La casse de la SNCF

Depuis 1997, date de création de RFF, SUD-rail réclame le retour de RFF dans l’EPIC SNCF. Depuis 1997 nous expliquons que cette séparation est à la fois coûteuse financièrement (le SNCF et RFF estiment ce surcoût à 8 milliards d’euros en 16 ans) et inefficace économiquement.

SUD-rail n’a donc pas changé d’avis depuis: Nous réclamons toujours la création d’une seule entreprise publique SNCF. Ce n’est hélas pas ce que préconisent les rapports de Bianco et Auxiette.

Ils veulent tout bonnement casser la SNCF en trois morceaux. Même si ces trois entreprises devraient garder le statut d’EPIC, c’est-à-dire d’entreprise publique, il y aura bien trois entreprises, avec chacune ses salariés, son patron, ses logiques financières et économiques propres.

Tous ceux qui vous diront le contraire, sur les soit disant garanties de passerelle d’une société à l’autre, d’unité sauvegardée dans un Pole Public Ferroviaire, vous mentiront, comme ils vous ont menti en 1997 avec la création de RFF, soit disant afin de désendetter la SNCF.

Pire nous risquons d’assister à une double casse de l’entreprise publique SNCF.
En plus de la création de trois EPIC, le découpage par activité sera renforcé à l’intérieur de chacun de ces EPIC.

Le rapport Auxiette va encore plus loin en réclamant tout simplement, le transfert des gares régionales, des ateliers TER, du matériel TER aux régions…Il est même demandé un RH0077 par activité dans lequel des efforts de productivité seront évidemment exigés au passage.

L’ heure est donc grave, SUD-rail mettra par conséquent tout en oeuvre afin de s’ opposer à l’ application de ces préconisations.

 

Les recommandations de Bianco
Les recommandations de Bianco
Recommandations_Bianco.pdf
2.0 MiB
206 Downloads
Détails
Le rapport d'Auxiette
Le rapport d'Auxiette
rapport-auxiette.pdf
3.3 MiB
187 Downloads
Détails
SUD Rail Paris Sud-Est

GRATUIT
VOIR