Suicides : SUD Rail écrit à Pepy

Déc 1, 2012 | A-En cours de classement

La situation est de plus en plus insupportable dans notre entreprise et tout particulièrement à l’Equipement, des mesures d’urgences doivent être prises.

Le drame survenu sur la région de Paris Sud-Est, où Monsieur Patrick GIBAULT, âgé de 43 ans, marié, 4 enfants, agent SE a mis fin à sa vie dans la nuit du 22/23 à 01H30 du matin inquiète fortement la fédération des syndicats SUD-Rail.

Sans vouloir préjuger des conclusions de l’enquête en cours, la fédération SUD-Rail s’alarme de l’augmentation des suicides dans l’entreprise notamment à l’Infrastructure, le deuxième en moins de 4 mois (Le 16 juillet, un agent SNCF de l’infralog Normandie a mis fin à ses jours sur son lieu de travail).

Pour rappel de janvier 2007 à avril 2012, 22 salarié-e-s de la SNCF ont mis fin à leurs jours sur leurs lieux de travail, dans les emprises ferroviaires (chiffres fournis par la direction).

Malheureusement pour nos dirigeants, qui ne manquent jamais de supposer des « problèmes personnels » chez les victimes pour évacuer leurs responsabilités, il est établi de façon certaine que ce n’est jamais par hasard que l’on se suicide dans son entreprise et que le travail est alors la cause principale du passage à l’acte, même si, on le sait, c’est toujours un faisceau de causes entremêlées qui y conduit.

A ces cas se sont ajoutés, de janvier 2008 à avril 2011, 26 suicides de salarié-e-s de la SNCF (chiffres de la direction) survenus en dehors des emprises, pour lesquels il est permis de présumer que le travail a aussi pu jouer un rôle, même si seules des enquêtes précises et délicates peuvent l’établir.

Mais là, car c’est plus facile, le déni de la direction SNCF est systématique et la conduit même, depuis mai 2011, à refuser de communiquer aux représentants du personnel le nombre de ces suicides qu’elle connaît.

Concernant l’Equipement nous vous rappelons que la population vit des moments dramatiques depuis le début de l’année 2012, accidents mortels, suicides.

Les collègues de Patrick GIBAULT ont mis en avant à MM. Xavier OUIN, Directeur de la Production Industrielle, et le Directeur Serge KNEUBUHLER venus sur le lieu du drame une ambiance et un climat étouffant suite aux énormes changements de l’Infrastructures.

Voici ce qu’ils disent : « une restructuration en chasse une autre, mon équipe sera-t-elle la prochaine à être supprimée ? Les perspectives d’avenir, déroulement de carrière, mobilité forcée, rien de cela ne les rassure. Notre entreprise que l’on disait pour les anciens « être une grande famille » n’est plus.
Aujourd’hui nous sommes un numéro de CP. Alors bien sûr rien ne dit que notre entreprise est la cause mais peut être est-elle un facteur aggravant dans la souffrance des agents. »

Ces changements, la fédération SUD-Rail vous les rappelle régulièrement soit : des restructurations sauvages, suppressions d’équipes, de parcours, et d’effectif, d’une IN 2974 version juillet 2012 abaissant les salaires, les conditions de vie et de travail qui se traduit par une forte augmentation de la souffrance au travail. Cette situation perturbe de nombreux cheminots et vient se rajouter aux problèmes de la vie.

La fédération SUD-Rail pense que vous pouvez inverser cette situation à l’Equipement comme dans les autres filières:

  • Par l’arrêt des restructurations sauvages
  • Par le maintien de la maintenance dans les équipes.
  • Avec des effectifs suffisants pour assurer le travail.
  • Avec des méthodes de travail qui respectent la réglementation et la sécurité.

Dans l’attente d’une réponse de votre part, recevez, Monsieur le Directeur, nos salutations syndicales.