SUD-Rail soutient les cheminots maliens !

Des dizaines de cheminots maliens sont en grève de la faim depuis le 18 décembre 2018.

Cela fait maintenant 10 mois que les cheminots maliens ne sont pas payés. Malgré les interventions répétées du syndicat SYTRAIL, membre du Réseau Rail sans Frontière, le gouvernement n’a tenu aucun de ses engagements.

Depuis le 18 décembre, plusieurs dizaines d’entre eux ont entamé une grève de la faim. Installés près des rails de la capitale malienne, ils viennent de recevoir le renfort de leurs familles. Ils ne font que réclamer leur dû et n’hésitent pas à mettre leur vie en jeu pour obtenir satisfaction à leurs revendications.

Beaucoup d’entre eux sont âgés et fragilisés, ayant des pathologies chroniques bien souvent, et plusieurs ont même dû être hospitalisés. Certains sont hypertendus ou encore diabétiques, ce qui ajoute un risque supplémentaire très important de stress.

Cette situation est inacceptable et ne peut plus durer !!!

Même si le gouvernement a annoncé avoir donné l’ordre du paiement de deux mois de salaire, qui ne serviraient qu’à éponger une partie de leurs dettes, les grévistes estiment que cela est bien insuffisant et n’hésitent pas à durcir le ton. En réalité, ces dettes devraient être intégralement à la charge de l’État, puisque provoquées par le non- paiement de leurs salaires depuis plusieurs mois !

Malgré cette situation, le gouvernement fait la sourde oreille et n’a encore pris aucune mesure de soulagement en faveur des cheminots et leurs soutiens.

La Fédération SUD-Rail soutient les cheminots en lutte et exige que l’État malien leur paie ce qui leur est dû !