Matériels HS sur les lignes D et R: rien ne va plus

Le début d’année est tout particulièrement chaotique au niveau du matériel. En effet alors que l’arrivée des REGIO2N devait apporter une amélioration dans la fiabilité du matériel, l’épisode d’arrêt des livraisons de Bombardier symbolise en lui même cet échec.

Au 13 février 4 REGIO2N sur 32 rames et 2 Z2N sur 155 rames sont HS.

Au mois de janvier nous sommes montés jusqu’à 6 Z2N et 6 REGIO HS. Pour faire face à cette pénurie de matériel 2 rames ont été prêtées 1 Z2N de la ligne C et 1 de la ligne P. Il y a eu également 2 reports de maintenance.

Bombardier reprend ses livraisons a partir de février.

Ces rames HS ont inévitablement des répercussions sur le plan de transport.

  • Suppressions de trains
  • Changement de composition des trains (US au lieu d’une UM, UM 2 au lieu d’une UM 3…) des trains avec moins de caisses que prévues dans le plan de transport.

La valse des suppressions de trains pour cause matériel:
Sur la D:

  • Semaine 2: 58 trains 1.6% supprimés sur 3.496 trains/semaine
  • Semaine 3: 28 trains 0,8% supprimés sur 3.496 trains/semaine
  • Semaine 4: 23 trains 0,6% supprimés sur 3.496 trains/semaine
  • Semaine 5: 27 trains 0,7% supprimés sur 3.496 trains/semaine
  • Semaine 6: 63 trains 1,8% supprimés sur 3.496 trains/semaine

Sur la R:

  • Semaine 2: 1 train supprimé sur 750 trains
  • Semaine 3: 7 trains supprimés sur 750 trains
  • Semaine 4: 1 train supprimé pour 750 trains
  • Semaine 5: 2 trains supprimés pour 750 trains
  • Semaine 6: 4 trains supprimés sur 750 trains

Changement de composition des trains:
A notre grande étonnement aucune statistique ne serait faite sur les changements de composition des trains. Pourtant passer de 24 caisses en UM 3 sur REGIO à 16 caisses en UM 2, cela a des conséquences importantes en terme de capacité du train.
Presque tous les jours les compositions sont changées et les voyageurs courent sur les quais. Doit on attendre un accident avant de réagir.

SUD-Rail a demandé la tenue de statistiques de ces changements de compositions et que les agents d’accueil et les voyageurs soient tenus au courants de ces évolutions.
Lorsque l’on sait que certains collègues sont obligés d’aller sur les sites internet d’associations d’usagers afin de connaitre les problématiques de la ligne R, à l’heure d’internet, nous pensons qu’un vrai effort de communication doit être fait. Tant pour les agents que pour les voyageurs.

La boite doit mieux informer les personnels roulants et sédentaires sur les compositions du matériel car cela peut avoir d’importantes répercussions sur le terrain.
– Nous en avons marre de passer pour des guignols sur le terrain.
– Nous en avons marre que les agents d’accueil, les ASCT et les agents des guichets se fassent insulter tous les jours.
Le ROPT et le COT sont au courant de la composition exacte des trains, celle-ci doit être communiquée sur le terrain. Y a-t-il des problèmes de procédure. Il est impératif de faire évoluer la situation. Au mois d’avril on recommence?

Les 116 rames Z20500 de la lignes D vont être restaurées pour un mon-tant de 133 millions d’euros à partir du mois d’avril 2019. (Opération nommée WAHOU…. Cela ne s’invente pas !!!!! )
Remplacement du revêtement des sièges, remplacement du pelliculage des parois, peinture de toutes les surfaces accessibles, remplacement des lumières voyageurs par des LED, mise en place de prises USB pour les voyageurs, implantation de plans de lignes dynamiques avec écrans plats panoramiques, installation de films de protection solaire sur les vitres voyageurs, remplacement de certaines fenêtres fixes par des modèles pouvant améliorer les flux d’air dans la rame, rénovation des toilettes, aménagements PMR.

Tous ces travaux sont évidemment de bon augure pour les usagers car les rames ont pour certaines plus de 30 ans.

Pour effectuer cette restauration, 2 et 3 rames par mois seront indisponibles , ce qui risque de tendre à nouveau le plan de transport sur la ligne D, voir R.

Il est hors de question que nous connaissions les mêmes problématiques qu’au mois de janvier.