Matériel : Amplifions le mouvement

Les cheminots rejettent massivement le projet du gouvernement.

Les cheminots sont mobilisés depuis le 22 mars contre cette reforme ferroviaire. Les cheminots du matériel doivent continuer a être dans le mouvement!

Le gouvernement et la direction commencent à trembler, mais font des annonces prouvant leur mépris des cheminots mobilisés: annonce de la future filialisation du fret et arrêt des embauches au statut à partir du 1er janvier 2020!

Avec ces propositions de reforme, les premiers touchés seront les agents du Matériel, comme nous l’avons toujours dit.

Que ce soit les Technicentres industriels, les Technicentres TGV ou les Technicentres de maintenance, le projet nous concerne tous.

Il est indispensable que chaque cheminot du Matériel soit en grève dès le 3 mai.

Parce que ce n’est pas une grève de roulants, les cheminots du Matériel doivent prendre part à ce combat juste et nécessaire.

Ils veulent tout donner à la concurrence, voies, dépôt, atelier, matériel, documents, et agents!

9 cheminots sur 10 se sont inscrits dans la grève depuis le 3 avril.

C’est un terrible désaveu pour Pepy et ses adjoints, l’encadrement, y compris le syndicat des cadres supérieurs, rejette ce projet. C’est révélateur du malaise et de la contestation générale au sein de l’entreprise.

La communication de l’entreprise, véritablement partie prenante dans cette réforme, publie des chiffres de grévistes farfelus bien loin de la réalité que nous constatons dans les établissements.

Le gouvernement tremble et reçoit les syndicats le 7 mai, il faut donner du poids à nos représentants en se mettant en grève. Le 3 et le 4 mai, tous les Agents du Matériel doivent être en grève, aux AG et participer aux actions!!