Ouigo : Passage en force…

Venez nous dire ce que vous voulez, on vous expliquera comment s’en passer.

Telle pourrait-être la devise de la direction en ce moment ; Alors même que les discussions ne sont pas terminées sur le sujet OUIGO, la direction choisie l’option du passage en force.
En effet une audience commune est prévue en date du 23 octobre, ou d’ailleurs nous attendons encore des précisions quant à la prise en charge des garages ou dégarages par les TA, et bien cela présume rien de bon.

La direction en profite pour nous emmener faire un petit tour en JF2 sur les diesels et jusqu’à… Villeneuve ou justement se retrouve garer les rames TGV avant leur entrée dans les ateliers de maintenance. Pourtant lors de plusieurs échanges avec la direction, et ce, à tous les niveaux, celle-ci confirme qu’il ne s’agit en aucun cas de connaissance de ligne.

Quelques jours plus tard, la direction sort du bois et affirme que cela constitue bien une connaissance de site. Et Oui là est toute la nuance, la direction à l’image de Marseille nous ressort les bons vieux refrains. Ce n’est pas une CSSL c’est une connaissance de site car ce ne sont pas des voies principales et d’après l’ensemble de nos DPX (dixit le DETA voyage) rien de compliqué (c’est vrai le site de Villeneuve est tout petit,  franchement de qui se moque t’on). Donc une petite virée en diesels, un petit document d’aide en préparation par un de nos DPX, et le fait que ce ne sont pas des voies principales et tout est OK.

Pour SUD-Rail, il est hors de question de faire des connaissances lignes tant que les négociations ne sont pas finies.

Pour la pare Nice, là c’est différent, la direction reconnaît qu’une CSSL est obligatoire.Mais là encore, celle-ci propose une petite subtilité. La direction ne compte absolument pas payer des connaissances de ligne comme nous pourrions en avoir de manière« NORMALE », non celle-ci vous modifie « gentiment » une journée Nice mère en rajoutant à la fin de votre FS du temps pour aller faire votre CSSL, et le plus marrant avec un des agents TA qu’elle souhaiterait bien que l’on remplace. Histoire de bien vous faire prendre goût à une journée à rallonge.

Ben oui, quitte à pousser le bouchon autant le faire jusqu’au bout. Vous n’avez pas à accepter une modification sur une journée mère du roulement. Comme nous n’avons de cesse de le rappeler, seule une circonstance accidentelle ou imprévisible peut entraîner une modification de la FS sur votre JS et rien d’autre.

La direction a beau jeu de dire qu’elle est prise par le temps ou que cela lui coûterait plus cher, ce n’est pas notre problème. Nous rappelons que notre demande initiale n’est pas de s’arranger à créer des complications pour la direction, mais bien que nous demandons des conditions de travail acceptable et donc des garages et dégarages effectués comme aujourd’hui par des TA .

La direction reste sourde à nos revendications, alors restons sourds à ses demandes également. Peut-être que cela saura la ramener à la raison.

Collègues, ne faites pas les connaissances lignes, ne participez pas à la destruction des TA.
Nous n’allons pas nous même détruire nos conditions de vie et de travail, notre santé risque d’en pâtir aussi, tout ça pour les beaux yeux de nos dirigeants.

La solution des TA est la moins chère et la plus robuste. Les négociations ne sont pas finies mais si nous tendons le bâtons pour nous faire battre, nous n’obtiendrons rien.