Le Petit Journal du Matériel – n°5

Compte rendu de la réunion 7 du CSE MI du 4 juillet


CA VA MIEUX MAIS CE N’EST PAS ENCORE CA !!!
Pour la première fois depuis le début de l’année nous avons enfin réussi à aller jusqu’au bout d’une réunion sur la journée. Mais ce ne fut pas sans mal, loin de là. En effet, ce qui ne change pas, c’est le désir ou l’incompétence de la Direction de ne pas vouloir mettre en place le protocole concernant le placement des élus dans la salle qui nous fait systématiquement perdre un temps fou en début de chaque séance en attendant que tout le monde prenne sa place. Cela en devient presque du folklore. Ensuite, pour « détendre » un peu l’atmosphère, nous avons eu le droit à un exercice alerte incendie. En soit, ce fut une bonne chose car nous avons pu constater, pour les préventeurs que nous sommes pour la plus part, que tout n’était pas parfait. Plusieurs choses à redire qui permettront d’améliorer ces processus d’évacuation. C’est à cela que servent les exercices.


POINT SUR LES CANTINES DE CAMPRA ET VITRY
Pour remettre le contexte, suite à la mise en place du Comité des Activités Sociales Inter-entreprise (CASI), les cantines (et par conséquent de leurs employés) de Campra et Vitry ne sont pas reprises dans notre giron.
Depuis plusieurs mois, car encore affecté à l’ex CE Siège-Mobilités, les employés ne sont plus payés et n’ont, également, plus de couvertures sociales. Cette situation est intolérable, elle résulte de la mise en place improvisée par la direction des 33 C.S.E.
L’urgence était donc de trouver une solution à ce problème. Lors de ce CSE pas plus d’avancée si ce n’est que l’on nous avise qu’une réunion est prévue le lendemain (le 05/07) entre les différentes parties (DM, CSE MI, CSE Mobilité etc …), avec pour les organisations syndicales la CGT et l’UNSA. SUD-Rail n’étant pas convié à cette réunion.
Celle-ci aura permis de déboucher sur une solution concernant le personnel des cantines (répartition entre les CSE Matériel Industriel, CSE Siège Mobilité et le CSE Transilien lignes CN&U (Région de Paris Rive Gauche) et des futurs orientations (choix d’un nouveau prestataire,…).
Le secrétaire du CSE MI espère la réouverture de la cantine de Campra pour le 26 août mais aucune date prévisionnelle n’a été avancée pour la cantine de Vitry.


Tableaux de services TI Romilly et HI TI Charente Périgord
Concernant ces deux sujets, comme beaucoup d’autres auparavant, nous n’avons pas eu tous les documents nécessaires pour pouvoir donner un avis éclairé. En effet, pas de compte rendu des commissions locales concernées pour nous informer sur ce qui serait le mieux pour les agents. Ainsi pour Romilly, avec les infos que nous avons pu récupérer, le CSE a voté contre à la quasi-unanimité (moins 1 voix). Pour le TI Charente Périgord, SUD-Rail a demandé le report (suivi par la CGT) du point au CSE suivant. Les autres OS (UNSA et CFDT) demandant le vote même sans document.
SUD-Rail refuse de participer au vote d’autant plus que nous estimons qu’il y a une entrave au fonctionnement du CSE. On nous consulte pour une mise en place d’horaires individualisés alors que ceux-ci sont déjà appliqués. Le monde à l’envers, la SNCF ne roulerait-elle pas sur la tête ??!!.


TECHNINAT
Un point sur le Techninat qui vient d’intégrer le CSE MI depuis le 1 er juillet. Pour rappel, le Techninat est l’entité unique regroupant l’ensemble des ateliers d’entretien wagons des ex-Technicentre de Maintenance (TM) régionaux. Il y a urgence pour les agents de ce nouveau Technicentre National de mettre en place une commission locale afin qu’ils puissent avoir également des représentants locaux auxquels se rapprocher, voir se raccrocher tellement leur situation est difficile. Entre le passage des TM au Techninat, les problèmes liés aux wagons contenant de l’amiante (comme dans nos TI), les problèmes de charges, de personnel, etc… La liste est longue. Certains d’entre eux, voir beaucoup sont en souffrance (attention aux Risques Psycho-Sociaux !!!). La Direction du matériel doit voir avec les fédérations pour une mise en place rapide de cette Com. Locale. Il ne faut plus traîner sinon la situation sera plus que problématique et de plus en plus difficile à gérer ou régler.


