L’incongru n°147

Effectifs

Avec ces tableaux, une légende devient nécessaire avec toutes les infos mises pour essayer de noyer les agents sous les chiffres.

  • CO : Cadre d’organisation nombre de cheminots que la direction estime suffisant pour effectuer la charge du TSEE.
  • Effectif global : Tout le personnel compte pour 1 , même les stagiaires…
  • Effectif réel : Tous les cheminots présents dans l’entité à la fin du mois précédent, ils compte pour 1, sont exclus contrats aidés, stagiaires, ILD
  • Effectif disponible : Effectif au prorata du temps de présence

COLLOQUE EN PÉNICHE

Petite sauterie entre gens de bonne compagnie… pendant ce temps les gueux bossent !

En véritable one man show, le DET du TSEE a convié ( convoqué) l’ensemble des cadres et DPX à une petite sauterie avec buffet sur une péniche en bord de Seine à Paris et ce pour expliquer que de nombreuses réorganisations auront lieu en 2018 au TSEE et qu’ils font partie d’une équipe et que c’est bien la solidarité entre eux qui doit faire réussir ces réorgs et autres modifs de roulement.

Pour illustrer ces propos, la direction a fait intervenir un ex-rugbyman ( Lievremont) en perte de vitesse expliquant que le changement ne marche que si l’équipe est soudée et qu’au cours de sa carrière il avait pu le constater.

De tout temps, des chiens de garde ont toujours été à la solde des patrons , mais qu’un rugbyman qui n’a aucune idée de ce que veut dire réorganisations ou modifs de roulement pour des centaines d’agents ( avec son lot de suppression de postes et d’explosion du travail de nuit), vienne vanter les mérites du changement auprès de maîtrises et cadres qui ne sont pas forcément d’accord avec tout ce qui se prépare au TSEE, c’est juste dégueulasse et déplacé.

Espérons que ce donneur de leçon est reparti avec un joli chèque pour arrondir sa fin de mois qu’aucun des cheminots du TSEE n’aura jamais dans sa vie.

Pour SUD-Rail, le parallèle avec une équipe de rugby nous laisse penser que si les DPX et cadres seraient une équipe qui doit gagner un match, contre qui doivent ils le gagner ?… Les agents exécution et les qualifs D, pour le coup, sur ce point on a au moins un point d’accord avec la direction sur qui seront les adversaires mais pour nous c’est pas un jeu et on se laissera pas bouffer sans rien faire !

Seule véritable info fournie, le DET pense que d’ici 2020/2021 il n’y aura plus de maintenance de TGV sur VSG.


La SNCF discrimine les handicapés !

D’après la première enquête sur la situation du handicap à la SNCF, réalisée suite à la demande de SUD-Rail, environ un tiers des salariés en situation de handicap au travail n’ont pas eu accès à l’adaptation de leur poste de travail, ni à la formation.

Ces salariés se sentent naturellement à peine tolérés, et même, discriminés, et pour trois quart des travailleurs de la SNCF en situation de handicap au travail, le handicap constitue un frein à leur évolution de carrière.

Une situation qui ne s’améliore pas au contraire, elle se dégrade comme les moyens qu’on y attribue. Le budget de l’Accord Handicap passera de 13,2 M€ en 2008 (0,16 % de la masse salariale) à 3 M€ en 2021 (moins de 0,03 % de la masse salarial), soit une réduction de 68 M€ en quatorze ans, alors que le nombre de travailleurs handicapés augmente.

Si le taux d’emploi dans les trois EPIC soumis au Statut de Cadre permanent de la SNCF a progressé depuis 2008, la SNCF ne respecte toujours pas l’obligation d’emploi de 6 % après un quart de siècle d’Accords Handicap, la rémunération moyenne globale des salariés handicapés est inférieure de 11 % à la rémunération globale moyenne des salariés non handicapés et le délai moyen de changement de position de rémunération est supérieur de 30 à celui des salariés non handicapés.

Face à de telles discriminations collectives, la Fédération SUD-RAIL a engagé la première Action de groupe pour discrimination indirecte des travailleurs handicapés ; discrimination indirecte qui est interdite par la loi : « Constitue une discrimination indirecte une disposition ou une pratique neutre en apparence, mais susceptible d’entraîner un désavantage particulier pour des personnes par rapport à d’autres personnes, à moins que cette disposition, ce critère ou cette pratique ne soit objectivement justifié par un but légitime et que les moyens pour réaliser ce but ne soient nécessaires et appropriés. ».

Dans cette procédure, la Fédération SUD-RAIL a formulé 20 propositions à la Direction de la SNCF, 6 mois après l’ouverture de l’Action de groupe, la Direction de la SNCF propose un nouvel Accord Handicap, encore pire que les Précédents.

SUD-RAIL veut en finir avec cette «escroquerie », et obliger la Direction à
prendre les mesures qui s’imposent : A l’issue de la semaine européenne pour
l’emploi des travailleurs handicapés du 13  au 20 novembre 2017 et des dernières
propositions de l’entreprise, la fédération SUD-RAIL a décidé de l’engagement,
devant le TGI de Bobigny, du volet judiciaire de cette Action de groupe…
Encore un beau symbole pour notre des entreprise !


