TSEE : Spécial élections

Un enjeux important pour être bien représenté

Fini les délégués du personnel, le CHSCT et le Comité d’Entreprise. Sur commande du patronat, le gouvernement Macron a imposé la fin de ces instances que nous connaissons tous plus ou moins pour les remplacer par une seule : le C.S.E (Conseil Social et Economique).
Si les gouvernements précédents avaient commencé à détricoter les instances de représentation du personnel, la mise en place de ce CSE termine de les achever. La direction SNCF n’est pas en reste car elle a décidé que ces fameux CSE ne seraient plus désignés au niveau des établissements mais de l’axe. En résumé, l ‘ensemble des agents guichetiers, contrôleurs, conducteurs et de maintenance … de gare de Lyon, TSEE mais aussi Lyon, Marseille Montpellier, Nice vont, ensemble, élire leurs futurs représentants.
Ces élections dureront une semaine, du vendredi 16 au jeudi 22 novembre 2018 pour un mandat de 4 ans par vote électronique. SUD rail a évidement engagé des procédures pour dénoncer cette interprétation.
Ce sont là des attaques très importantes contre le syndicalisme de proximité que nous avons, pourtant, à cœur de mettre en œuvre. Là où il y avait une trentaine de représentants juste pour le TSEE, il y en aura autant pour les 6350 agents de l’axe.
Si nous dénonçons ce recul, nous ne renonçons pas pour autant à y proposer notre candidature. En effet, chaque salarié doit avoir le droit de faire le choix du type de syndicalisme que défend SUD Rail :

  • sans chefs syndicaux et tourné vers les adhérents
  • donnant la priorité à la présence de terrain, grâce aux tournées et avec des militants qui partagent notre quotidien.
  • plaçant l’information du plus grand nombre au cœur de sa démarche au travers des comptes rendus de réunions. Car comment réagir si l’on ignore les projets qui nous concernent?
  • faisant et proposant le choix de l’action la plus large possible, à chaque fois que nécessaire, et ce, sans tomber dans les illusions du bla-bla avec des dirigeants qui ne comprennent que le rapport de force.

En trois mots : Solidaire, Unitaire et Démocratique
La section SUD Rail du TSEE a depuis pas mal d’années montré quelles étaient ses convictions, ses valeurs et ses pratiques. Au fur et à mesure, les cheminots du TSEE nous ont accordé de plus en plus leur confiance. Si le périmètre change totalement, si les conditions dans lesquelles nous exerçons notre syndicalisme évoluent, nos convictions restent les mêmes.
Chaque voix obtenue lors de ces prochaines élections, en plus d’approuver nos pratiques, permettra surtout de nous donner les moyens de défendre l’intérêt de chacun des cheminots au CSE, conseils de disciplines, notations, et autres DCI mais également pour les tournées de terrain et les comptes rendus.

A nous de compter sur vous !

La liste des candidats


CSE : Quesako

À partir de janvier 2019, le Conseil Social et Economique se réunira à Lyon avec les représentants titulaires de l’axe. Les élections du 16 au 22 novembre permettront de désigner ses 31 futurs représentants titulaires (19 exécutions, 9 maitrises et 3 cadres) et leurs 31 suppléants.
Ces futurs élus seront sensés s’occuper des questions individuelles et collectives du personnel, des démarches de prévention issues des missions CHSCT, de l’analyse des données économiques ainsi que la gestion des activités sociales (cantines, billetterie, bibliothèques, spectacle de fin d’année, …) ces deux dernières étant issues des missions du CE.
Clairement, la direction prévoit de réduire considérablement le nombre d’élu(e)s, soit pour qu’ils deviennent des partenaires de la direction, soit pour les noyer dans tous ces dossiers. SUD Rail n’entend pas se conformer à ce schéma et s’appuiera sur tous les collectifs de terrain afin que la voix des cheminots soit défendue.
Cela signifie qu’aucun représentant ne sera élu sur le seul périmètre TSEE. La loi prévoit bien des représentants de proximité mais la direction cherche à ce qu’il y en ait un minimum. Ils seront désignés après les élections en fonction des résultats. Ils ne seront pas élus directement par les salariés et leurs missions restent encore à définir.
Pour les notations, des délégués de commission seront eux aussi désignés d’après les résultats des élections. Leur nombre et le périmètre de notation n’est pas non plus très clair, la direction improvisant au fur et à mesure qu’elle avance, avec, manifestement, comme seul objectif d’avoir le minimum de représentants du personnel.


