Revalorisation de l’IST : Revendication obtenue !

Rappel utile sur l’IST: Indemnité de Sujétion Transilien

En 2005, suite à plusieurs grèves et un rapport de force syndical unitaire impulsé notamment par les équipes militantes SUD-Rail sur plusieurs établissements en IDF, la direction Transilien de l’époque a du se résoudre à ouvrir des négociations sur la VO 0728.

En contrepartie de la flexibilité et de la polyvalence demandée aux agents, la direction Transilien a du ainsi mettre en place l’IST ou Indemnité de Sujétion Transilien (art. 76 du RH131). La règle jusqu’ici établie par la direction : « l’IST est prévue pour rétribuer 6 missions du référentiel VO728 réalisées par les agents de qualification A, B et C. »

Depuis, cette prime n’avait jamais été revalorisée et elle n’était attribuée qu’aux seuls agents Exécution exerçant les missions Transilien, créant ainsi des inégalités.

Une revendication portée haut et fort par SUD-Rail

SUD-Rail n’a été informé que tardivement en bilatérale par la direction le 20 février, alors que l’information circulait depuis le 11 février. Certains ont ainsi pu se glorifier d’avoir obtenu tout seuls la revalorisation de l’IST et son extension aux chefs d’équipes…
Comme ils pourraient tenter de faire croire que « le soleil se lève chaque jour » grâce à eux…
Rappelons simplement que SUD-Rail a revendiqué systématiquement, depuis des années, dans les établissements en IDF et face à la direction Transilien, la revalorisation de l’IST et son attribution aux agents de qualif. D
La preuve : lors de la DCI Transilien SUD-Rail du 18 octobre 2018 sur les « Petits collectifs », SUD-Rail portait une nouvelle fois comme ultime revendication :

Les nouveautés concernant l’IST 2019

Du fait du nombre inquiétant de cheminot-es qui démissionnent ou font des ruptures conventionnelles, du manque de reconnaissance depuis des années se traduisant par un gel des salaires, des problèmes pour recruter et rendre attractif le métier d’agent SNCF, la direction SNCF Transilien a enfin consenti à entendre notre revendication de revalorisation de l’IST et son extension. Voici les nouveautés :

  • La revalorisation de l’IST, avec un taux horaire passant de 0.50 à 1.25 Euro, soit un passage de 4 à 10 Euros/ jour et, sur la base de 15-20 jours travaillés par mois, un passage de 60-80 Euros à 150-200 Euros par mois.
  • Une extension aux chefs d’équipe de qualif D, et aux assistant-es appelé-es à remplacer les chefs d’équipe les jours de remplacement effectifs.
  • La mise en place sera effective dès février 2019 et versé sur la paye à M+1.

Un courrier individuel sera adressé à l’ensemble des agents fin février.

Lutter contre les injustices

Cette revalorisation laisse de côté les agents dédiés aux PIVIF et aux Agences Navigo. C’est donc une mesure incomplète et injuste !
Pour les agents Maîtrise de Qualif D, l’extension est relative puisqu’elle laisse de côté les autres agents Maîtrise qui contribuent pourtant quotidiennement au service public SNCF Transilien.

SUD-Rail exige que l’ensemble des agents Exécution et agents Maîtrise de qualif D puissent bénéficier de l’IST revalorisée !

Améliorer les conditions de travail

SUD-Rail a rappelé lors de la bilatérale Transilien les effets néfastes de la politique Transilien, accentués depuis la mise en place forcée des «Petits collectifs» et du LEAN MANAGEMENT :

  • La dégradation des conditions de travail (flexibilité, polyvalence) et l’usure professionnelle des agents,
  • La charge de travail importante et les risques professionnels notamment le risque agression,
  • Les nombreux cas de souffrance au travail, de burn-out, de pressions managériales,
  • Le taux d’absentéisme qui ne diminue pas, malgré les jours de carence imposés aux cheminot-es au statut et aux contractuels,
  • L’explosion des intérimaires et le recours systématique à la sous-traitance, aux emplois précaires.

SUD-Rail continue à lutter aux côté des agents et des travailleur-euses du Rail !