TGV Ouigo, gagner ici, c’est gagner pour tous !

Chips, Mars, Boissons, Mouchoirs, Casques-Audio, Boules-Quiès…, La direction voulait que les contrôleurs vendent ces produits à bord des TGV Ouigo !

En se mobilisant, ils ont fait reculer la direction !

Le 21 juin, la direction nationale déclarait en DCI qu’elle ne reviendrait pas en arrière, et maintenait donc sa volonté de faire vendre des produits (qu’elle appelle Essentiels) par les contrôleurs à bord des TGV Ouigo !

Le 3 juillet, la direction retire son projet ! Que s’est-il passé entre le 21 juin et le 3 juillet ?

Les contrôleurs OUIGO ne voulaient en aucun cas vendre de tels produits, en plus de leurs missions (sécurité, sûreté, information, contrôle, régularisation). Se disperser dans de la vente mettrait en danger la réalisation complète et sérieuse des réelles missions des contrôleurs.

Après le discours de fermeté prononcé par la direction le 21 juin en DCI, les 4 organisations syndicales représentatives ont posé un préavis de grève pour les 6 et 7 juillet. Les contrôleurs OUIGO se sont saisis de ce préavis pour poser massivement des Déclarations d’Intention de grève !

Résultat : face au risque de laisser les voyageurs à quai sur ce 1 er week-end de grands départs, la direction reçoit les O.S. le 3 juillet et accepte de retirer son projet !

Un coup d’arrêt pour la direction ! Une avancée qui sera cruciale pour l’avenir de nombreux cheminots ! Ce qui se jouait sur ce dossier allait bien au-delà de la situation des contrôleurs OUIGO. C’est évidemment la vision de faire vendre des articles (de service et de restauration) par les contrôleurs qui était au cœur de ce dossier, car on le sait, la direction rêve d’imposer cela aux contrôleurs et ce, bien au-delà de Ouigo !

Aussi, une fois fait, il y avait un réel danger que les contrôleurs basculent dans un 2eme temps sous la CCN (accord de branche) de la restauration collective plutôt que la CCN de la branche ferroviaire.