Le pavé du TMV : Compte rendu DP – Février 2018

EMBAUCHES

SUD rail a demandé si les embauches non effectuées en 2017 seront reportés en 2018. La réponse de la DET n’est pas très claire. Il semble que les embauches 2018 comprendront celles de 2017 en totalité ou pas. THAT IS THE QUESTION ? C’est 14 emplois que l’on n’a pas couvert sous prétexte de difficultés de recrutement.

SUD rail a appris en DP, que l’établissement avait les mains libre pour recruter sur l’ensemble des collèges exécution, maitrise et cadre.
La relation entre les postes vacants et le nombre d’embauche ne suffit même pas à couvrir les vacances. Le chiffre d embauches 2018 n’est connu que par les initiés du CODIR.
Pour exemple, le poste d’un agent de manutention est vacant depuis plus d’un an sur le dépôt, et aucune embauche en vue. Les agents font le travail de 5 à 4 sur une charge de travail très importante et pénible. Notre DET veut reclasser un agent sur ce type de poste ce qui nous parait improbable. Il faut embaucher rapidement!!!


RECRUTEMENT

SUD rail relève une fois de plus qu’il y a un nombre important de postes vacants ( 18) sur le TMV. Nous relevons également que la direction locale préfère recruter des intérimaires plutôt que des agents à statut. Elle prétexte avoir du mal à recruter à statut. SUD rail revendique l’embauche immédiate de ces personnels. La direction laisse travailler ces agents avec un statut précaire sur les matériels ferroviaires et dans le même temps, nous dit qu’ils ne peuvent pas être embauchés à statut sous couvert de test de recrutement pas concluant.
SUD rail note que sur le nombre d’embauches faites en 2017, la moitié sont des agents PS25 qui n’ont pas les mêmes conditions de retraite et de prévoyance que les cheminots à statut.
SUD rail est clair, travail égal/salaire égal et tout les cheminots au statut. Une vieille revendication qui faudra faire aboutir rapidement, car la SNCF a prévu d’embaucher de plus en plus de contractuels pour faire mourir notre statut. La POSTE a employé le même procédé pour supprimer le statut des facteurs ou il a disparu de cette entreprise en 20 ans. A méditer!!!


RESPECT DES REGLES ET INTERPRETATION

En matière de respect et d’interprétation du règlement cette DP a frôler le comique. SUD Rail est intervenu pour demander le juste respect des RH en ce qui concerne l’astreinte des EIC car 2 agents seulement font l’astreinte. Rien de choquant pour la direction qui ne perçoit pas les risques qu’elle fait courir a ses 2 agents.
L’emploi d’intérimaire sur des postes au cadre d’organisation ne pose pas non plus de problème. Tout va bien tant que ca les arrange. En revanche en ce qui concerne l’application du dédommagement des agents du wagon de secours, il faut respecter l’IN1470 et que les agents s’assoient sur leurs 52 repos double REGLEMENTAIRE.
SUD Rail a rappeler a la direction qu’elle ne pouvait pas faire comme bon lui semble et qu’en matière de respect du règlement elle ne pouvait pas faire 2 poids 2 mesures.


ABSENTEISME

SUD rail dénonce depuis plusieurs DP des taux d’absentéisme record dans certaines UO. Le parallèle avec le manque d’effectif de ces UO est sans doute la première raison de ces absences. En effet les agents doivent fournir de plus en plus d’effort pour sortir une production en mode dégradé.

Les heures supplémentaires dû au manque d’effectif est mirobolant sur ces UO mais rassurons nous le DIR PROD Transilien se félicite car ces chiffres n’ont jamais été aussi bas qu’au mois de Janvier. SUD Rail souligne quand même qu’il n’y a pas de quoi en être fier car les heures supplémentaires aux Transilien correspondent a 3 semaines de travail pour 1 agent. Il y a des victoires qu’il vaut mieux avoir modeste….


POLE RH

Sur ce pôle , l’organisation 2018 a supprimé 2 postes sur un effectif 2018 de 11 personnes. La responsable GU à E remplacer par une cadre, plus d’assistante GPEC alors que nous avons toute les difficultés du monde à recruter. Nous pensons que la règle comptable a atteint sa limite. Notre relation avec le monde administratif part en déconfiture. La faute à une direction nationale et locale qui ne voit que les cheminots comme un coût et non comme une richesse. Il faut revenir à la raison et remettre du personnel dans ce pôle pour avoir des fiches de paye correspondant à notre utilisation mensuelle et une gestion de la formation pro et des compétences PRO de qualité.
Nous avons appris que le regroupement des COFO des établissements TRANSILIEN est en cours sur un même lieu. SUD rail se battra pour garder la partie COFO au sein du TMV pour éviter les erreurs qu’ont connu les Agence Paie Famille ou les CMGA qui ne sont plus que des boites à requêtes.


