UP Traction de Laroche : Grève à partir du 02 juillet 2017

Tous en grève à partir du 2 juillet 2017. Assemblée Générale, le 3 Juillet à 10H00. Chacun pourra s’exprimer et décider de la suite.

De l’intolérable à l’inhumain…et oui, malheureusement, ce sont bien des concertations roulements dont il s’agit.

Ce 30 mai dernier, s’est tenu le premier CHSCT roulement pour le service d’été (du 02/07/2017 au 30/09/2017) et le service post-été (du 01/10/2017 au 09/12/2017).

Au cours de cette séance, SUD Rail avait fait de nombreuses propositions qui, si elles n’étaient pas formidables, étaient une tentative d’améliorer les choses.

A partir de cette base, s’est donc tenu le 2ème CHSCT roulement au cours duquel la direction nous annonce que non seulement aucune des propositions n’a été mise en place, mais qu’en plus, les 2% de marge de négociation accordés depuis plusieurs années (obtenus en conciliation de préavis de grève avec TER) sont supprimées!

La direction locale évoque le fait qu’elle veut plus de « dispo » pour attribuer des congés. Un petit mensonge pour faire avaler la pilule. En réalité, ce n’est pas pour attribuer des congés mais juste pour couvrir une charge de travail avec un sous-effectif flagrant. En effet, pour de ne pas avoir remplacé les départs en retraites, les mutations, les départs des agents dégoûtés par les roulements TER, l’ UP Traction de Laroche éprouve de grandes difficultés pour couvrir sa charge de travail.

Augmentation de la productivité, stigmatisation des agents ayant des restrictions médicales, refus de renouveler certains temps partiels, doubles sanctions (sanction + notations)…. Voilà le quotidien des agents de conduite de Laroche.

De roulements déjà productifs au delà du tolérable, on passe à des roulements inhumains. La direction et l’activité en détériorant de la sorte nos « conditions de travail » à un point où il ne reste que « …..travail », jouent avec notre vie de famille et notre santé… Les ADC ne sont plus que des pions sacrifiés pour garantir la carrière des dirigeants.

Malgré une augmentation des restrictions médicales liées aux conditions de travail, malgré les avertissements du CHSCT, de la médecine du travail, malgré le mal être au travail reconnu par la direction, rien n’est fait pour limiter les dégâts, bien au contraire…

Ne laissons pas détruire nos vies par ces patrons et « chefaillons » qui appliquent à autrui une politique d’austérité qu’ils n’appliqueraient jamais à eux-mêmes et pour laquelle ils seront certainement récompensés.

Le temps passé avec nos proches, notre repos, notre temps libre, nous sont volés au nom de la productivité, la rentabilité… mais pour servir quoi ou qui ? Alors usons, et même abusons puisqu’ils le font, de tous les moyens à notre disposition pour atténuer cette atteinte à notre vie privée (application stricte des règles de commande, consultation médicale avant l’implosion, préavis de grève….toutes les idées sont bonnes à prendre).

Ces exploiteurs doivent entendre notre dégoût de leurs pratiques d’un autre temps.

Pour SUD Rail, il est impératif de réagir.

Dès aujourd’hui, déposez vos DII pour le 2 juillet. Nous ne pouvons plus reculer. Nous savons que de nombreux agents sont dégoûtés mais sans aucune réaction massive, la direction ne renoncera pas à nous pourrir la vie.

C’est LEUR PROJET, qu’ils en assument les conséquences !

En grève à partir du 02 juillet, assemblée générale le 03 juillet à 10h00.