LNADC : Reprenons le pouvoir

Lundi 14 Mai, journée sans cheminots. Pas un train ne doit circuler ! Pour cela il est important de discuter avec tous nos collègues pour les convaincre de rejoindre le mouvement .

Face à une attaque d’une ampleur et d’une violence sociale inouïe envers les cheminot-e-s, les ADC sont très fortement mobilisés.
Ils n’ont pourtant pas été entendus: après deux mois de prétendues “négociations” et autres “réunions de concertation”, de mascarades, au sein desquelles il est fait fi de notre expérience du système ferroviaire, des propositions et revendications qui en découlent; et après un mois de grève, il est temps de tirer un premier bilan, et d’organiser la véritable offensive!

Pour SUD-Rail l’AG est SOUVERAINE
C’est là, et pas ailleurs, qu’on décide et qu’on s’organise!

Nous l’avons toujours dit et revendiqué, ce sont aux grévistes, et non aux OS, de décider de leur action, sur le fond comme sur la forme! Les AG sont le lieu privilégié d’information, d’échange, et de débat citoyen. Loin d’être une tribune pour délégués, c’est au contraire le lieu où la démocratie peut prendre corps, où chaque voix a le pouvoir de se faire entendre, d’exprimer ses craintes, ses doutes… et ses convictions; pour enfin collectivement se déterminer, décider, et s’organiser… Quelque soit son avis, c’est ici, à l’AG, que le gréviste a la possibilité de convaincre et de tout faire basculer !

IL EST DONC PRIMORDIAL D’Y PARTICIPER!

Une seule réponse, renforcer la mobilisation !

Etant donné les enjeux, il n’est pas étonnant de voir comment les services de communications de la SNCF et les médias s’escriment à affirmer que « le mouvement s’essouffle »… Pour mieux démotiver les grévistes mais aussi ceux qui ne participent pas aux AG et plus particulièrement les ADC, qui sont très mobilisés!

Mais les chiffres de grévistes restent cependant relatifs (en fonction des sites, catégories professionnelles, etc.), et surtout… notre gouvernement et nos patrons ripoux ne reculent pas encore. Il ne faut pas baisser les bras et amplifier le mouvement !

Avec cette réforme, nous allons perdre tout ce que nous avons construit. Nous devons rassembler et convaincre tous les cheminots qu’il est nécessaire d’amplifier cette bataille: elle est légitime! Le gouvernement joue le pourrissement, alors tenons le cap et ripostons, créons les conditions pour que notre mouvement produise ses effets.

LE BLOCAGE, seul à même de faire reculer nos fossoyeurs !

 

«Savoir dire non, oser agir pour s’opposer au pire est indispensable. Les mots ne suffisent plus pour faire cesser cette volonté de marchandisation des services. L’action collective syndicale et citoyenne doit se mettre en place pour empêcher la dérive libérale».

La victoire est dans la lutte, Organisons nous et répondons présents au rendez-vous ! Après, il sera trop tard !