L’EIC PSE en grève n°3

Tous les agents de Réseau ont reçu dans leur boite mail une communication dégueulasse supposée dissuader les aiguilleurs-euses de faire grève. Les 55000 cheminots de SNCF Réseau ne seraient pas concernés par la réforme ?
C’est la nouvelle tentative de division de la Direction à la veille d’une nouvelle séquence de grève…
Elle dénombre deux catégories de cheminots qui seraient, d’après elle « épargnés » : Les agents d’un métier de M&T (Equipement) et les agents des EIC.

ATTENTION FAKE NEWS DANS VOS BOITES MAIL !!!

INFO RÉFORMES – TRANSFERT DE PERSONNEL : LES SALARIÉS DE SNCF RÉSEAU NE SONT PAS CONCERNÉS. QUI EST CONCERNÉ PAR LE TRANSFERT ?
Les salariés concernés par le transfert sont ceux concourant directement ou indirectement au service mis en concurrence depuis au moins 6 mois au moment du changement d’attributaire. Il s’agirait des métiers de production directe, d’encadrement ou de support du service mis en concurrence. Les salariés concernés se trouvent au sein de SNCF Mobilités dans les services concourant à un contrat de service public (TER/TN).

LES SALARIÉS DE SNCF RÉSEAU NE SONT PAS CONCERNÉS PAR LE TRANSFERT.
Si vous êtes agent EIC travaillant sur une ligne mise en concurrence, vous ne faites pas partie des salariés qui seront transférés en cas de perte de l’appel d’offres par SNCF. SNCF Réseau gère la circulation de tous les trains sur le réseau ferré national, quel que soit l’opérateur. Quel que soit votre métier ou votre poste, si vous travaillez pour SNCF Réseau, vous n’êtes pas concerné(e) par le transfert de personnel lié à l’ouverture à la concurrence.

Dans l’état actuel du projet, les agents des EIC ne sont effectivement pas concernés par le transfert, Ils ne sont pas pour autant « immunisé » par cette réforme, qui concerne bien l’ensemble des cheminots !!

1 – Notre statut ne vaudra pas mieux qu’un simple accord local, n’offrira plus que de très faibles garanties et sera révisable à tout moment :

La recommandation n°37 du rapport Spinetta, dont le ministère a confirmé qu’il la reprendrait. elle indique que les conditions législatives pour modifier le statut seront revues. Aujourd’hui, pour modifier le statut, il faut des autorisations de l’État (c’est un peu comme un décret de loi). Demain ce sera un simple règlement intérieur modifiable unilatéralement par l’employeur.

2 – Agent Circulation dans une boîte privée, ça existe déjà ! Et les conditions de travail sont loin d’être idéales, sans parler de la formation qui est quasiment inexistante…

Pour privatiser la circulation ferroviaire en contournant les belles promesses faites aux agents de Réseau, rien de plus simple : il suffit de sortir certains secteurs circulation du Réseau Ferré National (RFN) et le tour est joué !!

Quelques exemples de cette réalité peu glorieuse que la boite cherche à cacher :
– Les voies ferrées de tous les ports de France ont été cédées au privé. C’est le cas du port de Bonneuil dont la Circulation est confiée à …. Colas Rail. Les AC sont vaguement mieux payés que nous, mais ils ont des horaires de fou, ils font aussi la manœuvre, les freins. Et ils peuvent être amenés à faire plusieurs fois par jour, avec leur propre véhicule personnel, des allers retours avec l’autre port d’IDF de Gennevilliers sur lequel ils sont également AC ! Niveau formation, pour illustrer le niveau, il y a peu l’AC de Bonneuil pensait qu’une protection C consiste à ouvrir un sectionneur……..

– Récemment, une ligne exploitée sous le régime S4B, est passée au privé. C’est CAPIL RAIL, filiale du port autonome de Bordeaux, qui a mis en place un chef de ligne.

– des lignes locales à caractère touristique, ou d’intérêt agricole & industriel ont également été exclues du RFN, comme dans le sud-ouest pour des lignes capillaires desservant des silos à grain (quelques trains par an) ont également été confiés au privé. Cela inclut la Circulation et l’Entretien .

