Soutien à Yannick, licencié suite à la grève de 2018

Le 27 mai 2019, Yannick s’est vu notifier son licenciement par son RH et DUO sur son lieu de travail à l’embauche. Ils lui ont sommé de quitter les lieux en rendant ses clefs devant ses collègues !

Cette méthode est scandaleuse, à l’image de la procédure contre Yannick, et démontre s’il en était encore besoin, la conception complètement inhumaine qu’a l’entreprise envers ses salariés.

Yannick, délégué syndical SUD-Rail et salarié de l’Infralog Bretagne-Pays de la Loire a été licencié pour son implication dans le mouvement de grève du printemps 2018. Alors que la direction a été dans un premier temps désavouée par une décision de l’Inspection du Travail en date du 1er octobre 2018 qui a fait le lien entre la volonté de l’entreprise de se débarrasser de Yannick et son engagement syndical en faveur d’un véritable service public au service de tous et toutes, c’est finalement le recours de l’entreprise auprès de la direction générale du travail qui a « cassé » la décision de l’inspection du travail et a permis le licenciement de Yannick… Les chiens de garde de Macron sont passés à l’action !

Militer aujourd’hui est devenu un acte de plus en plus dangereux, dans cette société où les libertés individuelles sont bafouées, où la liberté d’expression est muselée, où le pouvoir en place, dirigé par Jupiter 1er, tabasse celles et ceux qui osent manifester leur mécontentement !

Sans aucun scrupule et en se sentant vraisemblablement intouchables, les patrons chargent ces militants syndicaux « bien ciblés » usant de faits mensongers et/ou disproportionnés. Et après chaque conflit, la direction SNCF utilise tous les moyens pour affaiblir, isoler et licencier celles et ceux qui osent défendre le service public ferroviaire et combattre les politiques libérales de l’entreprise.

À l’issue du conflit du printemps, la direction SNCF revancharde et décomplexée a entamé de nombreuses procédures sur tout le territoire pour imposer une doctrine « celui ou celle qui résiste va souffrir ».

Nous dénonçons cet acharnement de la direction SNCF !

YANNICK EST LE PREMIER D’ENTRE NOUS A SE FAIRE LICENCIER SUITE A LA BATAILLE DU RAIL 2018 ! SOUTENONS-LE MASSIVEMENT LE VENDREDI 7 JUIN 2019 A PARTIR DE 10 HEURES DEVANT LA DIRECTION DE SNCF RESEAU A ST DENIS