Régio 2N

« Tout ira bien, vous êtes des oiseaux de mauvaises augures ». Voila ce que nous disait la direction quand nous l’alertions sur l’arrivée de ce nouveau matériel et les formations. Force est de constater que malheureusement, nous ne nous sommes pas trompés.

Des retards sur les livraisons…
Sur les deux premières rames qui ont été livrées, l’une est retournée chez Bombardier, la rame pourtant neuve était déjà pourrie. Si l’on rajoute un problème de pelliculage qui n’est pas au goût d’IDF Mobilité (anciennement STIF), on imagine facilement le retard de livraison qui pourrait s’accumuler si une rame sur deux n’est pas conforme.

…Donc des retards sur la formation.
Trois formations ont été annulées suite au manque de matériel. Pour la direction, cela n’est pas dérangeant car peu de rames vont circuler au changement de service et cela décale seulement son planning de quelques semaines. Malheureusement, la direction ne se soucie pas des conséquences que cela va engendrer pour les ADC. Beaucoup ont accepté de modifier leur programmation pour permettre d’être formé, et au final, leur formation est annulée. La direction va-t-elle pouvoir les remettre dans leur roulement. Nous savons déjà que cela va être très compliqué, surtout à brève échéance. Et ces mêmes agents ne seront donc pas formés à temps pour assurer les missions de leur roulement. Une conséquence dont les ADC ne sont pas responsables et donc la direction devra au moins respecter les temps de repos journaliers et périodiques des agents. Nous savons également que cela va être très compliqué. La vie sociale et familiale de beaucoup d’entre nous risque d’être grandement perturbé, sans parler des frais supplémentaires de garde d’enfants, de cantine… qui ont été engagés pour rien. SUD-Rail a donc demandé à la direction de l’ET de faire un geste pour les agents touchés par ces dysfonctionnements. Nous attendons une réponse.

Une perte de connaissance ligne.
Le fait que le roulement de soirées de Paris perde pour l’instant la connaissance ligne R est inadmissible. L’organisation de l’entreprise ne dois pas prendre le pas sur la diversité des roulements. Il suffisait d’avoir un effectif de conducteurs adéquat et d’une rame supplémentaire à dispo pour former plus rapidement. Une chose est certaine, nous considérons que tous les agents doivent être formés Régio 2N et que les agents du roulement de soirées doivent récupérer leur charge ligne R au SA 2019.

Densité de la formation et manquement.
La formation est lourde, pour nous, les 5 jours ne sont pas suffisants pour être vraiment à l’aise. Il s’agit d’un nouveau matériel et ce n’est pas qu’un simple changement de rame. Le saut technologique est important, la marche est donc haute entre le matériel que nous connaissons et la Régio 2N. De plus, la formation se fait en US, nous ne voyons donc pas la coupe et le raccordement ainsi que certaines subtilités qui ont leurs importances. Il y a beaucoup de chose à assimiler en peu de temps et cela risque de se ressentir rapidement. La direction devra assumer cette formation trop rapide et incomplète. Elle a déjà la chance d’avoir des formateurs qui s’impliquent et qui récupèrent beaucoup de conneries. Des documents pourris et en quantité insuffisante, une direction de l’ET qui les a laissé plus ou moins se démerder, une reconnaissance financière qui ressemble plus à une compensation de perte de salaire, ça ressemble à un traquenard. Heureusement que les FE aiment leur métier.

Matériel complexe et flicage.
La Régio risque de créer quelques conflits avec certains cadres qui voudraient être zélés. Il y a une trace de tout, on comprend rapidement qu’en cherchant bien, on pourra toujours trouver de quoi venir vous voir. Nous avons déjà prévenu la direction, si certains font du zèle, nous aussi, mais pas de la même manière. Ensuite ce matériel bourré d’électronique et de bouton va apporter un certain confort mais a aussi un coté aseptisé et oblige à respecter les procédures dans un sens donné et à la lettre. Des nouveaux automatismes, il va falloir un peu de temps pour s’y habituer. Un nombre de MTI impressionnant prouve que le dépannage risque de nous faire perdre nos cheveux.

Matériel inadapté à l’IDF?
Nous pensons que la Régio 2N n’est pas une rame adaptée à la zone dense avec de nombreux arrêts et ses nombreux voyageurs transportés. Nous donnerons deux exemples pour étayer nos propos. Le premier est la taille de l’escalier pour monter sur la plateforme qui risque de vite poser problème. Le deuxième, la fermeture des portes qui met un temps considérable dû à l’impossibilité de voir tout son train sur les écrans en UM3. Ensuite les temps des différentes opérations sont rallongés, ce qui empêche certains demi-tours et montages de journées. Enfin, notre entreprise nous fait encore passer pour des guignols, rajouter du temps de parcours avec du matériel neuf, c’est la très mauvaise blague qu’il va falloir faire avaler aux usagers. Le pire sera quand il faudra expliquer que les Régios ne peuvent pas passer par le plateau. Il suffira d’un incident sur la vallée et d’une Regio dans le secteur de Viry pour bloquer toute la ligne.

Aide à la mise en service
Nous savons qu’au début, il risque d’y avoir des couacs, c’est même plutôt logique quand on voit l’organisation de l’entreprise et le risque de devoir déverminer cette rame qui reste une Régio différente de celles qui roulent actuellement sur d’autres régions. Nous avons donc demandé qu’une sorte d’astreinte soit dispo pour aider les conducteurs 7 jours sur 7 et aux horaires où les Régios roulent. Et bien évidement, pour toutes les phases de mises en service afin de ne pas nous laisser gérer la merde seul. Ensuite nous conseillons à tous les conducteurs qui ne sentiraient pas à l’aise lors des premiers trains (et c’est normal) de demander à se faire accompagner par un CTT.

SUD-Rail sera très vigilant sur la suite du déploiement de la Régio 2N. Nous espérons que cela va se passer mieux que nous le pensons, car sinon il risque d’y avoir un sacré bordel.