Luttons pour nos emplois, Non à toute fermeture !

Les dernières boutiques disparaissent, les guichets ferment souvent le dimanche, les amplitudes d’ouverture se réduisent, les guichets sont menacés les uns après les autres.

Pourtant nous comptons de plus en plus de voyageurs dans nos gares et dans nos trains ! Voyages annonce une croissance de 10% de voyageurs. Cette destruction des emplois dégrade les conditions de travail et menace le service public : une gare sans guichet, sans accueil est vite menacée de fermeture et de ne plus voir les trains s’y arrêter. Les agents qui restent sont en danger et ne peuvent exercer leurs emplois en toute sûreté.

Pour les usagers, c’est la double peine. Même si personne ne peut leur vendre de billets en gare et dans feu les boutiques, la SNCF a décidé d’augmenter les tarifs à partir du 1er janvier 2019 et de ne plus faire de tarif sans frais à bord. Sur internet, les tarifs sont souvent plus chers qu’au guichet. Certains trajets ne sont même pas proposés. Les TGV de la fin de l’année sont déjà en vente alors qu’il faut encore patienter pour acheter le billet du train régional ; L’intermodalité au XXIème siècle réduit les possibilités de voyager en train !

Nous en avons ras le bol de cette politique du fric. Le danger est réel pour les chemins de fer. Les lignes régionales, leurs gares pourraient passer dans les poubelles du Pacte Ferroviaire. Sur certaines régions, la direction inquiète de la réaction des cheminot-es multiplient les séminaires à destination des cadres. Alors que jusqu’à présent le Lean Management avait la préférence, il semblerait que la direction s’en remette désormais au management avec les neuros-ciences… Voudrait-elle nous manipuler ?

Les cheminot-es ont vu la direction SNCF couler le transport de marchandise, fermer les embranchements vers les usines, fermer les triages, certains postes d’aiguillage. Ne laissons pas cette même SNCF, ces mêmes patrons détruire le transport de voyageurs : fermer nos guichets, nos bulles d’accueil, nos gares et des lignes ! Usagers et cheminot-es partagent le même intérêt.

Le 6 novembre, la SNCF mettra en vente les trains neige.
SUD-Rail propose aux cheminot-es d’agir par tout moyen ce 6 novembre pour dire stop à cette politique de destruction massive d’emplois. Partout où cela est possible participons à des discussion entre cheminot-es et allons à la rencontre des usagers ou mettons nous collectivement en grève !

MAINTIEN DE L’ACCUEIL, DES GUICHETS ET DES GARES !
MAINTIEN DE NOS EMPLOIS !
LUTTONS POUR LE SERVICE PUBLIC FERROVIAIRE FRET ET VOYAGEUR !

Usagers comme cheminots, nous sommes tous perdants du Pacte Ferroviaire décidé par la direction SNCF et le gouvernement.