Comment voter ?

La désignations des futurs élus se fera par vote électronique. Chacun recevra chez lui un code par courrier. Pour voter 3 possibilités :

  • Sur internet sur pc, mobile ou tablette n’importe où.
  • Sur intranet sur son poste de travail ou n’importe quel ordinateur au boulot
  • Sur les bornes prévues à cet effet, il y en aura une par site.

Au cas où quelqu’un n’a pas reçu son code ou s’il l’a perdu, une ligne téléphonique permettra de le récupérer. En cas de questions ou de doutes, il sera toujours possible de se rapprocher d’un militant SUD Rail.


Bilan de la section SUD TSEE

La section SUD Rail du TSEE est arrivée majoritaire lors des dernières élections de 2015. C’est une véritable reconnaissance du travail que nous fournissons au quotidien. Au moment de faire votre choix, posez vous la bonne question : par qui je veux être représenté ? Par des militants de terrains efficaces qui relaient les informations et organisent les travailleurs ? Si c’est votre point de vue votez SUD-Rail !
À SUD-Rail, nous ne donnons pas des stylos ou des porte-clés avant chaque élections pour disparaître ensuite pendant 4 ans. Nos sommes vos représentants chaque jour.
Vous trouverez ci-dessous le récapitulatif des actions et démarches engagées par SUD-Rail depuis les dernières élections. Ces démarches serviront de base pour les actions à mener lors du futur mandat.

Défense du RH0077

Grève 2016 contre la casse des règles sur le temps de travail. SUD-Rail est présent à tous les piquets et à l’initiative, régionalement, sur des actions coup de poing pour dénoncer la remise en cause des jours de repos et la flexibilisation des horaires.
La grève aboutira à un quasi statut quo au sein de la SNCF mais une convention collective au ras des pâquerettes, ce qui n’augure rien de bon pour les nouveaux entrants ou les cheminots transférés ou filialisés.
Durant ce conflit, certains syndicats qui n’appelaient pas à la grève ont obtenu que le statut ne soit pas remis en cause, comme on le constate aujourd’hui c’était une belle avancée !!!

Droit d’alerte amiante

Après des années d’intervention de SUD Rail pour que la protection soit effective lors des interventions amiante à VSG, et face au refus de certains cadres de faire cesser cette situation scandaleuse à PC, il faudra que SUD-Rail pose un droit d’alerte pour que les mêmes opérations se fassent à Conflans comme à Villeneuve : avec les protections.
Le temps d’immobilisation des rames n’est pas un argument recevable lorsqu’il s’agit de la santé des salariés.

BM interpelle la direction

Suite à des annonces loufoques de la direction dans les instances, arrêt de travail à BM et rassemblement à l’initiative de SUD pour que la direction révèle son vrai projet et surtout que les agents ne soient pas péjorés dans ces nouvelles fusions.

Organigramme 2016

SUD-Rail à l’initiative lors de l’envahissement de la réunion organigramme de 2016. 200 agents de VSG envahissent la salle de réunion pour signifier leur ras le bol de voir les effectifs (notamment exécution) servir de seule variable pour la direction alors que les congés et mutations sont refusés, que la charge de travail et la pénibilité augmentent.
Suite à l’absence de justifications sérieuses par la direction, un préavis unitaire est posé. Il court encore aujourd’hui.

Alternants transparents

Autre explication de texte de la part de SUD Rail, les alternants à qui la SNCF demande déjà pas mal de travail gratuit (on se demande même comment tourneraient certains services sans eux) se voyaient, en plus refuser l’indemnité repas à laquelle ils avaient droit. Après interpellation de SUD, des alternants ont pu toucher leur dû.

