Les cheminots du TSEE en ont marre et débrayent

Sur Conflans:

Les cheminots ont débrayé le 18 décembre afin d’interpeller le DET sur leurs conditions de travail qui se dégradent à vue d’oeil, les contraintes inhérentes au site, horaires de nuit, week-end travaillés, arrivée des VL sans formation, locaux exigus… et le manque de reconnaissance des efforts fournis.

La mise en place calamiteuse de la nouvelle organisation de Conflans, le transfert « monnayé » de Villeneuve sur Conflans, de nombreux sujets génèrent de l’incompréhension, de l’amertume, du désarroi.

Après un semblant de discussion avec le DET, aucune avancée n’a été obtenue et celui-ci a fait preuve de mépris et de provocation face aux ras–le-bol des cheminots. Les agents ont repris le travail avec amertume mais déterminés à remettre le couvert.

Depuis le début de la semaine du 7 janvier, les équipes J/N/N et 3×8 ont débrayé à plusieurs reprises et ont fixé un ultimatum au 15 janvier au DET pour avoir des réponses à leurs revendications :

  • attribution d’une prime de 1200 euros aux agents de PC .
  • revalorisation de la prime de nuit de 9,77 euros.
  • extension de la prime de nuit J/N/N à tous les agents faisant des nuits.
  • pas de perte des EVS pendant les congés.
  • Attribution des réduites sur les roulements J/N/N.

Le DET a 1 semaine pour apporter des réponses aux agents de PC sur des
revendications claires et légitimes, le DET et la direction ont décidé de
modifier les conditions de travail des cheminots, avec l’arrivée des rames
OUIGO, sans jamais écouter leur avis il est maintenant temps de les
écouter !


Sur VSG:

Le 18 décembre, 200 cheminots ont décidé de se réunir dans l’allée centrale et de demander des comptes à la direction sur leur avenir sur plusieurs sujets restés sans réponse et ce à moins d’une semaine de la fermeture de fin d’année du site:

  • Suite au document fourni en CE sur la suppression de 92 postes à VSG. Quels postes, la direction envisage de supprimer ?
  • Où en est le projet de transfert des activités TGV de VSG à PC ?
  • Quelles sont les fusions d’équipe envisagées ?
  • Que vont devenir les agents à reclasser ?
  • Quand débuteront les chaînes de fiabilisation?
  • Quand auront lieu les formations?Pourquoi tout le monde n’a pas son roulement 2019 à 3 jours de la fermeture et quand seront-ils fournis ?

Le DET adjoint, arrivé pour essayer d’apporter des réponses, a eu beaucoup de difficultés à répondre aux nombreuses questions.

Si l’avenir du site ne préoccupe pas beaucoup nos dirigeants, de nombreux cheminots vont avoir passer les fêtes de fin d’année avec la boule au ventre sans savoir si à leur retour leur poste ne serait pas supprimé.

Le manque de transparence, l’impression que donne la direction de naviguer à vue, laisse les cheminots perplexes. Personne ne comprend les motivations de l’entreprise, et le DET a eu beaucoup de mal à convaincre.
Après quelques heures d’échanges « stériles », face à la détermination et après quelques palabres, le responsable du TSEE s’est engagé à donner des réponses d’ici la mi-janvier. Et comble de la provocation, malgré le manque de réponse, le DETA a évoqué le fait que les agents ayant participé à ce rassemblement puissent être considérés gréviste…. Après quelques secondes de réflexion celui-ci est revenu à la raison !!

SUD-Rail sera au côté des agents et fera tout le nécessaire pour faire aboutir leurs justes revendications et obtenir de vraies réponses à leurs interrogations.