Retraités : Manifestation du 10 avril 2014

Manif-retraites-10-04-2014

Après le fractionnement des pensions, la baisse de notre pouvoir d’achat, le report
de l’augmentation des pensions du 1er avril au 1er octobre, Pépy a décidé de s’attaquer aux plus faibles, aux plus vulnérables à travers leurs Facilités de circulation et le niveau de leurs pensions.

Dans le cadre de la campagne qui oppose le gouvernement et la Direction aux cheminots sur la réforme ferroviaire, celui-ci vient de trouver fortuitement un allié en
la personne du Président de la Cour des Comptes, Didier Migaud, membre du PS et
nommé à ce poste par Nicolas Sarkozy, qui découvre fort à propos que nous serions
des privilégiés grâce à nos facilités de circulation. Nous tenons à réaffirmer haut et
fort que l’ensemble des salariés et retraités vivent seulement de leur travail présent
et passé et surtout pas de privilèges.

Pour faire passer la réforme ferroviaire que lui a demandé le Gouvernement, Pépy a
besoin du soutien de l’opinion publique et quel bon moyen de montrer que les cheminots bénéficient de soi-disant super avantages au moment où tout le monde (en
fait les salariés) doit se serrer la ceinture au nom de la politique libérale menée par
le gouvernement : hausse de la TVA, hausse des impôts y compris pour les plus modestes, hausse de tous les services.

Les médias toujours prêts à soutenir la SNCF qui leur apporte tous les ans plus de 220 millions d’€ grâce à la publicité qu’elle leur commande ont mis le paquet pour diffuser en boucle cette information sans lire sérieusement le rapport car les chiffres avancés par la Cour sont truffés d’erreurs sans que cela ne trouble en rien les magistrats de la Cour des Comptes.

Avec des chiffres les plus fantaisistes : par exemple de 124 006 retraités en 2010, nous serions passés à 184 564 en 2011.

Régulièrement ces attaques sortent dans les journaux et télés car la politique menée par tous les gouvernements consiste à séparer tout ce qui est rentable dans les services publics afin de se préparer à le vendre aux mains du privé et plus particulièrement lorsque les attaques se font plus sérieuses.

Pour cela, il faut discréditer tous ceux qui se battent pour le maintien du modèle
social que nous connaissons et l’attaque contre nos FC en fait partie.

NE NOUS LAISSONS PAS FAIRE !!!