Suite du droit d’alerte Régio2N

Le 27 juin, SUD-Rail a décidé de déposer un droit d’alerte concernant les arrachements caténaire en Régio2N. Lors de l’enquête composée d’experts des différents services, il avait été mis en évidence l’incompatibilité entre le réglage caténaire et la configuration du pantographe Régio2N (gabarit et pression).

Le 28 juin, en complément de cette enquête nous avions émis plusieurs préconisations :

  • Abaissement de la pression du pantographe.
  • Revoir le gabarit du pantographe.
  • Groupe de travail entres les différents experts métiers pour trouver une solution pérenne.

La direction, à travers le Président du CSE, nous avait grossièrement envoyé bouler du fait que la matériel était conforme mais surtout qu’il fallait que « ça roule » !!!! Nous avons sollicité l’inspection du travail pour le respect du dialogue social et le respect du code du travail sur la réglementation lors d’un droit d’alerte.
Alors même si ca doit rouler, comme le dit si bien notre Président de CSE, 7 jours plus tard la direction nationale a pondu une préconisation qui limite la vitesse à 5km/H sur les faisceaux dès que la température dépasse 30 degrés. Cela démontre une nouvelle fois qu’il y a bien un problème ! SUD-Rail a posé une DCI nationale sur cette préconisation afin d’en harmoniser la communication dans les différentes région.

Le 18 juillet, la direction nous a de nouveau convoqué suite à ce droit d’alerte pour nous évoquer les mesures prises. La direction ingénierie et industrielle a analysé les différents incidents sur le plan national et a déterminé une nouvelle norme de réglage caténaire. Les équipes INFRA ont contrôlé en urgence tous les faisceaux PSE concernés par la Régio2N. Après ces contrôles, seules les voies 33 et 34 de VIP restent concernées par la mesure de précaution.

Nous n’avons cependant pas levé le droit d’alerte pour plusieurs raisons. Tout d’abord nous ne remettons pas en doute la bonne foi de la direction régionale présente lors de cette réunion mais elle n’avait aucun document à l’appui pour nous justifier les nouvelles normes, les contrôles effectués …

De plus la direction nationale a modifié les réglages caténaire mais n’a en aucun cas étudié la responsabilité du côté du Matériel. Plusieurs pistes sont à explorer comme la norme de pression du pantographe, la soupape de pression… Pour SUD-Rail, il faut absolument explorer toutes les pistes afin d’avoir une analyse complète de manière à prendre les mesures nécessaires. La direction régionale n’a pas été avisée avant la réunion d’un possible problème du côté du matériel et va donc se renseigner.

SUD-Rail attend qu’une restitution de toutes les analyses soit faite afin de décider de lever ou pas le droit d’alerte.

La météo annonçant de nouveaux épisodes de canicule, nous allions vite être fixés sur l’efficacité des mesures décidées par la direction nationale.
La direction était prévenue, au moindre incident caténaire/pantographe, nous agirions et nous solliciterions de nouveau l’inspection du travail. SUD-Rail ne cherche pas à bloquer les trains comme à pu sous entendre le Président du CSE fin juin mais à faire rouler les trains en toute sécurité pour le personnel et les usagers.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour qu’un nouvel incident se reproduise. En effet, le lundi 22 juillet soit le premier jour des nouvelles fortes chaleurs, sur la voie 15 de VIP, un ADC a eu un arrachement caténaire avec une Régio2N. Les premiers éléments démontrent qu’il s’agit de la même situation que les arrachements caténaires de PGV.

Une fois de plus, la direction s’engage sur des vérifications, sur de nouvelles normes validées par des experts mais au final la réalité du terrain démontre une toute autre vérité. Dès la connaissance des faits, SUD-Rail a immédiatement sollicité l’inspection du travail du courrier.

L’inspectrice a, dès le 23 juillet, écrit un courrier à la direction du CSE SNCF PSE pour les avertir que le droit d’alerte déposé par SUD-Rail est légitime et pour la mettre en garde que les mesures prises qui sont à ce jour insuffisantes.
Quelques extraits du courrier de l’inspection du travail envers la direction :

Le courrier est assez explicite et nous espérons que la direction va cette fois-ci se bouger afin de trouver de vraies mesures pérennes qui permettront de circuler en toute sécurité. SUD-Rail a instruit ce dossier et continuera de le suivre ainsi que vous tenir informer.