Le 19 mars…Amplifions la lutte !

C’est dans un contexte de crise sociale où une majorité de plus en plus forte a décidé de se faire entendre, que la Fédération SUD-Rail, et l’Union syndicale Solidaires, ont lancé un nouvel appel à la grève.

Il y a urgence à agir pour plus de justice sociale. Cette exigence, reprise par les gilets jaunes, rejoint celle des étudiants, des salariés du public, du privé, des retraités et celle des cheminots, qui en 2018 ont appelé à multiplier les débrayages dans les entreprises, au blocage de l’économie pour arrêter Macron et les patrons dans leur course effrénée au dumping social, prônant la casse des services publics, la privatisation de la SNCF et le règne des puissants sur les faibles.

La lutte est en marche !
Cette vieille rengaine de privatisation des profits et de socialisation des pertes, est plus que jamais d’actualité pour tous ceux qui subissent les conséquences des reculs qui nous sont imposés en matière de liberté publique, de droits, d’acquis, de salaire, de protection sociale… Alors que dans le même temps, les injustices fiscales et sociales n’ont jamais été aussi fortes !

Les 2 faces d’une même pièce !
Ce qu’ont combattu les cheminots au printemps 2018, se met en place à grande vitesse et alors que l’encre de la loi n’est pas encore sèche, le Président de la SNCF, avec le plus grand mépris pour les cheminots, agit sur le plan structurel en supprimant des petites lignes, sur le plan organisationnel en renforçant le pilotage par activité, et sur le plan humain en n’ayant à la bouche que le mot productivité ! Productivité, entendue d’abord et avant tout comme la réduction de la masse salariale par la suppression des postes et, pour ceux qui restent, par les tentatives de corruption de la règlementation, des métiers et de nos acquis.

D’autres choix doivent être imposés !
C’est la raison pour laquelle nous devons unir nos forces et ancrer dans les entreprises la mobilisation. Partout, débattons de nos revendications et ne laissons pas Macron et son débat national reprendre et travestir nos revendications sociales et syndicales.
Dans ce contexte de violence patronale, de casse des métiers, de précarité grandissante, il s’agit au contraire de s’unir partout et ensemble pour obtenir l’augmentation des salaires et la remise en place de l’ISF, l’augmentation des pensions et le retour à un système de retraite à taux plein après 37,5 ans de cotisation, l’arrêt des privatisations et la renationalisation de ce qui a été privatisé, la mise en place d’une politique du plein emploi par la réduction du temps de travail sans diminution de salaire, l’égalité femmes-hommes et une véritable protection sociale et de la famille, des réponses aux enjeux environnementaux…

LE 19 MARS : ON Y VA ! AG à 10h00 ex centre de tri voie 23. Départ manifestation Inter-pro 13h00 de Luxembourg

Solidaires (SUD), la CGT, FO, et les organisations de jeunesse UNEF (étudiants) et UNL (lycéens), appellent mardi 19 mars à une journée d’action et de grève afin d’amplifier le mouvement social.
Le 19 Mars, soyons tous en grève pour gagner par la lutte, un système SOLIDAIRE, que nous devrons imposer, car patrons et dirigeants politiques ne sont pas prêts à revenir sur leurs privilèges.