Luttons pour l’égalité Femmes/Hommes !

« Une société qui maintiendrait les femmes dans une condition d’infériorité ne permettra pas une réelle égalité entre les femmes et les hommes ».

Depuis la nuit des temps les femmes et leurs alliés luttent pour leur émancipation.
La Fédération SUD-Rail affirme que les inégalités subies par les femmes au travail sont le miroir parfois grossissant des inégalités que produisent la société et l’État (à la maison, en famille, à l’école…).
Pour mettre fin à toutes les formes d’inégalités dans les chemins de fer, qu’elles soient professionnelles ou non, SUD-Rail agit sur la représentation sociale femmes/hommes.

Dans les chemins de fer, SUD-Rail et l’Union syndicale Solidaires agissent pour mettre fin au silence et apporter aux femmes légitimité et identité :

  • Contraindre les entreprises à assurer une égalité salariale (sinon sanctions financières),
  • Reprendre toutes les carrières pour garantir l’égalité de déroulement de carrière,
  • Un véritable accès à la formation professionnelle et à la promotion,
  • Le passage à temps complet de toutes celles et ceux qui le souhaitent,
  • La réduction du temps de travail à 32 heures sur une semaine de 4 jours sans perte de salaire avec embauches correspondantes, nous revendiquons 1700 euros mensuels minimum,
  • Le développement de services publics de la petite enfance et des personnes âgées,
  • La mise en place d’un congé parental identique entre tous les parents. (par exemple, en Islande le congé est de trois mois pour la mère, trois mois pour le père, et trois mois supplémentaires à se partager. Ces trois derniers mois ne sont accordés aux parents que si le père a pris son congé paternité),
  • Bannir et agir contre toutes les formes de sexisme et des violences faites aux femmes, dénoncer les féminicides.

LUTTONS POUR L’EGALITE FEMMES/HOMMES !

L’inégal partage des tâches du quotidien conduit à la précarisation des femmes au travail !
Dans la société française près de 80% des tâches du quotidien sont effectuées par les femmes. C’est un obstacle au marché du travail qui oblige aussi à accepter des temps partiels contraints, et conduit à la précarisation.

Temps partiels contraints, métiers « réservés »… A travail égal, salaires inégaux !

Les femmes sont touchées par les inégalités de salaire et de retraite, par le temps partiel subi, la précarité, elles sont majoritairement en charge des tâches domestiques et familiales, minoritaires dans les postes de responsabilité politiques ou économiques.

Malgré une réussite scolaire au moins égale à celle des hommes, les femmes travaillent principalement dans certains secteurs dévaluées (à la SNCF au contact avec les usagers ou dans la filière administrative, dans la sous-traitance : le nettoyage des gares et des trains).
Ces emplois sont aussi les moins rémunérateurs et ceux qui ont une image moins valorisante. Ce sont aussi les emplois qui subissent les attaques les plus lourdes.

SUD-Rail refuse le maintien d’une société gérée par les hommes pour les hommes !

Maternité, répartition des tâches, retour à des identités réactionnaires face au chômage… les femmes sont toujours la cible d’inégalités importantes.
Les inégalités augmentent : les femmes sont une cible !

  • Promotions freinées pour raisons familiales (maternité, soins enfants …) Plus de 10 % d’écart entre les hommes et les femmes,
  • Peu d’accès aux postes les plus qualifiés mieux rémunérés et à certains métiers. Dans certains métiers et sur les postes à responsabilité on est en dessous de 3 %,
  • Temps partiels imposés qui se multiplient,
  • L’entreprise profite parfois de l’absence des femmes qui ne retrouvent par leur poste au retour de congés maternité.

Sexisme au sein des entreprises.

La SNCF a été « épinglée » en 2015 par le haut conseil à l’égalité professionnelle. En 2014 elle avait publié pour promouvoir sa carte 12 – 28 des visuels repris sur un site pornographique. Quelques mois plus tard elle envoyait une note sur comment se maquiller pour les femmes dans les services commerciaux et dernièrement une note pour un « pisse debout » aux femmes agents de conduite au lieu de tenter d’améliorer les conditions de travail pour tous, femmes et hommes !

Un accord égalité Femmes/hommes à la SNCF et puis après…

SUD-Rail est signataire, sans illusion, de l’Accord en faveur de l’Egalité Professionnelle et de la Mixité. Au sein des Comités d’Entreprise, des CHSCT, nous tentons d’imposer de véritables mesures visant à promouvoir l’égalité, la mixité et la parité dans l’entreprise.

Avec l’Union syndicale Solidaires, SUD-Rail affirme : le 8 mars c’est toute l’année !

Il n’existe pas de progrès social sans égalité femmes/hommes. Lutter contre le patriarcat, contre les violences faites aux femmes participent du combat contre les idées réactionnaires. SUD-Rail affirme que l’émancipation des femmes est une priorité du syndicalisme que nous voulons continuer à construire !

Finissons-en avec les inégalités ! Agissons contre les choix politiques qui précarisent encore plus la situation des femmes et contre ceux qui pour engranger des profits soutiennent ces discriminations.

Avec vous, la Fédération SUD-Rail veut contribuer à changer l’actuelle situation sur le partage des tâches et faire reculer un système d’exclusion et de domination masculine, aussi bien au travail, dans la famille que dans la société toute entière. Cela permettra aussi d’en finir avec l’idée de l’homme dont on exigerait tout au long de la vie (professionnelle, familiale …) des preuves de virilité.

Pour l’Égalité, refusons la hiérarchie des sexes !!!