– En Bretagne il existe deux lignes (Guingamp Carhaix et Guingamp Paimpol) sont exploitées par le CFTA en sous-traitance, en IDF TRANSKEO (filiale SNCF) pour le T11 .. Les AC ne sont pas à la SNCF et encore moins au statut.

– La privatisation de certains faisceaux de voies de service dédiés au relais des trains de marchandises ou à la maintenance des rames est également à l’ordre du jour. Qu’adviendra t-il de nos collègues de Réseau, AC sur voies de service, et de ceux du matériel qui exploitent les voies au sein des dépôts, ateliers ?

3 – Horairistes, assistants travaux, CPS,… Vous êtes en première ligne pour le transfert au privé !!

Important également, SNCF Réseau, c’est beaucoup de bureaux d’étude et autant de tâches qui peuvent être mises en concurrence. La direction en parle pour la construction des sillons par exemple (600 agents). Ils ne sont pas concernés, bien sûr puisqu’ils seront externalisés ! Un plateau commun infrapole/EIC ou l’on programme les travaux peut très bien être privatisé avec des ressources compétentes bien sûr.

Bien sûr que les agents de Réseaux sont concernés par la privatisation ! Il suffit de voir ce qui se passe dans les Infrapôles. Les entreprises privées seront bientôt habilitées sur les TESS (tâches essentielles de sécurité) RPTX. La SNCF, qui a déjà fait le choix volontaire d’externaliser un maximum de travaux dans les boîtes privées intensifiera ce processus.

4- Pour les agents au statut, ce sera mobilité forcée, pour nos nombreux collègues contractuels, ce sera le LICENCIEMENT ECONOMIQUE !

Sous l’effet cumulé du projet CCR et de la fermeture inéluctable de nombreuses lignes, SNCF Réseau cherchera à se débarrasser de nombreux agents du métier Circulation.

Pourquoi est-il certain que de nombreuses “petites lignes” vont fermer ?
Du fait de l’ouverture à la concurrence, lorsque une ligne, par ex. TER sera mise en concurrence par une Région (Autorité Organisatrice), et qu’aucun acteur privé ne souhaitera concourir à l’appel d’offre pour son exploitation (car pas rentable) , eh bien… la SNCF sera elle aussi libre de ne pas concourir ! Donc, si aucun repreneur ne se déclare intéressé, la ligne fermera.
Les petites lignes sont donc bel et bien menacées de fermeture, même si cela n’est pas dit aussi explicitement dans le projet.

Une fois cette ligne fermée, qu’adviendra t-il du personnel qui y était affecté ?
Plus de RH910, puisque Réseau, devenue une SA, appliquera les règles du code du travail communes à toutes les entreprises, donc elle cherchera à se débarrasser de ses cheminots devenus encombrants : un “plan de sauvegarde de l’emploi” ‘ (ex plan social) sera mis en place.
-Pour les agents au statut, ce sera une ou deux proposition de mutation géographique à l’autre bout de la France, probablement en IdF où les besoins en personnel EIC resteront fort. En cas de refus, c’est LA PORTE !!
-Pour les agents contractuels, qui n’ont pas de garantie d’emploi à vie, c’est LA PORTE DIRECT !!

CETTE TENTATIVE DESEPEREE DE LA DIRECTION POUR DISSUADER LES AGENTS DES POSTES DE FAIRE GREVE MONTRE QUE LA SNCF EST AU PIED DU MUR !!! ON LACHE RIEN !!! RESEAU, MOBILITE, EPIC DE TETE C’EST TOUS ENSEMBLE QU’ON DOIT LUTTER !! ET C’EST TOUS ENSEMBLE QU’ON GAGNERA UNE SNCF UNE ET INDIVISIBLE !!!!

TOUS EN GREVE les mercredi 18 et jeudi 19 avril 2018 !!!
Préavis SUD-Rail reconductible à compter du 02 avril 2018 à 20h.
Préavis CGT /UNSA / CFDT du mardi 17 avril à 20h jusqu’au vendredi 20 avril 2018 à 7h55

Déposez vos D2I par fax ou téléphone à la CPS ou astreinte même depuis chez vous)
Vous pouvez alterner les préavis pour éviter que vos repos soient décomptés en jours de grève.

TOUS AUX AG ! Paris Lyon centre de tri / Melun / Corbeil / Laroche / Montargis