TMV : Bougeons nous contre la réforme

  • Suppression du statut pour les nouveaux embauchés à compter du 1er janvier 2020
  • Pour les anciens casse de notre statut ( déroulement de carrière à l’arrêt, nouvelle grille de salaire au mérite et individuelle , plus de FONGECIF et de reconnaissance de diplôme, plus d’examen qualif E )
  • La SNCF ne sera plus une EPIC mais une société nationale à capitaux publics 100% état dont les actions pourront être cessibles dans le temps ( comme EDF/GDF)
  • Contractuels PS 25 ou cadre permanent : transfert obligatoire vers Opérateur ayant remporté appel d’offre si non licenciement
  • Personnel inapte au cours de carrière (licenciement ou reforme)
  • La SUGE ne sera plus composée de cheminots car elle sera rattaché à l’accord de branche ferroviaire
  • Remise en cause de nos Facilités de circulations par des accords d’entreprises suivant les opérateurs (SNCF compris) auquel vous serez rattachés ( agent, conjoints, enfants et grand parents)
  • La fin de tous les accords locaux ( prime, astreinte, et tous éléments variables de solde)
  • La fin de la prime de vacances et de la PFA
  • La fin de notre GRH 2000 ( Ancien Rh 077) sur les roulements et conditions d’utilisations ( RP, RQ , congés) et rattachement au décret socle ou accord de branche suivant les accords d’entreprises des nouveaux opérateurs.
  • Filialisation de l’ensemble des cheminots du FRET à court terme

Concernant notre régime de retraite et notre caisse de prévoyance pour les agents au cadre permanent, MACRON a été très clair.
C’est la fin de tous les régimes spéciaux à horizon 2019. ( sauf ceux des députés!!!!)
– Age de la retraite 63 ans minimum
-Calcul de la pension sur les 25 meilleures années au lieu des 6 derniers mois
– Disparition de la médecine SNCF de soins et des prestations prévoyances à 100% pour les agents au cadre permanent et 75% pour les ayant droits.

Cheminots amplifions le mouvement engagé
le 3 avril en nous mettant en grève dès le 3 mai.