CONGES ENFANTS MALADES

SUD rail constate une fois de plus, des problèmes avec les Congés enfant malade pour les agents travaillant de nuit.
Pendant la DP, la direction nous a fait comprendre qu’il fallait ramener un justificatif, démontrant que son/sa conjoint(e) travaille également de nuit, sous peine d’avoir le congé enfant malade refusé.
C’est-à-dire que chaque agent devra régler son problème au « cas par cas », ce qui est inacceptable pour SUD rail. L’agent devant faire son trajet, assurer son poste de nuit, s’occuper de son enfant la journée, et reprendre son service de nuit.
La direction demande aux agents d’être irréprochable dans leur travail, mais SUD rail se demande comment cela peut-il être possible dans de telles conditions?
Notre DET ne comprend pas cette problématique car il lui arrive de se lever 5 fois par nuit et d’assurer ensuite son travail de bureau au chaud ! C’est plus facile de taper sur un ordi qu’avec une masse ou de changer une semelle en plein froid. Les Avengers ont investit le TMV nous voila sauvé!!!


UO MOUVEMENT

La situation de la GEOPS et de la manœuvre train est sur le point d’exploser. En effet à force de demander toujours plus au peu de personnes travaillant sur cette UO, on se retrouve dans une situation conflictuelle. Il faut prendre des mesures immédiates pour arrêter les pratiques d’utilisations des agents qui sont des vecteurs d’erreurs et de problèmes Psycho sociaux.
SUD Rail soutient ces agents qui veulent défendre leurs conditions de travail et être rémunérés à leur juste valeur. Ce qui est loin d’être le cas pour l’ensemble des RDVP et autres agents du mouvement VP.


DCI NATIONALE MOUVEMENT

Le sujet est porté depuis de nombreuses années par SUD rail au niveau national pour trouver des solutions pour rendre ces métiers mouvement attractifs.
Un Groupe de Travail avec SUD rail, UNSA et CFDT et la direction matériel ont permis de définir des règles :
– les agents mouvements déroulent sur C puis D suivant le niveau de compétences liés au TES ou TAES. En clair tous les RD à C.
– Une récriture du RH 131 sur la partie EVS ( prime)
-SUD revendique une prime de 20 euros net/jour pour tous les RD et de 5 euros net/jour pour toutes les autres taches.

Or en décembre 2017, la direction M nous a dit qu’elle était dans l’impossibilité de faire appliquer ces directives au TM . En effet ce sont les activités qui sont maintenant décisionnaire. C’est pour cela que les trois OS ont déposé une DCI nationale sur le sujet début janvier 2018. Après une première réunion de conciliation infructueuse le 25 janvier 2018 c’est la direction qui souhaite à nouveau nous rencontrer sur le sujet lundi 12 février 2018 à st Denis. Si rien ne ressort de cette réunion, SUD rail prendra ses responsabilités et déposera un préavis national pour faire avancer ces sujet.


ASTREINTE WSGI

Nous sommes une nouvelle fois intervenu sur ce sujet épineux.
En effet , les agents participants à cette astreinte sont soumis à un régime dérogatoire et le CGMA et la direction leur applique un règlement INFRA ( IN 1470) pas du tout adapté à leurs utilisation quand ils sont appelés sur des déraillements.
SUD rail a demandé la mise en place d’un accord local sur la récupération des RP et le paiement de sortie en adéquation avec le RH 2000.
Pour exemple, il arrive que des agents sortent en plus de leur journée de service de nuit , pour se retrouver avec des heures payées en dessous du taux horaire légal moins de 3 euros de l’heure. VOUS NE REVEZ PAS!!!!
La direction campe sur ces positions et ne veut pas mettre en place un accord local.
Pourtant , des accords locaux existent dans certains TM.
Notre DET dans sa communication veut être « juste et équitable ». Les agents du WSGI apprécieront !!!
Pour rappel, le code du travail prévoit que la durée hebdomadaire maximale de travail sur une semaine soit de 48H.
Ce seuil est souvent dépassé sur ce type d’astreinte.
SUD rail fera tout le nécessaire pour que ce sujet aboutisse enfin à des règles de récupérations et de paiements réglementaires.


MUTATIONS

La situation au TMV est comme tous les établissements parisiens, DESASTREUSE. Nous avons en rayon 288 demandes de mutations pour quitter le TMV.
La direction ne nous donne pas de chiffres pour les mutations 2018, mais affirme qu’elles seront en relation avec nos difficultés de recrutement. Seul les agents bénéficiant de suppression de poste pourront prétendre à quitter le navire TMV en 2018.
SUD rail demande que la direction locale réponde aux attentes des agents du TMV sur leurs départ en mettant en place des solutions avec un échéancier de date. Cette solution permettra aux agents de travailler sur leurs départ. SUD rail rappelle que les démarches de mutations passent par la bourse à l’emploi avec peu ou pas d’appui du pôle RH. La partie est loin d’être gagnée pour quitter le TMV.