TC : Retrait immédiat du pacte ferroviaire

Les agents commerciaux des gares connaissent bien les conséquences de la concurrence entre travailleurs : bas salaires, absence de formation pro comme de carrière

Travailleurs du rail de Transdev, de Challancin, de RATP dev , de CityOne , de Promevil , d’ ARIES, d’Itiremia, de Keolis, de la sous-traitance, CDD de la SNCF et Intérimaires,… TOUTES ET TOUS AU STATUT !

Le gouvernement, les hauts-dirigeants SNCF, certains journaleux – experts qui ont micro ouvert dans les médias nous vantent quotidiennement la concurrence et les boites privées comme si nous étions dans une bulle de verre appelée SNCF contrairement à eux qui connaissent la « vraie vie ». Les agents des gares connaissent pourtant bien les boites privées et les travailleurs qui sont, à leur côté dans les gares, au nettoyage, à la sécu et sur nos boulots externalisés (aide aux personnes handicapées, accueil dans les salles d’attente, objets trouvés, accueil des voyageurs, SAV -services clientèles, vente, …) Nos collègues du privé, travailleurs du rail sont au SMIC, paupérisés, précarisés, sans possibilité de carrière, sans formation professionnelle, le fait syndical y est réprimé et difficile. SUD-Rail syndique tous les travailleurs du rail.

SUD-Rail revendique la ré-internalisation de toutes ces fonctions à la SNCF, entreprise publique intégrée de chemins de fer.

Agent SNCF rejoins la GREVE !
Pour nous informer et décider toutes & tous aux Assemblées Générales !

NON A L’EXTERNALISATION DES VENTES TER à Rennes !
A l’image du transfert partiel de la vente TER en gare de Grenoble à Transdev, la vente est transférée à RATP dev (filiale du groupe RATP) et à KEOLIS (filiale de SNCF). Les entreprises se partagent vraiment le gâteau sur le dos des travailleurs. Incidemment la direction TER Bretagne nous informe que deux postes de vente Mosaïque permettront d’y vendre du TGV… SUD-Rail appelle les agents à la mobilisation face à une direction qui liquide le voyageur comme l’entreprise et les gouvernements successifs ont quasi détruit le fret.