Colis suspect

Nous avons relancé la direction sur la procédure appliquée au TSEE en cas de colis suspect, il existe un référentiel national qui organise la gestion des cas de découverte de bagages seul.
La direction de l’établissement a tenté de lire en direct cette procédure en réunion afin de répondre à notre question posée une semaine auparavant.
Malheureusement l’exercice est compliqué et la direction du TSEE a tout faux, mais peut être que ce ne sont pas les seuls sur notre région puisque si les TGV chargé d’un colis suspect arrivent sur Conflans c’est qu’il sont partis de gare de Lyon.
SUD-Rail va donc porter l’affaire à un autre niveau.


Taxis colis

Si la direction ne trouve pas de fric pour nos salaires, elle a donné pour transporter les pièces en taxis-colis la modique somme de 60 520 € depuis le début de l’année.


Nuit à l’UO LA ?

Nous avons demandé à la direction s’il était prévu de faire bosser de nuit des agents de LA , actuellement la direction rechercherait 2 volontaires ?
La direction, sans nous donner aucun détails, a confirmé l’information. Le boulot sur Conflans se fera désormais beaucoup de nuit, et beaucoup de cheminots seront concernés !
SUD-Rail rappelle que la nuit c’est fait pour dormir, et que comme le précise le RH0077, il faut préféré le travail en journée sauf si cela est vraiment nécessaire.
Reste à savoir ce que notre directeur juge nécessaire !


Congés spéciaux


Agents détachés

Malgré un organigramme qu’elle n’arrive pas à respecter, la direction du TSEE envisage de prêter ou a prêté des agents mouvement pour une durée de 1 mois à Clichy et de 3 à 6 mois pour Marseille. On peut comprendre le volontariat des agents qui seront payés en déplacement pour aller bosser à Clichy ou en compléte pour Marseille, et de plus, ils auront bien moins de chance d’attraper la gale dans ces établissements qu’à PC ( 2 agents en ont été atteints en décembre).


La SNCF veut licencier !

Au Technicentre Charente Périgord, la direction a décidé de détruire les emplois de cheminots. A Périgueux, 30 postes sur 510 sont menacés mais à Saintes c’est 135 postes sur les 210 que compte l’atelier que la SNCF veut supprimer.
Pour y parvenir le RRH de l’établissement à demander à la DIRECCTE (Direction de l’inspection du travail) l’autorisation de mettre en œuvre un plan social pour se débarrasser des agents contractuels (RH0254) devenus encombrants.
C’es pratiques sont odieuses, il n’existe aucune justification logique à ces vagues de suppression d’emplois à la SNCF si ce n’est la destruction de l’emploi cheminot et du service public ferroviaire.

Personne n’est à l’abri aujourd’hui dans notre entreprise, et nous savons maintenant jusqu’où ils peuvent aller pour fermer un atelier, Villeneuve c’est pour quand Monsieur le Directeur?


Chaudronnerie

Le fournisseur des habits adaptés aux agents de la chaudronnerie ( entreprise bettancourt… ) ne donne plus satisfaction: la qualité et la production des habits est moyenne voire mauvaise. La direction du TSEE a demandé une présentation de nouveaux habits aux agents au TMV où tous les agents du secteur seront conviés pour une disponibilité dés le début d’année prochaine.


DII impossible à poser

La direction reconnait que les agents ont beaucoup de difficulté à avoir au téléphone MARKET EN OR pour se déclarer gréviste. La mise en place de cette déclaration était déjà une attaque contre le droit de grève ( un recours juridique a été déposé par SUD-Rail au tribunal administratif de Montreuil sur ce sujet) si en plus ça marche pas !!
Les retours étant si mauvais, la direction dit qu’elle ne sanctionnera pas les agents lors du prochain conflit si les DII sont mal posées ou pas posées du tout.
Elle a convoqué l’entreprise afin de leur demander de fournir un service à la hauteur. Pour SUD-Rail ce n’est pas suffisant il faut au moins que les agents puissent se déclarer gréviste auprès de leur DPX avec le formulaire papier utilisé sur tous les autres sites SNCF.


Journée de carence

Il est évoqué la possibilité de remettre une journée de carence pour les agents au statut, pour rappel nous avons déjà lors de nos 4 premiers jours d’arrêt maladie ( sauf cas maladie entraînant le décès, la réforme ou le licenciement de l’agent, si’il y a intervention chirurgicale, fait de guerre ou si la maladie présente un certain caractère de gravité).

Si la direction mettait 1 journée de carence en plus nous aurions donc 1 jour de carence sur le premier jour et 3/4 de jour de carence pour les 3 jours suivants soit à l’arrivée 1 jour 3/4 de carence pour 4 jours d’arrêt.
Les agents contractuels ont actuellement 3 jours de carence… mais la mutuelle d’entreprise obligatoire en rembourse 2 intégralement pour chaque arrêt.
Les cheminots sous statut se retrouvaient donc avec une carence plus importante que les agents contractuels pour un même arrêt si la direction appliquait cette solution !


Désintox

L’Europe oblige la France à ouvrir à la concurrence les chemins de fer rapidement !
FAUX
Preuve, que l’ouverture à la concurrence du chemin de fer n’est pas gravées dans le marbre, l’état espagnol viens de repousser celle-ci à 2027.


Discipline

Depuis le début de l’année, la direction a ouvert 50 dossiers disciplinaires pour des agents du TSEE, soit plus de 1 par semaine !!
C’est aussi 445 jours d’absence irrégulière depuis le début de l’année, soit pour 1 jour travaillé dans l’établissement c’est 1,5 jour d’absence irrégulière.
Tout va bien !!

Ces chiffres nous le prouvent, les agents se sentent bien au boulot!