Encore un décès sur le site de Woippy

Juil 27, 2012 | A-En cours de classement

C’est avec émotion et colère que nous avons appris le décès accidentel de Gabriel MARCATO âgé de 56 ans cette nuit vers 02h30 sur le site de Woippy. Nos pensées vont à sa famille et à ses collègues qui ont déjà vécu un accident grave en janvier dernier.

Notre colère s’adresse aux dirigeants de l’entreprise qui réorganisent à tout va en supprimant des effectifs et en mettant en danger les salariés.

Alors qu’en début d’année, un accident similaire s’était déjà produit à la gare de triage, au cours duquel un agent avait eu les deux jambes sectionnées , aucune mesure de sécurité, aucune remise en cause de la politique menée, aucun moratoire malgré les demandes du CHSCT toujours refusées par l’entreprise.

Aujourd’hui, encore un peu plus, la peur d’aller travailler s’est installée dans l’esprit des cheminots du Fret se rendant sur leur lieu de travail.

Comment travailler sereinement et en sécurité alors que des emplois sont supprimés en permanence sans savoir de quoi sera fait demain ?

L’entreprise vient de confirmer 1500 suppressions d’emplois au FRET et la mise en mobilité de 700 cheminots du FRET pour la fin de l’année. Sur la gare de triage de Woippy, c’est un tiers des effectifs qui a été supprimé depuis le début d’année.

Cela suffit !