Personnel CE : Commission paritaire d’octobre 2018

Cela faisait plus d’un an et demi que la Commission paritaire ne s’était pas réunie, malgré les demandes des représentant-es des salari-és. Si nos employeurs-syndicalistes ont, enfin, décidé d’accorder la « gratification exceptionnelle » à l’identique des cheminots, la valeur du point reste inchangée pour la 4 ème année consécutive. Concernant l’avenir et la mise en place des CSE, le collège-employeurs n’a pas donné beaucoup d’informations.

Mesures salariales

  • Dès l’annonce de la gratification exceptionnelle « de 400 euros » accordée aux cheminot-es au printemps dernier, SUD-Rail avait écrit au collège employeurs pour que les salarié-es des CE et du CCGPF bénéficient d’une mesure identique. Nous n’avions reçu aucune réponse de nos employeurs-syndicalistes, malgré les différents courriers et les différentes pétitions qui ont circulé. La persévérance a payé : une gratification exceptionnelle de 409 euros sera versée sur la paie du mois d’octobre, dans des conditions identiques à celles des cheminots (présence au 31 décembre 2017 et 3 mois d’ancienneté).
  • La valeur du point reste inchangée et le premier coefficient de la grille reste inférieur au SMIC.
  • Le collège employeurs ne prévoit toujours aucune mesure pour le déblocage de la majoration « anniversaire en % » (ancienneté), mais il réfléchit à une mesure pour les bas salaires (employés et AM1), et fera des propositions d’ici le mois prochain.

Mise en place des CSE et avenir de la Convention collective

  • Les discussions entre la SNCF et les organisations syndicales concernant la façon dont seraient transférées les installations des actuels CE vers les futurs CSE aux périmètres souvent différents, ne sont pas terminées. Le collège-employeurs donnera plus d’informations lors de la prochaine réunion de la Commission paritaire aura lieu le 15 novembre pour faire le point.
  • Le collège employeurs souhaite « dépoussiérer » la Convention collective d’ici fin 2019, afin d’enlever les dispositions contraires ou inférieures à la loi : d’ici là, et même avec la mise en place des CSE, la CCN reste le texte de référence et continue de s’appliquer dans tous les domaines (ponts, dates des congés, etc.) , ainsi que les accords « frais de santé » et « prévoyance ». Dans cette même logique, les mandats actuels (DP) se poursuivent jusqu’aux prochaines élections prévues en juin.

Référentiel des métiers

Le collège-employeurs souhaite mettre en place un groupe de travail sur « les postes qui ne correspondent plus à la grille ».
Pour SUD-Rail, c’est l’ensemble des postes qui doivent être réévalués, et cela passe forcément par une rediscussion de l’ensemble de la grille des salaires.

Prévoyance et mutuelle

  • Concernant les cotisations « prévoyance » et « frais de santé », le collège-employeurs annonce qu’elles ne devraient vraisemblablement pas augmenter en 2019…
  • Le collège-employeurs propose un courrier commun concernant le « régime collectif frais de santé » (Mutuelle), mais précise que SUD-Rail n’y sera pas associé, puisque n’ayant pas signé cet accord. Nous assumons, et 2 ans après la mise en place de cette mutuelle, nous continuons à penser qu’il était possible d’obtenir de meilleures garanties et une meilleure prise en charge par l’employeur !