Souffrance au travail

Le constat ne pouvait que sauter aux yeux des représentants SUD Rail qui y passent régulièrement, dans les différents services de la passerelles VSG, les situations de souffrance professionnelle voir de détresse ne cessaient de s’aggraver.
Après plusieurs interpellations de la direction, et afin de prévenir tout risque de drame, SUD prend l’initiative de faire voter une expertise. Cette dernière, permet, dans un premier temps de libérer la parole.
SUD Rail sera le seul syndicat à formuler des préconisations écrites pour l’amélioration du bien être au travail. Si tout n’est pas parfais aujourd’hui, la situation s’est grandement normalisée.

10h00 de travail pénible

Suite à l’annonce, en catimini, de vouloir mettre en place des journées de 10h00 à BM VSG (où les métiers sont le plus physiques et ou les conséquences médicales du travail sont les plus lourdes) SUD-Rail intervient et demande des comptes à la direction. Le projet est mort né, il sera abandonné.

Ex Novatrans

La direction avait simplement oublié d’augmenter les salaires de nos collègues reclassés de Novatrans au TSEE, comme le prévoyait pourtant leur contrat. De plus ces derniers subissaient une perte importante de rémunération à la fin de leur détachement.
Suite à une explication de texte de la part de SUD-Rail et une intervention auprès de la direction, le rattrapage réglementaire a été fait et un geste supplémentaire est même venu s’ajouter aux sommes ainsi rattrapées.

Grève des jockeys PC&VSG

Noël 2015, SUD-Rail posera finalement seul un préavis et animera le mouvement de grèves des jockeys de VSG et PC . Cinq requalifications de postes de B sur C découleront de ce conflit. Un challenge sera mis en place et chaque jockey touchera 200 euros dans les six mois.
Un groupe de travail national sur la reconnaissance du métier de jockey sera même déclenché suite à cette mobilisation. Certainement pour éviter la traînée de poudre vers les autres établissements.

Règlement des astreintes

Les règles d’astreinte existent, n’en déplaise à tout ceux qui veulent passer outre :
• Non, on ne met pas d’astreinte improvisée de nuit à un répartiteur qui vient d’effectuer sa journée, d’autant plus si c’est pour remplacer un gréviste.
• Non, on ne rappelle pas un agent s’il n’a pas eu ses 10h00 de repos.
• Non, on ne fait pas faire 14 journées de service consécutives à un agent sous prétexte qu’on l’a appelé sur ses repos. Les jours de repos sont un droit et même un devoir.
• Non, on ne prend pas son service d’astreinte ailleurs qu’à son poste de travail.
• Non, on n’autorise pas l’utilisation d’un véhicule d’astreinte qui n’est pas assuré.
• Non, on ne dépasse pas les 60h00 de travail autorisé par semaine

À chaque dérive de la direction, SUD Rail intervient afin d’éviter le pire (demande de CHSCT, d’audience, de concertation immédiate). À chacune de ces interpellations, la direction, même si elle a parfois du mal à lire le code du travail, réédite sa note explicative. La dernière en date explique comment on ne dépasse pas 14h00 de travail effectif par journée.

One man show

Lors des opérations de com. du directeur pour enrober ses mauvaises nouvelles avant de les donner aux délégués, SUD-Rail sera le seul à systématiquement y intervenir pour porter la contradiction. Il est hors de question de laisser la direction présenter son projet de véritable plan social et l’emballer dans des artifices de communication qui pourrait le faire paraître ‘’acceptable’’

Pointeuse : Voleuse

En CHSCT, SUD-Rail dénonce le vol des heures de travail effectué par la pointeuse de la passerelles, qui arrêtait de compter à partir d’un certain seuil. Aujourd’hui, tout en conservant la modulation des horaires, plus aucune heure n’est écrêtée, et chacun peut se les voir reconnaître.

Congés volés

La règle européenne dit : on ne pique pas les congés des salariés en maladie. La SNCF en ponctionne toujours 8 mais 20 doivent rester au agents. Suite à l’intervention de SUD-Rail, 13 agents du TSEE récupèrent 130 congés annuels injustement volés par la direction.

