Déraillement d’un train chargé d’uranium

Déraillement d’un train chargé d’uranium d’origine Pierrelatte et à destination de Vlissingen en Hollande, transportant 5 fûts de matières radioactives (d’U3O8 appauvri quelquefois appelé yellowcake, coulées dans du béton), a eu lieu le 21 janvier 2013 à St Rambert d’Albon à 16h20 voie 51. Ce wagon fait partie d’un lot de 7 véhicules identiques.

Ce convoi comportait aussi un wagon de type « Castor » dont nous pensons qu’il était chargé de combustibles usés donc hautement radioactif. Ce wagon a été évacué très rapidement et a stationné plusieurs heures en gare de ST Rambert, à proximité des agents, des usagers et des riverains.

La fédération SUD-Rail dénonce depuis de nombreuses années, le mauvais entretien des voies de service sur le domaine ferroviaire, causant de nombreux incidents ou accidents tous les ans.

Statistiquement, les convois de matières dangereuses sont concernés par ces accidents et nous dénonçons le manque de résistance au poinçonnement et au feu de ces wagons et dans cette région, un déraillement de « Castor » a déjà eu lieu à Cruas le 23 décembre 2012.

La fédération SUD Rail et SDN 26/07 émettent des doutes sur les mesures que les pompiers aient pu effectuer et sur quels wagons (Le château était-il concerné ?). Ces mesures ont permis d’engager les équipes de relevage de la SNCF, exposant pendant le temps de l’opération des cheminots de plusieurs services. Les normes d’exposition maximales autorisées pour ces types de convois sont très élevées et peuvent être atteintes en une demi-heure d’exposition au contact, ce qui est le cas. Quelle protection, quel suivi, quel contrôle pour les agents exposés ?

SUD Rail va exiger la tenue de CHSCT locaux et d’un CNHSCT le plus rapidement possible. Nous nous interrogeons également sur le silence de l’ASN.

La fédération SUD-Rail continuera à dénoncer l’opacité entourant ces convois et le manque d’information des populations concernées par le passage de ces transports.