Ouverture des gares par les gérants des “Relay H”

La Fédération SUD-Rail apprenait fin décembre qu’à la demande de la Direction SNCF et en particulier de sa branche Gares & Connexions, la Poste allait obliger ses facteurs à intervenir dans les gares haltes sans personnel de la SNCF pour en assurer le suivi.

Aujourd’hui, la SNCF franchit un pas de plus en demandant aux gérants des points tabac, presse, sandwicherie, appelés Relay H, d’assurer l’ouverture et la fermeture des gares en banlieue parisienne !!!

Malgré plus de 3000 cheminot-e-s sans poste attribué, la Direction de la SNCF continue sa politique d’externalisation et de sous-traitance. Pour la Fédération SUD-Rail, cette politique de gestion est directement en lien avec la baisse de qualité de service de la SNCF. Confier les missions des cheminot-e-s à des salarié-e-s aux conditions de travail déjà difficiles et non formés pour ces tâches, n’est pas acceptable.

Des facteurs pour vérifier le bon fonctionnement des gares, des buralistes pour en assurer l’ouverture et la fermeture… de l’innovation à la stupidité, il n’y a qu’un pas ; la direction de la SNCF vient de le franchir !!!

SUD-Rail constate à nouveau que la SNCF n’a pas de politique industrielle fiable : elle ne se met pas en capacité de commander le personnel nécessaire à l’ouverture et à la tenue des gares… Pire, nous nous interrogeons même sur la légalité du dispositif dans le cadre de l’Arrêté du 25 juin 1980 portant approbation des dispositions générales du règlement de sécurité contre les risques d’incendie et de panique dans les établissements recevant du public (ERP).

La Fédération SUD-Rail exige l’arrêt immédiat du transfert, même exceptionnel, de l’ouverture des gares à Lagardère et la réinternalisation de toutes les tâches liées aux gares ou à l’accueil des voyageurs !