Dispositif cadre et RH 00281 au TI Picardie
Il a été présenté lors de ce CSE, la mise en place du RH00281 et le dispositif cadre pour le TI Picardie. La Direction du TIP a ciblé 12 postes dans les pôles supports (Direction, Direction industriel, UO LI – mouvement/magasin-, M2I) afin de réduire la balance effectif prod/effectif support et se « recentrer sur nos cœur de métier » ainsi que réduire les coûts. Si cela part d’un bon sentiment, ce que nous voyons c’est toujours plus de réduction de personnel. La Direction du TIP espère que la DM compensera ces départs par des embauches en production. Intention encore louable mais cela veut dire que nous allons mettre quelques services en difficultés ou à portée de tire pour être externalisée à un moment ou un autre. Le CSE a validé cette démarche mais restera très attentive, par le biais de la commission local de Tergnier, à ce que tout se passe bien pour les agents rentrant dans ce cadre ainsi qu’aux autres agents de ces services pour qu’ils ne soient pas en difficultés. De plus nous suivrons avec attention les contreparties données par la DM suite à ces départs volontaire. Il faut quand même bien s’assurer que le but de ce rééquilibrage est bien celui voulu et non la volonté de réduire à nouveau les effectifs.


CSP GU – Centre de services partagés gestionnaire de l’utilisation
Nous avons eu une présentation du future CSP GU qui vient en plus des 3 autres CSP déjà existant (CSP emploi, CSP formation et CSP intérim). La Direction continue avec la création de ces fameuses plaques censées simplifier et moderniser nos processus au niveau RH. La Direction nous dit que c’est dans le but de maitrisé les coûts des fonctions supports (rappelez-vous l’article précèdent) et aussi une volonté de maintenir cette activité sur nos TI. Ce que nous voyons c’est encore des réductions de personnel puisque nous allons passer de 33 GU sur le périmètre MI actuellement à 22 GU une fois ce CSP mis en place. Donc réduction du personnel et réduction des coûts bien évidemment. De plus, ce que nous voyons c’est encore moins de proximité pour les agents vis-à-vis des pôles RH qui se réduisent comme peau de chagrin. Vous serez tous d’accord pour dire que nous n’avons pas vu d’amélioration lors de la création des autres CSP, bien au contraire, et qu’il devient de plus en plus difficile, de voir ou d’avoir des contacts avec nos agents des pôles RH pour eux de travailler correctement avec de moins en moins de personnel. A l’avenir, il va falloir être attentif à ces agents, car la création de ce CSP va entraîner de la mobilité pour eux, ou des changements de poste s’ils ne sont pas mobile (mais quel poste ???). Encore un sujet qui risque d’amener des risques psycho-sociaux. N’en n’avons-nous pas déjà assez au sein de nos Technicentre ???.


Déménagement du SFMM (service de formation mouvement du matériel)
Nous avons été informé du déménagement des agents (environs 12 personnes concernés) du SFMM de leur bâtiment actuel dans des locaux à Ivry. Ce déménagement est la conséquence du projet grand Villeneuve qui amènera à raser le bâtiment ou se trouve actuellement ces agents.
Les nouveaux locaux seront à proximité des Technicentres de Paris Austerlitz (PAZ et PRG). Les nouveaux locaux seront plus grands que les précédents, avec tout le nécessaire soit pour travailler, soit en commodités. Pas plus de gêne prévus pour se rendre sur ce nouveau lieu, car à première vu, seulement 2 agents auront un temps de trajet allongé pour s’y rendre mais dans des proportions faibles (5 à 10 mn en plus maximum).


Allez, un petit mot pour finir, nous devons nous attendre à encore beaucoup de restructuration dans les semaines et les mois à venir, la Direction de la SNCF ne voyant plus que par cela. Nous continuerons à nous battre pour votre travail, votre sécurité et votre santé, n’en déplaise aux différentes Directions que nous avons au-dessus de nous. Suite au prochain épisode….