Les britanniques renationalisent les lignes déficitaires!

L’ouverture au privé du transport ferré en France tant vantée par le gouvernement Philippe et par le PDG de la SNCF comme un modèle idéal d’efficience économique est aujourd’hui contredit par la renationalisation engagée par le gouvernement de la Grande-Bretagne d’une partie de l’exploitation du réseau Est du pays.

La franchise britannique Virgin Trains East Coast responsable de l’exploitation de lignes pourtant très fréquentées s’est avérée incapable de développer un modèle économique viable. En conséquence, étant déficitaire, c’est l’Etat qui reprendra l’exploitation au moi de juin. Nous sommes dans la logique mainte fois dénoncer par SUD-Rail du « on privatise les profits, on collectivise les pertes ».

On privatise les profits, on collectivise les pertes !

C’est la même logique qui en France, conduira les entreprises ferroviaires privées à se jeter sur les lignes les plus rentables pour ne laisser qu’à la seule SNCF les lignes déficitaires. Le gouvernement français actuel a passé son temps au cours des pseudo négociations du futur pacte ferroviaire, à nous exhiber les modèles étrangers déjà soumis au dictact libéral et idéologique européen de la concurrence comme le modèle à suivre. Il doit donc tenir compte de ce qui vient de se passer en GB et renoncer à l’ouverture à la concurrence et donc retirer son pacte ferroviaire.

L’ouverture à la concurrence dans le transport ferré n’améliore pas la qualité de service, coûte plus cher aux usagers et aux contribuables et conduit à la fermeture des lignes les moins fréquentées.

La Fédération SUD-Rail dénonce l’ouverture à la concurrence du rail français qui ne vise qu’à répondre au dogme des libéraux et va à l’encontre de l’intérêt général.