Macron, Philippe et Pépy mentent, ils veulent la privatisation de la SNCF !

La Fédération SUD-Rail a pu consulter un compte-rendu d’une réunion entre le ministère des Transports et la SNCF en vue du passage du texte au Sénat et la rédaction des amendements du gouvernement…

C’est une preuve incontestable que l’objectif de la direction SNCF et de PEPY, aux ordres du gouvernement, est réellement la privatisation et le démantèlement de l’entreprise publique !

Alors que le gouvernement et le président Macron annoncent que SNCF restera publique, que le président PEPY relaie cette « évidence », ils œuvrent en coulisse et en toute déloyauté pour privatiser et filialiser le tout par morceaux.

Aujourd’hui, les éléments en notre possession démontrent bien la volonté de la direction SNCF et du donneur d’ordres d’aller dans le sens d’une vente à la découpe de l’entreprise publique… quitte à travestir le discours du gouvernement, à mentir à l’ensemble des cheminots, aux usagers et à l’opinion publique en déclarant l’inverse, notamment sous l’impulsion de son président, dans la propagande interne SNCF et dans les médias.

Alors que gouvernement et direction SNCF stigmatisent les grévistes et avancent que les déclarations sur le risque de privatisation et du démantèlement du service public ferroviaire sont fantaisistes, nous savons aujourd’hui que ce risque est bel et bien réel et qu’ils ont menti à la population et aux cheminots !

La Fédération SUD-Rail condamne ce mensonge « d’État ». Il est très clair que le projet des libéraux au pouvoir, relayé par le président de la SNCF, est de vouloir en finir avec l’entreprise publique… Aujourd’hui, Guillaume PEPY est discrédité, son discours fallacieux apparaît au grand jour, sa feuille de route ne correspond en rien aux attentes des citoyens et encore moins à celles des cheminots… il doit partir !

Le gouvernement doit retirer son projet de pacte ferroviaire basé sur la destruction du
service publique, la privatisation et le dumping social !