TSEE : Compte rendu DCI du 7 mars 2019

Mise en place d’une réserve MVT pouvant bosser à PC et VSG.

Présents: 3 délégués SUD-Rail et pour la Direction: DUO MVT , DRH, RRS

Depuis des années, la direction en rêvait, elle vient de franchir le cap en voulant mettre en place prochainement ( courant du 2ème trimestre) une astreinte à l’unité mouvement PC qui pourra bosser sur le site de PC et de VSG en fonction du boulot.

SUD-Rail a déposé une DCI sur ce sujet afin d’obtenir les informations que la direction ne nous avait pas fournies ( seule une pré-information aurait du être faite en CHSCT en juin 2018, en pleine grève sur la réforme ferroviaire SUD-Rail n’avait donc évidemment pas participé à cette réunion…):

Que sera la réserve mouvement travaillant sur les 2 sites de PC et VSG et pourquoi aucune information n’a été fournie aux représentants du personnel ?

Considérant certainement ce sujet comme secondaire, aucun des directeurs ou adjoint n’a daigné participé à cette DCI; sûrement des sujets d’une toute autre envergure et des petits fours gagnés sur le travail des cheminots les retenaient. Nos chers directeurs sont invisibles sur notre établissement, personne ne les connaît hormis pour faire des one man show de mauvaise qualité.

On a jamais autant entendu parler de dialogue social à la SNCF et au TSEE en particulier alors qu’en réalité il n’y en a jamais eu aussi peu !

Actuellement, il est possible de mettre au mouvement uniquement, une équipe réserve au Matériel mais avec la baisse drastique des effectifs… Qui seront les prochains ?

La suppression de ces 12 postes de jockeys sur PC et VSG n’est possible que par la mise en place de cette réserve qui n’a que 125 repos au lieu de 132 repos en 3×8 ( sans compter les 12 réduites). C’est donc environ 20 repos de moins pour une polyvalence accrue sur 2 sites…

La direction a été obligée de mettre en avant, pour trouver des volontaires qualif B, un éventuel passage à la qualif C.

SUD-Rail reste opposé à ces réserves non nécessaires où les cheminots sont précarisés ( roulement et site 48 heures avant), où les cheminots perdent des repos ( environ 20 par an par rapport à un 3×8 PC) et où la polyvalence est accrue.