Les guichets SNCF vont disparaître des gares. Suppressions de 18 guichets en gare de Lyon au 1er septembre 2018. Cela entraîne des temps d’attentes de plus d’une heure en gare de Lyon pour pouvoir acheter son billet.
  • Les TGV vont rouler de 6 à 8 heures aujourd’hui à 10 à 12 heures demains. Cela entraînera fatalement une augmentation des pannes sur les TGV et donc des galères pour les voyageurs.
  • Par ailleurs avec 70% de régularité au TGV sur l’axe Sud Est au mois de juin, on se rend compte qu’on est très loin du monde de Oui-Oui.

Pour les cheminots:

  • La fermeture des guichets entraîne des dizaines de suppression de postes.
  • 350 postes vont être supprimés en 4 ans au TSEE ( atelier de matériel TGV). Pour les agents du site de Conflant le travail de nuit est devenu leur horizon.
  • La baisse de charge TGV donnera moins de travail aux cheminots.
  • Les ASCT et agents d’accueil ont de plus en plus de problèmes d’agressions avec la mise en place de portiques TGV. En effet les voyageurs ne pouvant prendre leur train se tournant vers les cheminots de terrain.

Voilà pourquoi nous invitons les cheminots a interpeler la directrice de voyages le jeudi 20 septembre a 14h au Hall 2 de la gare de Lyon.
Venons expliquer aux dirigeants de la SNCF que nous ne vivons pas dans le monde de Oui-Oui.