Heures d’info

En plus d’animer régulièrement l’ensemble des heures d’infos à Villeneuve et Conflans, SUD-Rail fait récupérer 54 jours de congés pour les 79 agents qui n’ont pas le droit de s’y rendre.

Notations

SUD-Rail produit chaque année un dossier individuel complet permettant à chacun de savoir où il se situe dans la liste. SUD Rail a le plus grand nombre de lettres de réclamations, ce qui prouve la confiance qui lui est accordée. D’ailleurs, c’est le seul syndicat à avoir rattrapé des agents en qualification sur ces dernières années .
Enfin, rattrapé ou pas, SUD-Rail rend compte à chaque personne de ce qui se dit sur lui. Et parfois, il y a des surprises par rapport au RVPIA.

Roulements

Lors de chaque nouveau roulement ou lors de chaque présentation annuelle, SUD-Rail intervient pour faire respecter le règlement et/ou les accords locaux.
Suite à l’intervention de SUD-Rail, des roulements prévoyant 11h30 l’amplitude de travail sont retoqués. De nombreux RN, TQ, RQ, fériés sont ainsi chaque année récupérés suite à l’analyse faite par SUD-Rail.

Tables rondes

Alors que la direction refusait de réellement discuter en DP, fallait-il accepter d’aller aux tables rondes du patron qui veut multiplier les nuits et fermer VSG ? C’est le choix qu’a fait SUD Rail.
D’abord parce qu’il fallait bien prendre connaissance des projets de la direction si l’on voulait faire un incongru pour l’expliquer.
À chacune des tables rondes, un compte rendu SUD Rail sera distribué afin que tous le monde prenne connaissance des desseins de la direction.
Sans faire suffisamment bouger le curseur, les interventions de vos représentants, mais surtout les réactions spontanées des agents de PC et VSG auront réellement permis de faire bouger les lignes.
Comment ces réactions auraient pus exister sans comptes rendus surles projets de la direction ?
L’ensemble des OS finira finalement par y participer, dans l’unité. SUD-Rail continue à revendiquer le principe des réduites, y compris dans le nouveau roulement JNN, notamment pour faire baisser le nombre de nuits travaillées.

Atteinte au droit de grève

SUD-Rail : seul syndicat à poser une DCI avant la mise en application des DII au TSEE. La direction locale ne respecte même pas les directives nationales et fera un règlement à sa sauce.
SUD-Rail fera la seule communication syndicale locale produite sur ce sujet.
Finalement, lors du conflit de 2018, aucun jour de repos ne sera retiré aux agents du TSEE, la direction considérant les ‘‘non soumis à DII’’ sur le préavis SUD Rail, comme la majorité des agents s’étant déclarés grévistes.
Le recours de SUD-Rail au conseil d’état a annulé l’application de cette décision SNCF.

Réforme du ferroviaire

SUD Rail présent à tous les piquets, à partir de 5h00 du matin. Dans le cadre d’un conflit comme celui du printemps 2018. La section SUD-Rail met l’outil syndical au service de la lutte (local, édition de tracts).
De plus, la présence à l’entrée du site de VSG et l’animation de ces piquets auront permis de maintenir les taux de grévistes en renouvelant la participation. Le TSEE aura ainsi pris toute sa part dans le cadre de cette attaque sans précédent contre le service publique et le statut.


SUD Rail est le syndicat qui a posé le plus de questions en DP et en CHSCT.
SUD Rail tourne régulièrement sur VSG (deux fois par mois) et sur PC le jeudi.
SUD Rail est le syndicat qui a fait le plus de tracts locaux, parce que l’information doit correspondre à ce que vivent ou risquent de subir les agents au quotidien.
SUD Rail accompagne de nombreux agents dans toutes les démarches RH ou en conseil de discipline.
SUD Rail fait l’incongru, qui n’existe nul part ailleurs, et qui va continuer à animer les discussions au TSEE.